JACQUES CHIRAC L’ARTISAN D’UNE DEUXIEME EXTERMINATION DES JUIFS QUI A ECHOUEE GRACE A MENAHEM BEGIN

By  |  34 Comments

Osirak est le nom d’un ancien réacteur nucléaire expérimental de 70 MW situé en Irak dans le centre de recherche nucléaire d’Al-Tuwaitha au sud-est de Bagdad. Il est construit en 1975 par la France, et destiné à des recherches civiles sur le nucléaire. Il est détruit, d’abord partiellement par un raid de l’armée israélienne le 7 juin 1981 (opération Opéra), puis à nouveau, par l’armée américaine en 1991, lors de la guerre du Golfe.
En 1975, Saddam Hussein se rend en week-end en Provence, où il rencontre Jacques Chirac, alors Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing qui s’était déjà rendu à Bagdad en septembre 1974. Saddam Hussein rencontre également Giscard à Paris, et visite le centre de Cadarache avec Chirac. Ce fut le seul voyage à l’étranger du dictateur irakien1.
Le 8 septembre 1975, le journal libanais El Ousbou El Arabi publie une déclaration du vice-président irakien Saddam Hussein : « L’accord avec la France est le premier pas concret vers la production de l’arme atomique arabe ». Le 18 novembre 1975, un accord de coopération nucléaire franco-irakien est signé à Bagdad1. Le texte précise qu’il s’agit d’une utilisation pacifique du nucléaire2.
Le projet de s’équiper d’un réacteur de 1 500 MW est abandonné, et c’est un petit réacteur de recherche, Osirak, copie conforme du réacteur nucléaire de recherche français Osiris installé à Saclay (puissance de 70 MW)1. Saint-Gobain, Bouygues et Technicatome, partenaires du CEA, sont chargés du contrat1. La centrale doit comporter en fait deux réacteurs : Osirak (appelé Tamuz 1 par les Irakiens) et un petit, Isis (Tamuz 2)1.
Le 6 avril 1979, le Mossad, une agence de renseignement israélienne, détruit avec des bombes à charge creuse, lors d’une opération commando à l’intérieur de l’usine de Constructions navales et industrielles de la Méditerranée (CNIM), à La Seyne-sur-Mer (Var), la cuve en acier du réacteur d’Osirak1. La France répare les dégâts, mais dans la nuit du 13 au 14 juin 1980, le Mossad égorge dans un hôtel parisien l’égyptien Yahya Al-Meshad, membre de la Commission atomique irakienne1. Des ingénieurs du CEA reçoivent par ailleurs des lettres de menace1.
« >

Le 30 septembre 1980, au début de la guerre Iran-Irak, deux chasseurs-bombardiers F-4 Phantom de la force aérienne de la République islamique d’Iran attaquent lors de l’Opération Scorch Sword avec 12 bombes Mk 82 le centre de recherches de Tuwaitha à Bagdad mais sans toucher directement les deux réacteurs Osirak et Isis. Il s’agit de la première attaque militaire visant un site nucléaire3.
Finalement, le réacteur a été détruit lors d’un bombardement mené par Israël qui craignait que l’Irak n’accède à l’arme nucléaire par 8 F-16 et 6 F-15 avec 16 bombes d’une tonne, le 7 juin 1981. C’est l’opération Opéra à laquelle participe le colonel et premier astronaute israélien, Ilan Ramon, ainsi qu’Amos Yadlin (en), futur chef de l’Amam, les services de renseignements militaires. Cette opération avait été volontairement organisée un dimanche afin de minimiser les pertes humaines éventuelles. Cependant, dix militaires irakiens et un civil français furent tués lors de ce bombardement israélien. Le civil français était Damien Chaussepied, un ingénieur INSA de 25 ans, qui travaillait pour Air liquide et le CEA.
La décision de doter l’Irak de technologies nucléaires ayant été prise par le premier ministre français de l’époque, Jacques Chirac, le réacteur est ironiquement surnommé Ô Chirac par les Israéliens et une partie de la presse francophone. La centrale pouvait produire du plutonium, mais cela fut toujours démenti par le CEA1. En 1990, l’ancien ministre de la Défense et administrateur du CEA à l’époque de la visite en France de Saddam Hussein, André Giraud, assura que ce contrat ne pouvait mener l’Irak à acquérir la bombe atomique4. Cela fut cependant contesté, entre autres par un article dans les Temps modernes écrit par Georges Amsel et d’autres physiciens, dans lequel ils affirmaient que si la France avait, comme prévu, livré les six charges d’uranium enrichi à 93 % (80 kg) prévues dans le contrat (seules deux charges furent livrées, à la suite des pressions américaines et israéliennes), « c’était là de quoi offrir sur un plateau à l’Irak de quoi faire cinq bombes atomiques »5.
La France a finalement décliné la demande de reconstruction du réacteur en 1984 après avoir donné une aide technique initiale. En revanche, elle livra à l’Irak beaucoup d’armes lors de la guerre Iran-Irak (près de 900 missiles antinavires Exocet, plus de 130 Mirage F1, etc.), l’Irak recevant alors 1/3 des exportations d’armement françaises1, pour 17 milliards de dollars entre 1980 et 19861.

happywheels

34 Commentaires

  1. In Memoriam

    26 septembre 2019 at 13 h 21 min

    Comme il est vrai que Chirac marqua une nette préférence aux bons rapports avec le monde arabe , à l’instar d’ailleurs de tous ceux qui se réclamaient du gaullisme, il fût aussi le seul à reconnaître la responsabilité de la France dans le génocide de ses Juifs , contrairement à ses prédécesseurs qui ne voyaient que la seule responsabilité de Vichy !

    • Franck

      26 septembre 2019 at 23 h 30 min

      On peut remercier Chirac d’avoir permis à Israël de démontrer sa détermination et sa puissance quand il s’agit de défendre son existence.

      Chirac c’est un Macron avant l’heure du  » et en même temps ».
      Je te construit une centrale et en même temps je reconnais la responsabilité de l’état dans les rafles…

      • vrcngtrx

        27 septembre 2019 at 20 h 29 min

        « en même temps »
        à 2:36

      • BASILE

        28 septembre 2019 at 18 h 41 min

        Le principal c’est qu’is aient payés avant la destruction !!

  2. josué bencanaan

    26 septembre 2019 at 13 h 39 min

    Je n’ai jamais aimé cet homme l’ami des terroristes palestiniens, reconnaitre la responsabilité de la France c’est bien, c’est encore mieux si il y a des sanctions, entre autre retirer la legion d’honneur a la police parisienne

  3. Knocker

    26 septembre 2019 at 13 h 59 min

    Nous perdons un grand homme. il faut dire que c’était le dernier président de la France à avoir fait passer son pays avant ses intérêts même s’il avait ses défauts. Il aimait sincèrement son pays ,ce n est malheureusement pas le cas actuellement. Nous sommes tous très tristes ! Il avait un lien fort avec le monde rural le notre ! Il avait ce contact avec le monde rural qui faisait de lui un président du peuple.

    • Lys

      26 septembre 2019 at 17 h 13 min

      Mais oui Knocker un grand homme, qui avait un lien très fort avec le monde arabe, qui avait ce brillant contact avec les pays arabes qui faisait de lui le grand président ami des pays musulmans dont nous connaissons tous leur amour pour la liberté et la démocratie hein ! J’attends de vous une aussi belle prose concernant notre sincère et véritable Ami…L’Excellent Président Trump !

      • liguedefensejuive

        26 septembre 2019 at 18 h 13 min

        Reçu ce message pertinent de Meir Ben Hayoun
        Je viens d’apprendre que Chirac a clampse.. J’espère qu’il vient de rejoindre dans les immondices les crapules de son genre, notamment ses grands copains architerroristes Arafat et Saddam Hussein. Ce dernier à qui il avait vendu la centrale atomique d’Osirak que le Premier ministre Begin avait eu le bon goût de faire bombarder par l’armée de l’air en juin 1981. J’espère que le judaïsme de France et d’ailleurs ne sombrera pas dans la leche obsequieuse lors des cérémonies commémoratives de ce suppôt de nos ennemis. שם רשעים ירקב

        • Lys

          26 septembre 2019 at 18 h 18 min

          Merci LDJ pour l’excellent message de Monsieur Meir Ben Hayoun qui a parfaitement raison !

        • josué bencanaan

          26 septembre 2019 at 18 h 48 min

          bravo

        • Knocker

          26 septembre 2019 at 22 h 49 min

          C’est ignoble le message de Meïr Ben Hayoun.

          • Charles DALGER

            29 septembre 2019 at 16 h 26 min

            Eh knocker ! Tu plaisantes j’espère ? En quoi le message de Meir BEN-HAYOUN est ignoble ?

            Si tu ne plaisantes pas, tu rejoins le camp de « l’islamiquement correct » que combat notre ami DEL VALLE. Tu fais donc partie des tordus, complices des déchets nazislamistes, tout simplement, parce que tu ne supportes pas qu’on parle de ces déchets, en les désignant par les mots qui leurs conviennent.

        • Franck

          26 septembre 2019 at 23 h 33 min

          Il ne faut pas s’attendre à autre chose de ces organisations qui ne protègent qu’eux même.

        • Rosa SAHSAN

          27 septembre 2019 at 7 h 38 min

          Cérémonies commémoratives de Chirac?
          Je peux vous prédire que Khorsia sera le premier sur les rangs.
          Ensuite viendront tous les enturbannés. Quand je pense que Sharron a été persona non grata en France pendant la deuxième intifada sous la présidence de ce type.
          ROSA

      • Knocker

        26 septembre 2019 at 23 h 02 min

        Ce message s’adresse à LYS. Vous êtes qui pour me dire ce que je dois penser ou faire. Vous vous prenez pour D’. Au lieu de cracher sur Jacques Chirac, savez vous qu’à peine élu, il a reconnu la responsabilité de la France concernant la Shoah. Mais ça on l’oublie très vite. C’est tellement facile de cracher sur une personne décédée. On parle toujours du mal qu’une personne a faite, mais jamais de ses bonnes actions. Vous êtes tellement pathétique.

        • Lys

          27 septembre 2019 at 8 h 53 min

          Je ne me prends pour personne et encore moins pour D’ieu !
          Et hormis sa reconnaissance de la responsabilité de la France durant la Shoah Knocker qu’a t il fait de bien ? Lorsqu’on attise le feu de l’antisémitisme dans son propre pays en prenant un parti pris pro palestinien pendant la seconde intifada croyez vous qu’il a fait du bien aux juifs ? Lorsqu’on ose embrasser l’un des plus sanguinaires terroristes palestiniens en pleine vague d’attentats contre la population juive israélienne en sachant pertinemment que des enfants ont été déchiquetés, démembrés ou devenus orphelins, je repose ma question: QU’A T IL FAIT DE BIEN ?

          Je ne « crache » pas sur une personne décédée comme vous le dites maladroitement, je l’ai toujours critiqué sur ses positions anti israéliennes qui englobent aussi à mon sens un coté anti juifs parce qu’Israel et le peuple juif ne font qu’UN !

          Ce n’est pas parce que j’ai des convictions et que je les étaye que cela fait de moi une personne pathétique ! Je vous invite à potasser les pages sur la LDJ et à constater que je ne m’en prends jamais à un internaute sur ce qu’il EST. Normalement lorsque l’on veut vraiment échanger on ne met pas en cause des personnes mais des arguments.
          Il est malheureusement fréquent de constater que le mot « RESPECT » est un mot qui a été rayé du dictionnaire principalement par les hommes ! C’est souvent plus facile de montrer son coté « masculin » lorsqu’on s’adresse à une femme que de la considérer d’égale à égale !

          • Knocker

            28 septembre 2019 at 22 h 47 min

            Ce message s’adresse en priorité à LYS (excusez-moi de m’être emporté), puis à tous les contributeurs du site de la Ligue ainsi qu’aux dirigeants de la Ligue: Shana tova 5780 « Que vos vœux se réalisent, bonheur et santé pour tous et vos proches . »
            Douceur du miel, suavité de la pomme, que les saveurs de la vie et de l’amour vous accompagnent tout au long de l’année. »

          • Lys

            29 septembre 2019 at 9 h 12 min

            Merci Knocker . Chana Tova à vous aussi et que l’on continue toujours de correspondre ensemble.
            Avec toute mon amitié

        • Sion

          27 septembre 2019 at 17 h 11 min

          Vous oubliez Osirak, Sadam Hussein et Yasser Arafat
          En reconnaissant la responsabilité de la France, il a fait le service minimum

        • Rony d'Alger

          28 septembre 2019 at 16 h 13 min

          Mais monsieur Knocker, ce n’était pas la première fois, ni hélas la dernière, qu’un homme politique démagogue (certes, ils le sont tous, mais chirac l’était plus que tous les autres)  » UTILISE  » LES JUIFS MORTS POUR LÉGITIMER ENSUITE SES BASSESSES CONTRE ISRAËL. LES SIX MILLIONS DE JUIFS ASSASSINÉS NE PEUVENT PERMETTRE DE S’EN PRENDRE AU SEUL ÉTAT JUIF, ET DÉMOCRATIQUE, DU MONDE EN BUTTE A LA HAINE DE PRÈS DE 57 PAYS ISLAMIQUES TOTALITAIRES. Plusieurs journalistes non-juifs avaient reconnu que la haine que chirac avait manifesté à Jérusalem était excessive et que JAMAIS IL N’AURAIT PU SE PERMETTRE, SANS DANGER POUR LUI-MÊME, D’AVOIR UNE ATTITUDE SEMBLABLE DANS UN PAYS ARABE.

    • capucine

      27 septembre 2019 at 12 h 54 min

      oui Chirac aimait son peuple et il en était très proche , macron n’aime pas son peuple et l’insulte et le réprime tous les samedis depuis novembre 2018 ! vivement qu’il dégage et vite

  4. Claude

    26 septembre 2019 at 15 h 31 min

    https://lalettrepatriote.com/jacques-chirac-do-you-want-me-to-go-back-to-my-plane/

    Il est mort ce jour mais tout de même !! c’est difficile à supporter .

  5. jjames

    26 septembre 2019 at 15 h 56 min

    LE VRAI NOM DU RÈACTEUR FOURNI PAR LA FRANCE À SADDAM = O’CHIRAC

  6. ChretienSioniste

    26 septembre 2019 at 16 h 10 min

    Sa mort n’est qu’un début ! Les langues vont ENFIN de délier.
    Comme Mitterand : on apprendra qu’il avait passé lui aussi des accords avec les terroristes arabes, et plein d’autres petites surprises pas trés « judéophiles »… attendez 😉

  7. benjamin

    26 septembre 2019 at 16 h 25 min

    bien sur que chirac savait parfaitement que la France allait livrer la bombe a son ami Saddam! pas de doute !il avait une profonde admiration pour Saddam hussein qu il voyait comme un grand leader du monde arabe…et un excellent client !!client qui entre parenthese n a pas règlè la totalitè des sommes dues sur les ventes d armes!!contrats cofacès ….

  8. limone

    26 septembre 2019 at 16 h 31 min

    no comment !

    • vrcngtrx

      27 septembre 2019 at 16 h 20 min

      MDR à 19:16

  9. benjamin

    26 septembre 2019 at 16 h 40 min

    lorsque chirac a enfin!! ètè elu president de la republique Mitterrand a eu cette cruelle saillie: ah ça va etre pittoresque !!

  10. David 1

    27 septembre 2019 at 8 h 45 min

    D’un côté , il a impliqué la France , son Etat , alors que c’était celui de Juillet 40 et ce jusqu’à la libération , dans les déportations alors que le pays était occupé par une armée terrible , les Allemands l’auraient fait si les autorités françaises avaient refusé de le faire , d’un autre côté , il a encouragé , autorisé , fait construire en Irak du dictateur et assassin gazeur de Kurdes et de Chiites , son réacteur Osirak que l’aviation hébreu a , malgré son indignation , détruite. Un initiateur du double discours politique . Le pervers a fait un A V C fatal .Comme Arafat

  11. Claude

    27 septembre 2019 at 12 h 04 min

    « L’avion officiel français transportant la dépouille mortelle du président palestinien Yasser Arafat a quitté jeudi à 17h35 la base aérienne militaire de Villacoublay à destination du Caire, où il est arrivé peu avant 22h00.
    A l’issue d’une brève cérémonie officielle sur la base des Yvelines, présidée par le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, le cercueil recouvert du drapeau palestinien vert, rouge, noir et blanc, a été porté par des hommes de l’armée de terre sur un tapis-roulant qui l’a fait pénétrer dans la soute d’un Airbus A-319 blanc portant l’inscription « République française ».
    La dépouille de Yasser Arafat avait été saluée par un détachement de la Garde Républicaine, dont la fanfare a joué les hymnes français et palestinien et la Sonnerie aux morts. »

    Mort en Novembre 2004

    Comment Chirac a t-il pu rendre à ce grand terroriste, assassin un tel hommage en se couvrant de honte ?

    Et là Knocker je ne sais si vous êtes juif ou non , mais trouvez vous cela normal ? et comprenez vous que nous n’allions pas nous incliner sur une telle dépouille. car franchement nous ne jouons pas la comédie nous, nous n’aimons pas ceux qui nous méprissent et oeuvrent pour nous détruire .

    Décidément notre peuple n’a guère été épargné par ces présidents français qui ont défilé au pouvoir .

    • vrcngtrx

      28 septembre 2019 at 11 h 49 min

      « Décidément notre peuple n’a guère été épargné par ces présidents français qui ont défilé au pouvoir »
      oui Claude, et croyez bien que cela ne désole pas que votre peuple

  12. benjamin

    27 septembre 2019 at 14 h 46 min

    je crains fort que macron ne se soit engagè avec l iran de la meme manière que chirac avec l irak de Saddam hussein !!car l on ne peut que constater de visu !! la proximitè de rohani qui n est pas du tout!!un modèrè ! avec notre glorieux president qui se targue a vouloir resoudre tous les problèmes de la planète grace a son immense intelligence et a sa farouche volontè !!!chapeau l artiste !!

  13. Paul06

    28 septembre 2019 at 21 h 15 min

    La France depuis 1967 a toujours soutenu ceux qui voudraient voir Israel disparaître.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *