ANTISÉMITISME : DEVENONS LES ACTEURS DE NOTRE PROPRE HISTOIRE !

By  |  4 Comments

de Yonathan
Un juif a été agressé dimanche soir à proximité de la rue des rosiers par deux hommes d’origine étrangère armés d’un taser. Bien heureusement, la victime qui est d’ailleurs d’origine israélienne va bien.
Plus tôt dans la soirée de dimanche, c’est un étudiant juif de Strasbourg qui a été la cible de provocations verbales faisant l’apologie de Mohamed Merah.
Durant shabbat dernier, c’est à Sarcelles que des jeunes jetaient des pierres sur une synagogue et criaient « mort aux juifs ».
Ce vendredi, c’est un bus scolaire d’une école juive du 93 qui a été attaqué par ce qui semble être un groupe d’élèves d’une école publique du 20e arrondissement de Paris. Pierres, cannettes et différents projectiles ont été lancés en direction du bus.
Quelques jours auparavant, un juif religieux était insulté puis violemment battu dans un RER par quatre voyous qui venaient d’effectuer une quenelle à son encontre.
Il a été étranglé et frappé dans l’indifférence générale, les autres passagers n’osant pas intervenir jusqu’à l’arrivée de la police.
Rappelons également qu’une mère de famille, Ruth Smadja, est sur le point de quitter son domicile de Goussainville pour protéger les siens des insultes, menaces, dégradations et humiliations à caractère antisémite qui durent depuis des années. Des croix gammées et des phrases telles que « dehors les juifs » ont été taguées sur sa porte tandis que la mezouza de son appartement a été arrachée. Ses enfants sont d’ailleurs dans l’obligation de limiter leurs sorties et activités de peur d’être agressés.
Tout cela se passe bien en France. Et s’il s’agit de quelques faits marquants, une analyse objective et responsable de la situation nous oblige à tirer la sonnette d’alarme. A l’heure actuelle, plusieurs centaines -pour ne pas dire milliers- de « djihadistes français » sont à l’étranger. En Syrie, en Afghanistan ou à travers l’Afrique, ils bénéficient d’un entraînement et d’une formation leur permettant par la suite de réaliser tout type d’attentats. Beaucoup de ces personnes reviendront un jour en France avec l’intention d’y perpétrer des crimes. Et si j’entends déjà certaines voix invoquer l’existence en France de services de renseignements et de sécurité compétents, je tiens simplement à rappeler que Mohamed Merah n’était pas seulement fiché mais qu’il faisait l’objet d’une surveillance particulièrement appuyée. Ces centaines de djihadistes qui reviendront demain dans l’hexagone sont des « Merah » potentiels : les militaires et certains symboles français constitueront donc une cible prioritaire tout comme les écoles juives et nos bâtiments communautaires. Il y a peu, un officiel israélien nous disait en substance qu’il y aura d’autres « Toulouse » et que la communauté juive de France n’est pas au bout de ses peines. C’est difficile à dire, à écrire et à reconnaître mais nous devons pourtant faire cet effort en implorant D.ieu de nous protéger.


Pendant ce temps-là, en Israël, un terroriste antisémite a tenté de s’attaquer ce lundi à un soldat de Tsahal. Il a tout simplement été abattu. La scène s’est déroulée à la frontière jordanienne.
Il y a quelques jours, un groupe de militants de la Ligue de Défense Juive n’a pas hésité à répondre par la force aux provocations d’activistes d’extrême gauche occidentaux venus soutenir la « cause palestinienne » à ‘Hevron. Inutile d’entrer dans les détails mais ils ont été félicités par de nombreux soldats qui étaient sur place et même par l’un de leurs responsables. « On nous a dit que nous avions fait ce qu’ils ne peuvent pas faire. Tous les soldats qui étaient à ‘Hevron ont kiffé qu’on les venge un peu » rapporte l’un des militants sionistes qui a participé à ce voyage de soutien aux pionniers de Judée-Samarie.
L’heure est venue d’affirmer avec force que si nous devons agir pour protéger les communautés juives de diaspora, il nous incombe aussi de faire preuve de réalisme en reconnaissant que tous les efforts innombrables consacrés à la lutte contre l’antisémitisme sont malheureusement voués à l’échec. Les colloques, les mesures éducatives et le travail de collaboration avec l’État permettent au mieux de contenir le problème mais jamais de le résoudre définitivement.
Je ne voudrais pas paraphraser Elie Wiesel mais si l’existence d’Auschwitz et l’assassinat d’enfants à Toulouse n’ont pas été en mesure de guérir le monde de l’antisémitisme, je doute qu’une solution existe.
En revanche, je reste convaincu que c’est seulement en Israël, dans ce pays où les militaires et les responsables politiques partagent notre Histoire, nos craintes et nos espérances qu’il est possible de vivre dignement et fièrement en tant que juifs revenus sur la terre de nos ancêtres après 2000 ans d’exil et de souffrances.
Bien plus qu’une revanche sur le passé ou qu’une réponse à l’antisémitisme du 21e siècle, c’est la concrétisation d’une promesse et la garantie d’un avenir meilleur.
Plus de six millions de nos frères vivent aujourd’hui sur la Terre d’Israël : ils sont ceux qui écrivent l’Histoire du peuple juif et qui construisent notre futur.
Juifs de France, ne l’oublions pas et faisons en sorte nous aussi de quitter nos fauteuils de spectateurs d’un remake des années 30 pour participer pleinement au rêve sioniste »

happywheels

4 Commentaires

  1. Boubli

    13 mars 2014 at 9 h 31 min

    Vous avez raison. Les Juifs de France doivent réagir fermement s’ils ne peuvent quitter la France .Pour ma part j’ai fait mon Alya il y a 2ans par Idéal et non pour fuir la France qui demeure ma terre natale avec l’Algérie ou je suis né !
    Je pense qu’il faut aider le BETAR et l’encourager dans ses actions de réplique : œil pour œil , dent pour dent il faut briser ces salopards qui islamisent et pourrissent la France comme ils putréfient tout ce qu’ils touchent ces ordures !!!

  2. ruth

    13 mars 2014 at 22 h 04 min

    Excelent article, il n’y a rien a rajouter

    juifs de France reveillez vous, et rentrez a la maison, Israel est votre seule patrie!

  3. Charles DALGER

    14 mars 2014 at 10 h 13 min

    Voilà ! Tout est enfin dit. Donc aujourd’hui, chaque Juif sait. Celui qui ne sait pas, c’est qu’il ne veut pas savoir.

    Signe frappant, dans le 93, les agents immobiliers signalent le grand nombre d’appartements et de maisons mis en vente par des Juifs. Ca plombe les prix de vente à la baisse. Mais c’est comme ça.

    Dans la galoute de France, l’exil s’achève dans la morosité…

    Et vive le Rassemblement des Juifs chez nous en Israël !

    Shabbat Shalom

  4. georges

    3 avril 2014 at 15 h 42 min

    Sachez que beaucoup de francais chretiens sont tristes de voir dans quelle situation leurs concitoyens juifs se trouvent dans certains endroits.
    Je respecte evidemment ceux ayant organisé leur retour(souvent forcé malheureusement)en Israel,et pour les autres nous avons besoin de vous pour redresser et redorer la France.
    Une autre facon d’etre acteur de son Histoire,bien que la tache soit tres compliquée.
    Moi qui visite votre site avec interet,j’avoue m’agacer lorsque je vois depuis qq tps des commentaires(tres minoritaires)insinuant que les chretiens(en particulier catholiques) seraient,par le biais d’alliances inobjectives, devenus les petits copains antisemites des mouloud,bamoko et compagnie.
    Je pense que ces lecteurs(peu nombreux)se fourvoient,et n’aident pas leur cause en nous traitant ainsi.
    Les chretiens francais ne font pas de « quenelles »,ne vont pas aux spectacles Mbala-Mbala et n’agressent pas des juifs ds la rue ou a la sortie des Synagogues.
    On est de votre coté,on ne veut pas ques les juifs francais emigrent,et je vous assure ma fraternité ds votre combat.

    Bien a vous tous et courage.
    Georges

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *