Le cofondateur d’Extinction Rebellion minimise l’Holocauste

By  |  7 Comments

Le cofondateur d’Extinction Rebellion (XR), Roger Hallam, a jugé mercredi dans une entrevue que l’Holocauste n’était «qu’une simple connerie de plus dans l’histoire humaine», s’attirant les foudres de l’antenne allemande du mouvement écologiste qui lui reproche de minimiser le génocide des Juifs.
Dans un entretien à l’hebdomadaire Die Zeit à paraître jeudi, le Britannique de 53 ans a estimé que des génocides s’étaient déroulés de manière répétée au cours des cinq derniers siècles.
«En fait on pourrait dire que c’est comme un événement régulier», selon des extraits de l’interview diffusés mercredi par le magazine.
«Le fait est que des millions de gens ont régulièrement été tués dans des circonstances cruelles au cours de l’Histoire», a-t-il souligné, jugeant que l’Holocauste, au cours duquel 6 millions de Juifs ont été exterminés, n’était «qu’une simple connerie de plus dans l’histoire humaine».
Roger Hallam a également assuré que la culture de la repentance, socle de l’identité allemande depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, paralysait les Allemands.
«Un traumatisme poussé à l’extrême peut créer une paralysie (qui empêche) d’en tirer les leçons», a souligné l’activiste.
L’antenne allemande d’Extinction Rebellion a promptement dénoncé ces propos de Roger Hallam, qu’elle a déclaré persona non grata en Allemagne.
«Nous nous distançons nettement des déclarations de Roger Hallam qui minimisent et banalisent l’Holocauste», écrit-elle dans un message sur Twitter. «Roger bafoue les principes des XR qui ne tolèrent pas l’antisémitisme et n’est plus le bienvenu chez XR Allemagne».

Le codirigeant des Verts allemands, Robert Habeck, a de son côté appelé l’organisation XR «à prendre nettement ses distances» avec M. Hallam.
«Il ne doit y avoir aucune place pour la minimisation de l’Holocauste ou l’antisémitisme. Nulle part et dans aucun mouvement», a-t-il insisté dans Bild.
Le mouvement, né au Royaume-Uni fin 2018, prône la désobéissance civile pour contraindre les gouvernements à agir face à la crise climatique.
Début octobre, il avait lancé une vague d’actions dans le monde: ses militants avaient grimpé sur des avions, s’étaient collés avec de la glu aux bâtiments, tandis que d’autres bloquaient des ponts et la chaussée.
Source :
https://www.tvanouvelles.ca/2019/11/20/le-cofondateur-dextinction-rebellion-minimise-lholocauste

Julian Roger Hallam né le 4 mai 1966 au Royaume-Uni, est un activiste et militant britannique de l’environnement, cofondateur du mouvement Extinction Rebellion.
Selon ses propres déclarations, Roger Hallam s’est engagé dans des mouvements sociaux dès l’âge de quinze ans. Durant les années suivantes il a été militant dans de nombreux groupes pacifistes.
Il a ensuite été agriculteur durant quinze ans dans une « ferme bio ». Il a plus particulièrement effectué des recherches sur le thème la désobéissance civile au King’s College de Londres.
En 2016, Roger Hallam est membre d’un groupe d’activistes britanniques dénommé Rising Up! dédié à la protection de l’environnement par les moyens de l’action directe et la désobéissance civile. Ces activistes échouent dans leur tentative de stopper l’extension de l’aéroport de Londres-Heathrow.
En avril 2018, il participe à une réunion avec une quinzaine de personnes dans un café durant laquelle il propose de créer un important mouvement de désobéissance civile. Extinction Rebellion est né de cette idée qui débute de façon plus officielle en octobre 2018, notamment lors du blocage des ponts à Londres.
Suite à son action menée contre l’extension de l’aéroport de Londres-Heathrow en utilisant un drone afin de perturber le trafic aérien, Roger Hallam a été placé en détention dans une prison britannique. Il a ensuité été entendu par vidéoconférence devant le tribunal d’Isleworth afin de vérifier son identité et devrait être jugé le 17 février 2020.

happywheels

7 Commentaires

  1. josué bencanaan

    20 novembre 2019 at 20 h 31 min

    « le point de detail » a la facon ecolo !!, quel sale connard

  2. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    20 novembre 2019 at 22 h 28 min

    Sujet délicat.
    Trois idées s’opposent :
    – l’énormité
    – la continuité
    – la résilience

    Énorme, mais dans la droite lignée des pogroms, expulsions durant 2000 ans, en gardant en tête la faculté de vivre, de tourner la page, malgré tout.

  3. Yeh'ezkel Ben Avraham

    20 novembre 2019 at 22 h 38 min

    Où sont tous les petits gauchistes qui critiquaient (à juste raison) le Borgne pour son « point de détail »? On ne les voit plus quand un dirigeant gauchiste dit quelque chose de similaire!

  4. capucine

    22 novembre 2019 at 15 h 36 min

    faites lui visité des camps de concentration comme Dachau et Auschwitz
    après il verra s’il doit minimiser la Shoah et la mort de 6 millions de victimes voulu par hitler pétain et laval ! j’espère qu’ils sont en enfer

  5. michael

    2 décembre 2019 at 16 h 17 min

    on s’en fout de lui pas besoin de relater de façon sournoise ses ipothétique propos. Ecrivez des article plus interéssant!!!!
    Où sont les preuves! Avencez vous propos et donnez vos scources.

  6. jean

    4 décembre 2019 at 12 h 53 min

    il a raison. faites quelquechose.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *