La majorité à l’échafaud

By  |  4 Comments

Par Meïr Ben-Hayoun
Très chers amis, je lis trop en parcourant les posts de gens que j’apprécie que Netanyahou a gagné depuis que Bagatz n’a pas invalidé l’accord de coalition.
La vérité crue est que Bibi n’a rien gagné dans cette affaire. Au contraire. Il ne faut rien comprendre comment fonctionne la Cour suprême pour croire cela. Dans le meilleur des cas, Bibi survit jusqu’à, Dieu l’en préserve, sa condamnation. Comme Danton qui bien qu’étant super populaire au sein du petit peuple de France, a été condamné puis décapité par les comités de salut public, en quelque sorte, le Bagatz de l’époque dite de la Terreur après la Révolution française. Les comités de salut public ont manoeuvré pour contourner la volonté populaire et faire dégénérer aux nom des ses principes la Révolution révolutionnaire dans l’horreur de tyrannie totalitaire. (la similitude va jusqu’à que Netanyahou comme Danton estime que sa popularité suffira pour infléchir les juges dans la farce de poursuite judiciaire dont il fait l’objet)
Revenons aujourd’hui, en Israel. Si le Bagatz avait invalidé l’accord de coalition entre Netanyahou et Gantz, un quatrième tour d’élections aurait été décidé et qui aurait probablement- vu la droite israélienne de façon générale et le Likoud en particulier augmenter leur force. Pour ce 4ème tour qui n’aura donc pas lieu, dans le meilleur des cas, Bleu Blanc se serait présenté seul et même en conservant sa force politique actuelle, environ 14 sièges, Bleu Blanc se serait vu obligé comme actuellement de composer avec le Likoud pour sauver la mise, mais sans le levier actuel qui permet à ce parti d’obtenir pratiquement un ministère par député, du jamais vu.
Donc, si avant-hier, le Bagatz avait invalidé l’accord entre Gantz et Netanyahou, ce dernier jouissant d’une popularité croissante consécutive à la gestion réputée excellente de la crise du corona, Netanyahou l’aurait emporté au 4ème tour. Et dans ce cas, il aurait eu peut-être plus de liberté politique pour faire la peau à la junte juridique. Est ce que la junte juridique est à ce point stupide pour accorder à Netanyahou et à la droite la corde avec laquelle elle se ferait pendre?!!! Voilà pourquoi Bagatz n’a pas invalidé Netanyahou dans l’accord de coalation avec Bleu Blanc. Bagatz n’a pas fait techouva et n’a pas été pris de remords envers la démocratie comme certains à la télé hier ont voulu nous le faire croire.
Actuellement, le Likoud, c’est à dire Netanyahou, a les ailes coupées. Le ministère de la justice est confié selon l’accord de coalition à Bleu blanc. Par conséquent, le système juridique peut dormir tranquille et tient Netanyahou et la droite en otage. Cela ne s’appelle pas que Netanyahou a gagné.
Les gens de droite en Israel, nous avons trop tendance à la naiveté qui s’acompagne souvent d’une réticence à réfléchir sans complaisance. C’est pour cette raison que la gauche post sioniste parvient à phagociter le pays. Par exemple, la majorité du pays est favorable à proclamer la souveraienté dans la Vallée du Jourdain, et bien que la diplomatie américaine y soit favoorable, c’est loin d’être gagné. Même si dans une conjoncture favorable, la Knesset parvient à voter cela, le Bagatz l’attend au coin de la rue pour lever un carton rouge et invalider cette résolution selon des principes fumeux dont les juges de Bagatz ont le sercret, genre Israel a signé les chartes internationales, donc l’Etat ne peut pas décider le contraire de ce que les nations ont statué dans les instances onusiennes ou autres. C’est inléluctable
Et notre plus grande peine est que bien que nettement majoritaire au sein du peuple juif, la droite est vaincue de facto,. C’est cela le malheur. Depuis 40 ans qu’on le repète nous les kahanistes, que les ennemis d’Israel pourront infléchir la majorité juive en s’associant ad hoc à la gauche, cela fera éclater la notion même de démocratie dans le pays avc navire amiral le Bagatz. Si aujourd’hui Netanayhou n’est pas majoritaire, c’est que le Liste unifiée ennemie avec ses quinze sièges comble le déficit des voix de gauche par rapport à celles de la droite.
Tant que ce problème ne sera pas réglé, la droite peut dire adieu à toute réforme et à toute gouvernance et même, Dieu préserve, à sauvegarder le caractère juif de l’Etat d’Israel.
Chers amis, il faut se réveiller. Si on veut que la majorité de notre notre peuple puisse avoir satisfaction conformément aux principes de démocratie, il nous faut adopter non pas aujourd’hui, mais avant hier, les lignes directrices du parti Otzma yehoudit.
Vous ne voulez pas voter Otzma? Beseder, c’est votre droit le plus strict, mais si vous êtes sincèrement de droite et responsables, vous devez faire en sorte que les principes de Otzma yehoudit soient adoptés par tous les partis politiques de la droite israélienne. Sinon, par le truchement des institutions bureaucratiques comme le ministère de l’injustice, les agents de l’ennemi à la Knesset et la minorité post sioniste continueront à nous mettre les menottes aux mains et à les serrer fort en nous faisant mal pendant que le dirigeant populaire de l’Etat juif est mené à l’échafaud.
Avec amour d’Israel et Shabbat shalom en ce jour de la Hilloula de Ribbi Meir, que par son Zekhout, nous soyons délivrés, amen.

Meïr Ben-Hayoun

P.S. Les souvenirs des cours d’histoire de France, ça peut servir même en dehors de France

happywheels

4 Commentaires

  1. capucine

    8 mai 2020 at 19 h 31 min

    Ce titre est valable pour la France😆

  2. LEVITTE

    9 mai 2020 at 22 h 27 min

    je comprend mal cette façon de voter , mais si «  » tous «  » aviez donner le mot d’ordre de mettre (de donner) vos voix a bibi il aurait eu son siège manquant !!! pourquoi diviser …? un temps pour chaque chose OTZMA a aucun siege c’est mieux ?? si vous connaissez les traloued de la gauche pourquoi tenter le diable ?

  3. Claude

    10 mai 2020 at 20 h 18 min

    Pourquoi OTZMA fait il si peur ?

    Je ne comprend pas pourquoi ils préfèrent prendre le risque de détruire le pays et laisser Netanyahu à son triste sort en préférant tenter le diable d’installer au pouvoir un homme qui veut se lier avec les arabes qui siègent encore à la Knesset et crachent ouvertement sur le pays et Tsahal, ceux qui les nourrissent, les protègent et les laissent hélas dans des Instances où ils ne devraient pas poser leurs pieds

    Pour moi Otzma n’a rien du diable , bien au contraire, si on les écoutait sans les maudire sans cesse , cela aurait coûté bien moins de vies humaines.

    Ah oui je sais ce que ce message va me coûter ! et bien je suis libre , je pense ce que je veux et je n’ai pas honte de le dire .

    Le temps passe, tout change, quelquefois, il faut se secouer un bon coup , réfléchir , voir ce qui marche et avoir le courage de changer si cela peut donner plus de bonheur , de joie de vivre à une population qui souffre beaucoup .

  4. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    11 mai 2020 at 17 h 52 min

    Fort bien.

    Après, la démocratie, ça reste du grec.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *