Zemmour agressé : la gêne des médias

By  |  5 Comments

Par Ivan Rioufol

Les indignations des « professionnels de la profession » restent feutrées. Pourtant, jeudi dans une rue de Paris, le journaliste Eric Zemmour a subi les injures d’un jeune néofasciste, qui s’est lui-même défini comme « islamo-racaille ». Rares ont été les journalistes qui ont fait connaître leur solidarité avec le confrère. Tout au contraire, Claude Askolovitch, qui a ses partisans à Libération et ailleurs, a soutenu dans un article (Slate) que « l’homme qui crache sur Zemmour est un autre Zemmour », sans se rendre compte que lui-même, insultant l’insulté, prenait les traits frustres de l’agresseur. C’est d’ailleurs ce dernier, habité par un visible sentiment d’impunité, qui a diffusé son attaque sur les réseaux sociaux. On y voit Zemmour, silhouette courbée et portant des paquets, traité notamment de « gros fils de pute » : une scène rappelant le statut d’infériorité du dhimmi – le non musulman, et singulièrement le juif – dans une société islamisée. Nombreux sont ces « jeunes », déculturés et agressifs, qui bénéficient de la bienveillance des collaborateurs de l’islam conquérant, ces traîtres prêts à pactiser. Le parquet de Paris va ouvrir une enquête. Zemmour va porter plainte.
En lieu et place de la « famille » journalistique, c’est Emmanuel Macron qui a fait connaître son soutien au journaliste, bête noire de la bien-pensance, des juges, des islamistes. Vendredi soir, le président s’est entretenu trois-quarts d’heures au téléphone avec le confrère du Figaro et de CNews, qui n’entend pas dévoiler la conversation. En février 2019, le président avait eu la même démarche envers Alain Finkielkraut, qui s’était également fait injurier par un islamiste lors d’une manifestation de Gilets jaunes. Dimanche, le président a écrit sur Twitter : « La liberté de la presse est garante de la vie démocratique. L’accès à une information libre et transparente, permettant le débat, est clé en cette période. Je salue les journalistes qui, de par le monde, assurent ce travail essentiel dans des conditions parfois difficiles ». Ces propos sont utiles, même s’ils ne font pas oublier que le président a, le 31 mars, traité d’ »irresponsables » ceux qui le critiquent tandis qu’Edouard Philippe, le 28 avril, a moqué des propos de « Café du Commerce ». La presse anti-Zemmour, qui attise les haines qu’elle dénonce chez lui, doit redécouvrir la culture du débat et de la confrontation des idées.
Source :
https://blog.lefigaro.fr/rioufol/2020/05/zemmour-agresse-la-gene-des-me.html

happywheels

5 Commentaires

  1. Claude

    4 mai 2020 at 13 h 52 min

    Les journaleux n’en ont guère parlé, et pour cause , cette fois ils ont la tête et le nom de la racaille , cette fois, il faudra dévoiler tout cela, on ne peut pas dire c’est l’extrême droite , un nazillon , aucune échappatoire , c’est bien une racaille musulmane ! mais il faut aussi prendre garde à ne pas déroger à la ligne de conduite de ce gouvernement de trouillards, ah si les banlieues s’enflammaient encore ……

    « c’est Emmanuel Macron qui a fait connaître son soutien au journaliste »

    la grande scène du 2, il avait fait exactement la même chose avec A. Finkielkraut , lorsque ce dernier avait subit aussi le même genre d’agression avec les mêmes mots orduriers, par le même genre de racaille. Quelque chose a t-il changé depuis ?!!

    Non, bien sûr, ils ne toucheront pas à ces ordures , pire, ils ne savent plus quoi faire pour les satisfaire , regardez donc comment le voyou devenu …ministre de l’Intérieur (et oui) défend ces ordures au lieu de protéger sa police .

    Et Macron sachant que E.Zemmour est juif, ignorant peut-être si il est pratiquant ou non, étant au courant de cette agression depuis plusieurs heures, trouve le moyen de téléphoner à 20h et pendant 45 mn juste en plein Shabbat.

    Alors je vais vous dire ce que j’aurais fait à la place d’Eric Zemmour, sachant que ce coup de fil est une pure mascarade comme le reste venant de cet infâme personnage

    Je n’aurais pas décroché , on ne dérange pas un juif à l’entrée du Shabbat pour discutailler pendant 45 mns.

    Peut-être aura t-il compris ou le savait il déjà, alors c’était voulu. connaissant le bonhomme , ça ne m’étonnerait pas.

  2. Ferry Henri-Charles

    4 mai 2020 at 15 h 31 min

    La presse anti Zemmour est bien trop fanatique et malhonnête, pour reconnaître quoi que ce soit. Ce sont des idéologues psychorigides(excusez le pléonasme) qui jalousent Zemmour, car c’est quelqu’un de courageux, intelligent, éminemment instruit, cultivé et qui connait les sujets qu’il évoque. Parmi les problèmes qu’il combat, l’acculturation de la France, il a vécu lui même au sein de sa famille, la lente destruction des valeurs de base de notre société, dans le quartier où il a vécu étant jeune.

  3. Branlant Max

    4 mai 2020 at 16 h 15 min

    Monsieur nous sommes de tout coeur avec vous.La France a peur de cette racaille qui vous a agressé comme de ceux qui sont dans les ghettos.

  4. benjamin

    4 mai 2020 at 17 h 55 min

    c ets bel et bien comme juif dhimmi par nature!!que zemmour a ètè attaquè c est une opinion extrêmement rèpandue au Maghreb et particulièrement en algerie que les juifs sont race inferieure et ne sont bons qu a prendre des coups de pied au cul et des crachats !ces maghrébins se pensent supérieurs aux youpins ! il y a de quoi bien rigoler lorsque l on observe leurs pays le nombre de prix nobels de grands médecins de penseurs universels d artistes d immense talent de grands soldats courageux !!!!!!en comparaison AVEC LES JUIFS ET LEUR BEAU PAYS ISRAEL

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *