BALANCE TON ANTISEMITE : L’ANTIJUIF RYSSEN EST EN TAULE

By  |  10 Comments

INFILTRATION DANS RYSSEN TEAM !

Incarcéré hier pour l’exécution d’une peine de 9 mois de prison à Fleury-Mérogis, l’antisémite Ryssen enfin derrière les barreaux !


Nous avions depuis quelques temps investi le groupe Télégram D’Hervé Lalin !
Voici les complaintes de son Groupe de Chat « HerveRyssen Chat »


Coucou Manu ça pique ?
PS : Salut les antisémites, promesse tenue . Nous n’oublierons personne .
SHANA TOVA AUX AUTRES .

BTA
SOURCE :
https://www.balancetonantisemite.com/2020/09/flash-info-ryssen-est-en-taule.html

Hervé Ryssen, de son vrai nom Hervé Lalin, né le 10 avril 1967 à Bondy, est un essayiste et militant nationaliste et négationniste français, proche des milieux de l’extrême droite radicale. Il se présente lui-même comme « raciste », « antijuif et antisémite ». Il fait l’objet de nombreuses plaintes et est souvent condamné pour ses propos jugés insultants ou incitant à la haine.
Hervé Lalin est le fils d’un typographe d’origine bretonne, fils d’un mineur de fond et d’une mère, infirmière, fille de paysans bretons qui ont fui la Bretagne pour vivre en Normandie à cause de la faim. Il vit dans un milieu catholique, religion qu’il abandonne à partir de ses études universitaires au profit de son engagement à l’extrême gauche. Aujourd’hui, il se considère catholique culturellement mais en recherche de la foi. Hervé Lalin est étudiant de 1987 à 1991 en licence puis en maîtrise d’histoire à l’université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne.
Il serait à l’origine un militant anarchiste et aurait fait partie de l’Organisation communiste libertaire (OCL). Il quitte cette organisation en 1992, rejoignant le Front national dans les années 1990, puis passe dans les rangs du MNR. Après avoir obtenu une maîtrise en histoire (1991), Il a été professeur d’histoire pendant cinq ans dans l’Éducation nationale, avant de s’en faire exclure par un inspecteur académique, à la suite d’une plainte de parents d’élèves. Il se présente en 2003 comme « professeur au chômage ».
Au début des années 2000, il a été un des responsables parisiens d’Unité radicale1 et, après la dissolution de celui-ci, écrit dans Vox NR et Réfléchir et agir. Il est également proche de Kémi Séba.

En 2010, une affaire d’affiches antisémites placardées dans près de 40 sites à Paris et en province fait ressortir une fois encore le nom d’Hervé Ryssen dans les journaux au motif que les affiches reprenaient la couverture d’un de ses livres écrit en 2008 et que son site Internet proposait de vendre lesdites affiches. Cette campagne d’affiches antisémites s’est également poursuivie à Genève. En 2011, il semble que ces affiches soient de nouveau placardées dans le département de l’Aisne et dans l’est de la Somme.

En 2010, Hervé Ryssen cosigne avec un certain Salomon Cohen une brochure intitulée Cinéma sans frontières, distribuée dans certains lieux parisiens, et qui dénonce le « cinéma cosmopolite ».
De 2005 à 2015, il réalise de nombreux livres sur le judaïsme, l’eschatologie et le racisme anti-blanc. En 2015, il réalise le documentaire Satan à Hollywood. Depuis plusieurs années, il tient aussi un blog régulièrement condamné. Son ouvrage Le Racisme antiblanc – Assassins d’hommes blancs (éditions Baskerville) est un succès de librairie.
En novembre 2018, il participe au mouvement des gilets jaunes sur l’avenue des Champs-Élysées à Paris sous le slogan « contre les prédateurs mondialistes ». À cette occasion, sa photo prise pendant l’« Acte III » est en couverture de Paris Match.

Le 22 octobre 2018, il rend hommage à Robert Faurisson mort le même jour et déclare dans un message déposé sur Twitter qu’il « est un des quelques rares noms français de notre époque dont on parlera encore dans deux cents ans ».
Le 6 octobre 2019, pendant la manifestation anti-PMA se tenant à Paris, au sein d’un groupuscule d’extrême droite, il agresse ouvertement avec Yvan Benedetti des journalistes du Quotidien et participe à la dégradation de leur matériel (dont une caméra).
À partir de 2005, Hervé Ryssen se fait connaître des milieux d’extrême droite par la publication de plusieurs ouvrages. Dans le premier, Les Espérances planétariennes, il argumente une prétendue homogénéité des intellectuels juifs et les prétendus soubassements religieux du discours mondialiste (qu’il nomme « planétarien »). La « paix » sur Terre est la condition sine qua non à l’arrivée du Messie, dont le métissage et le communisme seraient les deux facettes.
Dans son livre Psychanalyse du judaïsme, il établit un parallèle entre le judaïsme et la pathologie hystérique, relevant de prétendues tendances à l’histrionisme, à la dépression, à l’angoisse permanente, à la paranoïa, à l’introspection, à l’égocentrisme, à l’amnésie, à la manipulation, à la mythomanie, à l’ambivalence identitaire, aux délires prophétiques, à l’inceste et à l’ambiguïté sexuelle.
En 2002, il entarte le père Berger, curé « progressiste » de la Basilique Saint-Denis, qui avait favorisé l’occupation de la basilique par des étrangers en situation irrégulière. Hervé Ryssen est condamné, pour cet acte, à quatre mois de prison avec sursis.
En 2007, il met en ligne sur son blog un article consacré à Michel Tubiana, président de la Ligue des droits de l’Homme, auquel il attribue l’« esprit corrosif du judaïsme ». Il est condamné, pour cet écrit, à 7 500 € d’amende en février 2009 (jugement confirmé en janvier 2010). Également en 2009, des tracts antisémites ont été déposés dans les boîtes aux lettres des habitants de la ville d’Arras. Ces tracts, non signés, intitulés « Ce que veulent les juifs », renvoyaient à la lecture de livres d’Hervé Ryssen. Leur diffusion fera l’objet d’une enquête de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). La Ligue des droits de l’Homme s’étant portée partie civile, Hervé Ryssen a été condamné à une amende en octobre 200934.
En février 2012, il est condamné à 5 000 € d’amende pour avoir publié, dans le journal Rivarol, un article dans lequel il affirmait que les Juifs avaient une propension particulière à l’inceste.
En octobre de la même année, Hervé Ryssen a été condamné à 6 000 € d’amende par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir proféré sur son blog, en octobre 2011, des injures homophobes à l’encontre du maire de Paris Bertrand Delanoë.
Toujours en octobre 2012, Hervé Ryssen est condamné à quinze jours de prison avec sursis pour un entretien à Rivarol, en janvier 2011, et à 1 000 € d’amende pour un article paru dans ce même journal, en mars 2011.
En novembre 2013, il est condamné à trois mois de prison ferme, un euro symbolique de dommages et intérêts ainsi qu’à payer 1 000 € au titre des frais de justice, pour avoir menacé de mort Bertrand Delanoë.
En 2015, il est de nouveau condamné à trois mois de prison ferme pour diffamation contre un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une race déterminée, et incitation à la haine raciale, à la suite de la publication de son livre Les Milliards d’Israël.
En mars 2016, il est condamné à deux mois de prison ferme, à verser 1 000 € de dommages et intérêts et 1 500 € au titre des frais de justice à la LICRA, les mêmes sommes à SOS Racisme, pour deux tweets, l’un qui accusaient les Juifs « d’innombrables crimes » et l’autre d’être « les premiers responsables dans le massacre de trente millions de chrétiens en URSS entre 1917 et 1947 ». Le 7 septembre 2016, il est condamné à un an ferme ainsi qu’à verser 1 500 € de dommages et intérêts et mille euros au titre des frais de justice, à chacune des trois associations antiracistes qui s’étaient portées partie civile, pour quatre tweets et trois messages sur sa page Facebook, « qui exploitent l’un des thèmes antisémites les plus éculés, à savoir leur omniprésence [celle, supposée, des Juifs] dans l’économie et les médias » et leur imputent, aussi, entre autres méfaits, « la responsabilité de la traite des Noirs ». En raison de son absence au procès, il fait appel. Le 13 octobre 2017, la 17e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris le condamne à une peine totale de onze mois de prison ferme pour les délits qui lui étaient reprochés.
À la suite de la parution de son livre Comprendre le judaïsme, comprendre l’antisémitisme (avril 2012), SOS Racisme porte plainte avec constitution de partie civile, le 28 février 2013, visant huit passages de l’ouvrage. Initialement prévu le 9 octobre 2015, le procès est renvoyé au 10 novembre 2016. Le 15 décembre, Hervé Ryssen est relaxé pour un des huit passages poursuivis, et condamné pour les sept autres (trois au titre de l’injure raciale, un pour diffamation raciale et trois pour provocation à la haine raciale) à cinq mois de prison ferme. Le tribunal condamne également Hervé Ryssen à verser 1 000 € de dommages et intérêt et 3 000 € au titre des frais de justice à SOS Racisme, 1 000 € de dommages et intérêts et 2 000 € au titre des frais de justice à Ligue des droits de l’Homme et les mêmes sommes à la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme – la LDH et la LICRA s’étant portées parties civiles après la plainte de SOS Racisme.
En juin 2018, il est condamné à un an de prison pour une vidéo jugée antisémite.
Le 23 janvier 2019, il est condamné pour négationnisme après avoir publié, sur son compte Twitter, un montage photo qui « tourne en dérision la Solution finale et insinue que ce camp (celui d’Auschwitz) n’a pas été un lieu d’extermination ».

Rappelons qu’Hervé Lalin dit Ryssen a été dénoncé comme juif par un néo nazi « historique » William Bonnefoy en 2005 à la librairie Licorne Bleu. Ryssen s’est senti obligé de balancer toute sa généalogie familiale.(sans convaincre « les néo nazis purs et durs »)
Ce genre d’accusation touche également des individus Yvan Benedetti qui comme chaque bon antisémite le sait porte un nom largement répandu dans les communautés juives notamment en Italie. Il a beau sans défendre en étant un acharné antijuif certains nationalistes français n’ont aucune confiance en lui.
Du fait de ces dénonciations parfois vraies ,parfois fausses il s’est installé un climat de méfiance généralisé et un jeu de « balances » au sein des organisations néo nazis françaises .
Qui en profite ?…..

happywheels

10 Commentaires

  1. Ben dit :

    Tu seras bien a Fleury avec tous tes amis qui partagent ton antisémitisme , vous vous ressemblez tellement…
    En espérant bientôt que ton ami Soral te rejoigne, il pourra sucer allégrement du Mahmoud antisémite ! Vous serez tellement bien tous ensemble les ennemis de la France

  2. benjamin dit :

    je n arrive plus du tout a lire les commentaires ?? que se passe t il ???

  3. Franccomtois dit :

    Trés bien qu´il soit en taule,il ne manquera d´amis.Je ne sais pas si je pourrai lire les autres commentaires,j´ai un probleme pour y accéder.Je fais un essaie ici et j´attendrai patiemment que tout rentre dans l´ordre.Dans le cas contraire il me deviendra impossible d´intervenir de nouveau sur le site de la LDJ.Je n´irai sur aucun autre site mais sachez que je resterai á lire les diff´rends articles.

    • Lior dit :

      Shana tova cher ami.
      Apparamment c’était un problème de maintenance.. Le génie juif n’est plus ce qu’il était.
      En fait si Ryssen est en prison, ce n’est pas de notre faute.. il a refusé de porter le bracelet électronique ainsi que toute forme de peine alternative. Donc mécaniquement la justice est arrivée à l’incarcération.
      Il serait bien aussi que la justice mette en prison tous ceux qui commettent des agressions physiques contre nos frères (et pas seulement ceux qui écrivent des c…)

  4. Lior dit :

    Les commentaires ne sont plus lisibles: que se passe t il ?

    Shana tova

  5. Bon débarras, qu’il reste au trou à perpétuité !

  6. mike dit :

    j’espère qu’en prison ce nazillon aura la rondelle Fleury. hihihihihihi

  7. vrcngtrx dit :

    Encore un gauchiste (il l’a avoué lui-même dans une vidéo) passé d’inconscient pubère à néo-nazi sévère !
    D’accord avec Lior sur l’incarcération : priorité aux agresseurs et assassins remis en liberté en très peu de temps et très souvent récidivistes

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *