AUDIENCE DANS L’AFFAIRE SARAH HALIMI

By  |  2 Comments

Hier se tenait devant la Chambre de l’instruction du Tribunal de Grande Instance de PARIS, une audience essentiellement dédiée à l’examen de la responsabilité pénale de l’assassin de Sarah HALIMI.
Me Muriel OUAKNINE MELKI, Me Stéphanie COHEN, Me Oudy BLOCH, et Me Nicolas BENOUAICHE ont porté la parole du frère et de la belle soeur de Sarah HALIMI devant la Cour.
Pour mémoire, dans cette terrible affaire, les magistrats instructeurs en charge de ce dossier considèrent qu’il y a des raisons plausibles que l’assassin de Madame Sarah HALIMI ait été atteint d’un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement au moment des faits, ce qui le rendrait pénalement irresponsable, et ôtent finalement tout caractère antisémite à ce crime.
Ils suivent en cela la position de certains experts qui considèrent que la prise de cannabis aurait déclenché un trouble psychique appelé bouffée aiguë délirante qui aurait privé de toute conscience l’assassin de Sarah Halimi.
Cette position pour le moins surprenante, et totalement innovante a été reprise par l’Avocate Générale lors de l’audience qui a également requis l’irresponsabilité pénale de Kobili TRAORE.
Elle ouvre la porte à une jurisprudence très dangereuse qui conduirait si la Cour suivait ce raisonnement à déclarer irresponsable pénalement tous les consommateurs de cannabis qui commettraient des infractions sous l’emprise de l’ivresse cannabique.
Nous, avocats de l’OJE avons notamment plaidé sur les discordances nombreuses entre les différents experts psychiatriques.
Nous avons également rappelé que les juges ne sont jamais liés par les expertises ,et que de nombreux éléments objectifs figurant au dossier de l’instruction permettaient de démontrer que l’assassin de Sarah Halimi avait bien conscience du crime sauvage qu’il était en train de commettre, et qu’enfin il transparaissait clairement des mots prononcés avant, pendant et après son passage à l’acte, que son crime était bien dicté par une haine antisémite inspiré sans nul doute par la mouvance radicale islamiste.
Délibéré au 19 décembre prochain.
O.J.E

happywheels

2 Commentaires

  1. roni

    28 novembre 2019 at 15 h 52 min

    si la prise de cannabis rends irresponsable penalement
    nombres d accidents de la route mortels ou blesses graves sont commis par des consommateurs de c..
    et je passe les autres delits et crimes…

  2. vrcngtrx

    29 novembre 2019 at 17 h 13 min

    « les magistrats en charge de ce dossier considèrent que l’assassin ait été atteint d’un trouble psychique ou neuropsychique (…) et ôtent finalement tout caractère antisémite à ce crime »
    juges rouges ?
    https://www.youtube.com/watch?v=L_7rIF4u8UY

    « certains experts qui considèrent que la prise de cannabis aurait déclenché un trouble psychique appelé bouffée aiguë délirante »
    des experts ? moi j’appelle ça des pourritures

    « position reprise par l’Avocate Générale qui a également requis l’irresponsabilité pénale »
    c’est juste une impression ou quelque chose dans la phrase rime avec ‘puttaSSe totale’ ?..

    « une jurisprudence très dangereuse »
    ne pas oublier de fumer un pétard avant de commettre un meurtre, à bon entendeur !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *