Etats-Unis : la députée propalestinienne démocrate Ilhan Omar accusée d’intelligence avec le Qatar, l’Iran et la Turquie au cours d’un procès

By  |  5 Comments

La députée Ilhan Omar (Minnesota) aurait été recrutée par un gouvernement étranger, reçu des fonds d’un gouvernement étranger et transmis des informations sensibles à l’Iran par le biais d’intermédiaire selon une déposition sous serment dans un tribunal de Floride.
Les affirmations ont été présentées au cours du témoignage de l’homme d’affaires canadien Alan Bender, né Koweïtien, qui témoignait lors du procès du cheikh Khalid bin Hamad al-Thani. Le frère de l’émir qatarien est accusé d’avoir ordonné à son garde du corps américain de tuer deux personnes et d’avoir pris en otage un citoyen américain. Sa déposition, obtenue par Al Arabiya English, a été authentifiée par l’avocat des plaignants, selon la publication.

D’après sa déposition sous serment, les trois fonctionnaires lui ont dit : « Sans notre argent, Ilhan Omar ne serait qu’une autre réfugiée somalienne noir en Amérique, qui va chercher de l’aide sociale et sert les tables le week-end. »
Bender a témoigné que les fonctionnaires lui auraient demandé de recruter des politiciens et des journalistes américains comme outils pour le Qatar, et que lorsqu’il s’y était opposé, on lui aurait répondu que plusieurs personnalités étaient déjà rémunérées. Omar a été décrit comme le « joyau de la couronne », a-t-il dit.
Le Qatar « a recruté Ilhan Omar bien avant qu’elle n’ait songé à devenir fonctionnaire du gouvernement… Ils l’ont préparée et ont aménagé la fondation, le terrain, pour qu’elle puisse se lancer en politique bien avant même qu’elle ne manifeste son intérêt. Ils l’ont convaincue », a-t-il ajouté.
La déposition montre en outre qu’il a déclaré à la Cour que, lors d’une réunion en 2017 avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, Omar lui aurait juré allégeance. À l’époque, elle était une représentante subalterne de l’État au Minnesota.
Omar aurait également transmis des informations au Qatar, qui les aurait ensuite transmises à l’Iran, et aurait participé activement au recrutement d’autres politiciens américains pour travailler également pour ce pays islamique d’Asie occidentale, a déclaré Bender.

« Depuis le jour de son élection, les trolls et les porte-voix de l’Arabie saoudite ont ciblé Omar avec de fausses informations et des théories conspirationnistes », a écrit une porte-parole de la députée dans une déclaration au Jerusalem Post.

Source :
https://www.jpost.com/American-Politics/Ilhan-Omar-working-for-Qatar-Florida-court-hears-609003

happywheels

5 Commentaires

  1. josué bencanaan

    26 novembre 2019 at 15 h 15 min

    Surement une tres grande amie d’Obamerde !!, a degager vite fait

  2. Nina

    26 novembre 2019 at 16 h 46 min

    Que faut-il conclure ?
    Que tant que cette enquête ne sera pas dans le New York Times ou le Washington Post ce sera une intox ?

    Pourtant, ce serait génial si tout ceci était acté et largement distribué dans toute la presse internationale.

  3. Claude

    26 novembre 2019 at 16 h 55 min

    J’espère que Trump va lui retirer la nationalité , et l’envoyer illico presto voir si la vie est belle au Qatar pour les femmes .

    Mais je pense tout à coup, que si elle a donné des renseignements importants à l’Iran, elle doit être considérée comme traitre , et faire un séjour en prison . car là c’est très grave.

  4. Oualid

    26 novembre 2019 at 20 h 45 min

    Y’A aussi l’autre tête de chameau copine de cette raclure

  5. Olivier

    27 novembre 2019 at 9 h 58 min

    elle a voté contre les résolutions à l’encontre de la Turquie, que ce soit sur la reconnaissance du génocide arménien ou sur l’intervention contre les kurdes, c’est une des seules députées à l’avoir fait, démocrates et républicains confondus

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *