Le Qatar encourage les listes communautaires aux municipales en France

By  |  6 Comments

Durant une conférence organisée au sein d’un think tank qatari, les musulmans de France ont été appelés à “taper là où ça fait mal, il faut taper aux urnes” en présentant des listes communautaires aux élections municipales de 2020.
L’idée de présenter des listes communautaires aux élections municipales aurait pris forme trois semaines avant la manifestation parisienne du 10 novembre contre l’islamophobie, renommée Manif de la honte, lors d’une réunion du le Centre arabe de recherches et d’études politiques (Carep), le principal think tank qatari, rapporte Marianne. Celui-ci possède plusieurs filiales dans le monde, dont une à Paris.
Officiellement neutre, le Carep est la vitrine du lobbying politique du Qatar et des Frères musulmans. Fondé par l’ex-député arabe à la Knesset (le parlement monocaméral de l’État d’Israël siégeant à Jérusalem), Azmi Bishara, le think tank milite en faveur d’un renouveau du nationalisme arabe à travers une alliance stratégique avec l’« islam politique » cher aux Frères musulmans.

À Paris, c’est l’islamologue François Burgat, qui est aux manettes. Lui ne cache pas sa sensibilité aux idées véhiculées par les Frères musulmans. Selon Marianne, le 18 octobre, il prend la parole pour parler de «La France face à la radicalisation». La réunion se serait alors transformée en une charge contre la France, où l’heure est à l’«hystérie antimusulmane». Pour contrer cette dernière, François Burgat prône le vote communautariste et d’ajouter, selon l’hebdomadaire, que «tous ceux qui ne sont pas d’accord avec ce processus de criminalisation de la communauté musulmane doivent savoir qu’ils ont 6 millions de voix à portée de main». Alors, il invite les musulmans de France de «taper là où ça fait mal, il faut taper aux urnes, c’est l’endroit le plus fragile».
Source :
https://www.valeursactuelles.com/politique/le-qatar-encourage-les-listes-communautaires-aux-municipales-en-france-113991
Azmi Bishara est resté membre de la Knesset jusqu’à sa démission en 2007 et sa sortie définitive d’Israel après avoir été poursuivi juridiquement par Israël à la suite de plusieurs accusations, d’être un soutient du Hezbollah

happywheels

6 Commentaires

  1. hérode

    14 décembre 2019 at 19 h 13 min

    C’est Qatar tique comme dirait Freud

  2. Nathalie JORGE - LAICK (Nice)

    14 décembre 2019 at 22 h 21 min

    On sait très bien que le Quatar est le cheval de Troie de l’islamisme …
    Sarkozy n’aurait il pas fait la courte échelle au Quatar durant son mandat présidentiel ?
    Shavoua atov .
    Nathalie JORGE – LAICK (Nice)

  3. Ziona

    15 décembre 2019 at 8 h 42 min

    Beau costume, belle chaussure, beau mobilier et belle bedaine : ça paye le terrorisme, gras comme un loukoum !!!

  4. Paul06

    15 décembre 2019 at 9 h 13 min

    Le Qatar l’ami de la France…

  5. Rosa SAHSAN

    15 décembre 2019 at 11 h 05 min

    Le Quatar a son rond de serviette à l’Elysée du couple Macron.
    ROSA

    • Franccomtois

      15 décembre 2019 at 18 h 23 min

      Rosa,s´il n´y avait que le micron pour tendre les fesses vers le qatar,je crois qu´avant eux les sarko et hollande n´étaient pas mal non plus.La classe(même s´il n´en on aucune) politique est désavouée aujourd´hui par le peuple de France,le pays est devenu un foutoir absolu,par contre les frérots mizilmons avancent en rang serré et peuvent faire un carton plein en politique s´ils arrivent á retenir les quelques fous sanguinaire qui leur font de l´ombre.Le probleme avec l´européen c´est son égoisme,son manque de solidarité,noyer son mal-être dans la surconsommation….Bon ne perdons pas espoir,qui sait?

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *