BALANCE TON ANTISEMITE : Pour Yvan Benedetti : « La deuxième guerre Mondiale est devenue le point de Détail du prétendu Holocauste » !

By  |  7 Comments


Dans une vidéo publiée sur YouTube, le 8 mai 2020 Yvan Benedetti déclare :
 » Le 8 mai d’ailleurs, on ne sait pas très bien ce que célèbre le système, puisqu’aujourd’hui la seconde guerre mondiale est devenue un détail du sort des JUIFS pendant cette période. Et cette seconde guerre mondiale est devenue
le point de détail du prétendu Holocauste » .

Cela nous rappelle cette sulfureuse phrase de Jean-Marie Lepen pour laquelle il fut condamné. Le dirigeant de Jeune Nation de s’arrête pas là. Il appelle à braver le Confinement pour le 10 mai et encourage tous ceux qui le peuvent à se rendre devant la statue de Jeanne D’Arc la plus proche .
Nous accusons MR Yvan Benedetti d’incitation à la haine et de négationisme . Nous appelons toutes les associations compétentes à déposée plainte pour incitation à la haine

Nous interpellons également les autorités pour mise en danger de la vie d’autrui en période de confinement sanitaire.

BTA FAIT SON JOB .
Source :
https://www.balancetonantisemite.com/2020/05/pour-yvan-benedetti-la-deuxieme-guerre.html
La vidéo en entier
« >

happywheels

7 Commentaires

  1. Franccomtois

    9 mai 2020 at 17 h 15 min

    Ce pustule aurait fini au poteau d´exécution en 45,un anti-France,rien á rajouter si ce n´est qu´il paye cher trés cher ses propos sorti de sa bouche d´égout.

    • Duquenoy gisele

      9 mai 2020 at 22 h 08 min

      Il faut être très sévères et rien accepter de l’antisémitisme

  2. Osh

    9 mai 2020 at 21 h 30 min

    Qui est la vieille merde à côté de lui ?

    • liguedefensejuive

      10 mai 2020 at 7 h 14 min

      Pierre SIDOS
      Pierre Sidos est un homme politique français né le 6 janvier 1927 à Saint-Pierre-d’Oléron.
      Engagé à l’extrême droite, il anime d’abord le mouvement Jeune Nation, puis participe à la création d’Occident, et enfin préside de 1968 à 2012 L’Œuvre française, un mouvement mêlant néofascisme, pétainisme, antisémitisme et une forme de catholicisme social.
      Fils de François Sidos, ancien des Jeunesses patriotes, devenu sous l’Occupation un haut responsable de la Milice, jugé puis fusillé en 1946, il a quatre frères et une sœur.
      Devenu cadet du francisme de Marcel Bucard en 1943, fait pour lequel à la Libération, il est jugé comme mineur en 1946 et condamné1. Il fonde, en 1949 — avec ses frères Jacques (jugé pour faits de collaboration en 1946) et François — le mouvement Jeune Nation, qui a été interdit en 1958 et qu’il a reformé sous le nom de Parti nationaliste en 1959. Il a été ensuite membre du MP-13, mouvement pro-Algérie française.
      Emprisonné pour soutien à l’OAS, Pierre Sidos crée ensuite le mouvement Occident, dont il est finalement évincé par des militants plus jeunes. Il fonde ensuite, en 1968, le mouvement L’Œuvre française, qu’il dirige avec le titre de présideur.
      En 1969, la candidature de Pierre Sidos à l’élection présidentielle est rejetée par le Conseil constitutionnel aux motifs que « le nombre des présentations valablement émises en faveur de ce dernier est inférieur au minimum exigé par les dispositions de l’article 3-1 de l’ordonnance n° 62-1292 du 6 novembre 19622 ». Ce refus fut pourtant considéré par Le Soleil, organe de L’Œuvre française, comme dû à la présence au Conseil constitutionnel de Gaston Palewski et René Cassin « tous deux d’ascendances juives étrangères3 », considérations partagées par Roger Peyrefitte4. Toutefois, accepter la candidature de Pierre Sidos aurait pu, dans une certaine mesure, être interprété comme un acte de réhabilitation du passé collaborationniste des Sidos durant l’Occupation5.
      À partir du début des années 1970, Pierre Sidos tient une place assez marginale dans l’extrême droite française. Il annonce finalement soutenir le FN en 1996
      Il participe à l’émission Ciel, mon mardi ! de Christophe Dechavanne le 6 février 1990n 1, où il se déclare antisémite ni plus ni moins que Saint Louis6.
      Depuis l’été 2010, Pierre Sidos exprime son détachement politique et intellectuel du Front national à la suite de la campagne interne qui voit Marine Le Pen prendre le dessus sur le parti au détriment de Bruno Gollnisch ; dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Rivarol daté du 30 juillet 2010, il appelle à proscrire le « tout-électoral » au profit d’un « nationalisme organique », en critiquant la capacité de Marine Le Pen d’assumer des responsabilités politiques pour la France7.
      En 2012, il quitte la présidence de L’Œuvre française, à laquelle Yvan Benedetti lui succède.
      Le 11 novembre 2013, l’association Les Amis de Pierre Sidos, visant « à faire connaître l’œuvre du patriote Pierre Sidos ainsi que de sa famille », est fondée
      Les fascistes de l’ Œuvre Française prenaient généralement des raclées de la part du Bétar.

  3. Paul06

    9 mai 2020 at 21 h 37 min

    Mme Belloubet dort déjà ou encore, à moins que ce ne soit toujours.

  4. Franccomtois

    10 mai 2020 at 8 h 24 min

    La Shoah est la partie industrielle de l´extermination des personnes de confession juive.Mais l´histoire surtout en Russie,Pologne,Ukraine et l´Europe Centrale ont été abominable avec leurs pogromes.Persécutés en permanence de maniere atroce,humiliés,torturés,assassinés,affamés,vivant pour la grande majorité dans une extreme pauvreté et toujours debout,souriant,acceuillant,maniant la dérision avec dextérité,un peuple formidable.Ils ont résisté et aujourd´hui ils ont récupéré leur Terre,merci Monsieur Herzl.Quand je vois les peuples d´Europe se faire humilier quotidiennement par les mahométans,des politiques,des industriels crasseux moralement et apatride,je ne donne pas cher de nos identités millénaire.
    Comme le livre que je lis du reporter Albert Londres,le juif errant est arrivé,Israel Terre juive,le temps pour nos ami(e)s juifs d´avoir une vrai Maison,un vrai Foyer,une sécurité totale!!!!!
    Comme dit Albert Londres dans son reportage,tout les juifs n´habitent pas place de la bourse.
    Une chose,dans le reportage d´Albert Londres,il partage son quotidien avec Ben juif Sioniste arrivant de Palestine pour faire venir d´autres juifs,la confrontation avec les plus religieux sur le retour en Terre promise est assez marquée.Ben qui sert aussi de guide parlais 13 langues mais la langue parlait entre juifs de différente contrées d´Europe de l´Est ou Central était le yiddish.
    Le livre d´Albert Londres devrait être lu au college,au lycée pour faire tomber les clichés nauséabond sur les juifs.Moi je me charge de faire découvrir ce magnifique livre autour de moi,je l´ai même pris en allemand pour avoir un plus grand rayon d´action.

    Mamele – A Kovno Ghetto Song – מאמאלע – שיר מגטו קובנה
    https://youtu.be/tD6mJrzSlTg

    Kinderjohren yiddish song from Cracow
    https://youtu.be/U8VQz69Id7c

    Yiddish Song – Belz, Mayn Shtetele Belz
    https://youtu.be/88pCBld3TVk

  5. benjamin

    10 mai 2020 at 9 h 22 min

    ces deux la c est vraiment de la vermine dont il faut ecraser la tete!!!

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *