Deux chroniqueurs de France Inter grimés en SS pour moquer Yann Moix

By  |  7 Comments

Guillaume Meurice et Charline Vanhoenacker se sont présentés comme le président et la vice-présidente du fan club du polémiste.
Appelez-les « Adolf Meurice » et « Eva Branhoenacker ». Ce jeudi 29 août au matin, les deux chroniqueurs de France Inter, Guillaume Meurice et Charline Vanhoenacker, ont débarqué sur le plateau de la radio déguisés en SS. Présentés comme « le président et la vice-présidente » du fan club de Yann Moix, les deux humoristes ont dédié leur chronique du jour au polémiste, accusé d’avoir publié dessins et textes dans un journal antisémite et négationniste par le passé.

« On aurait préféré [que son livre] s’appelle Vichy »
« Pour nous, il existe deux génies de la littérature française : Yann Moix et Louis Ferdinand Céline », lancent-ils en guise d’introduction, dressant un parallèle entre le polémiste et le célèbre écrivain français, réputé pour ses écrits antisémites. « Ses dessins sont wunderbar », renchérit Guillaume Meurice, qui usera du vocabulaire allemand durant toute la chronique. « Déjà en primaire, il dessinait des croix gammées sur les bancs de l’école », poursuit Charline Vanhoenacker. « Ach, il dessinait à main levée », la coupe Guillaume Meurice, mimant un salut nazi. Les deux chroniqueurs reviennent ensuite sur les « erreurs de jeunesse » de l’écrivain. « Qui n’a jamais tenté de défenestrer son petit frère ? », s’interroge Charline Vanhoenacker. « Qui n’a pas tenté un jour de lui mettre la tête dans la cuvette des toilettes », abonde Guillaume Meurice, en référence aux révélations du petit frère de Yann Moix. Deux minutes plus tard, la chronique se termine par une analyse du dernier livre de l’intéressé, Orléans : « Un ouvrage formidable, même si à titre personnel on aurait préféré qu’il s’appelle Vichy ».
Le roman va être « rectifié », selon l’avocat de la famille
Au même moment, sur Europe 1, l’avocat de la famille de Moix, Emmanuel Pierrat, réagissait à la polémique qui oppose l’écrivain à son père et son frère à propos de ce dernier livre, dans lequel il narre une enfance selon lui malheureuse et maltraitée. « Nous sommes contre la censure, ses parents ont trop de respect pour la littérature », a fait valoir le juriste. « Je ne vais pas faire interdire le roman, en revanche on va faire rectifier », a-t-il ainsi assuré. « Il s’en serait tenu au genre roman, nous n’en serions pas là. Mais à partir du moment où il est allé dans Sept à Huit que ce n’était plus un roman mais un livre à charge, en donnant des adresses et des noms de famille, on est passés dans un autre registre », a-t-il justifié. Le père de Yann Moix avait déjà qualifié le récit de son fils « d’affabulation », tandis que son frère assure que l’écrivain était lui-même le bourreau et l’accuse de « sacrifier la réalité sur l’autel de ses ambitions littéraires ».

Source :
https://www.valeursactuelles.com/societe/deux-chroniqueurs-de-france-inter-grimes-en-ss-pour-moquer-yann-moix-110297

happywheels

7 Commentaires

  1. Yoni

    29 août 2019 at 17 h 28 min

    On ira leur passer un « petit bonjour » !

    • vrcngtrx

      30 août 2019 at 7 h 39 min

      je pense qu’il s’agit d’humour noir pour dénoncer l’antisémitisme récemment révélé de Moix, donc pas à interpréter au 1er degré

  2. jlmsika

    30 août 2019 at 8 h 09 min

    Ces deux sinistres « chroniqueurs » de « France inter » veulent charger à fond Moix pour le démolir définitivement car il semble avoir évolué, en 20 ans (!!) vers une amitié et une solidarité envers Israël, et cela, pour « France Inter », c’est l’inadmissible!
    « France Inter » ne changera jamais, elle, n’évoluera pas, et restera un ennemi implacable de l’état juif!…

  3. limone

    30 août 2019 at 12 h 42 min

    tout ces chro.niqueurs c’est du cinéma
    rien de nouveau dans ce pays
    les nazis parlent aux arabes
    et bientôt les arabes parlent aux arabes

  4. limone

    30 août 2019 at 12 h 50 min

    a force du jouer au con dans ce pays
    ils y en a qui vont avoir le premier rôle

  5. limone

    30 août 2019 at 12 h 58 min

    et il fut un temps ou les arabes parlaient aux français

  6. mike

    30 août 2019 at 16 h 09 min

    Le comble : un ancien antisémite maintenant sioniste attaqué par 2 gauchos pro palestiniens antisionistes pas drôles

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *