Villeneuve-la-Garenne :« Au nom d’Allah, je vais la buter » : une enseignante porte plainte après avoir été menacée de mort par une élève

By  |  2 Comments

À la suite d’un désaccord, la lycéenne a menacé et insulté sa professeure à plusieurs reprises. Elle a été exclue définitivement de l’établissement.

Le nombre de menaces de mort envers le corps enseignant ne cesse d’augmenter ces dernières semaines. À Villeneuve-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, une enseignante a porté plainte après avoir été menacée de mort par une lycéenne, a appris Valeurs actuelles de source policière. Dans les faits, le 7 mars dernier, le ton est monté entre les deux après un désaccord. « Au nom du suprême Allah elle a un ego surdimensionné », « elle me fait chier », « grosse chienne » et « au nom d’Allah je vais la buter » : telles ont été les menaces et insultés proférées par l’élève. Elle a naturellement été exclue définitivement de l’établissement.
Mais l’affaire n’en est pas restée là. En effet, le frère de la lycéenne s’est présenté le 27 mars devant le lycée Michel-Ange pour avoir des explications à propos de l’exclusion de sa sœur. La professeure, qui s’est senti menacée, s’est immédiatement rendue au commissariat de Villeneuve-la-Garenne. Elle a porté plainte pour les menacées proférées au début du mois par l’adolescente.
Pour répondre à cette recrudescence de menaces de mort proférées à l’encontre des enseignants et de menaces d’attentats, Nicole Belloubet a annoncé la création, à la rentrée, d’une « force mobile scolaire » nationale, qui pourra être déployée en cas de « difficultés » dans les établissements scolaires.
Source
valeursactuelles.com

happywheels

2 Commentaires

  1. joseparis dit :

    La professeure reste menacée de toute façon par ces barbares. L’éducation nationale a cédé sous les coups de boutoir des islamistes. C’est fini, ils ont réussi avec leurs menaces à terrifier l’éducation nationale qui va maintenant collaborer avec eux concernant les programmes scolaires, la cantine, les espaces de prière, etc… pour ramener la paix civile dans les établissements. C’est la soumission. On y est arrivé patiemment après 50 ans de laisser aller et de connivences avec ces gens là. La suite va maintenant être très compliquée, puisqu’ils sont en position de force face aux gouvernants, qui de toute façon n’ont aucune volonté de résistance.

  2. David dit :

    « Au nom d’Allah  » .
    Mais qui c’est ce mec ?
    Qu’a t il inventé ?
    On entend beaucoup parler de lui uniquement pour tuer .

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.