L’IGNOBLE COMPARAISON DES GILETS JAUNES VOSGES 88

By  |  10 Comments

happywheels

10 Commentaires

  1. Michadri

    24 novembre 2019 at 21 h 11 min

    La comparaison avec l’étoile jaune des personnes juives est inappropriée mais face à ce pouvoir en place en France, cela n’est pas aussi choquant qu’on pourrait le penser.Car si micron et ses sbires continuent dans cette voie, nous allons droit dans le mur.

  2. Franck

    24 novembre 2019 at 23 h 35 min

    Quand la connerie rejoins l’univers du marketing

    • STOP OU ENCORE

      25 novembre 2019 at 17 h 20 min

      la connerie n’a plus de limite , que faire maintenant tuer les cons + les fachos collabos bobos traites = il ne restera plus grande monde voir même le quart de la population mondiale .

      • liguedefensejuive

        25 novembre 2019 at 17 h 27 min

        « Un groupe de loups, c’est une horde. Un groupe de vaches, c’est un troupeau. Un groupe d’hommes, c’est souvent une bande de cons. » (Philippe Geluck)

  3. roni

    25 novembre 2019 at 6 h 47 min

    les gilets jaunes qui restent a manifester sont presque tous d extreme gauche

    • STOP OU ENCORE

      25 novembre 2019 at 17 h 27 min

      la est le problème , c est paradoxal …c est comme cela , de leur part ,je n ai jamais entendu quoi que ce soit sur les Juifs.

  4. Rosa SAHSAN

    25 novembre 2019 at 8 h 02 min

    un seul mot : DEGUEULASSE
    ROSA

  5. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    25 novembre 2019 at 8 h 54 min

    Allez, un peu de fumigènes et ils porteront aussi la douleur du Peuple Noir.

  6. Claude

    25 novembre 2019 at 12 h 42 min

    Ce qu’ont subit les juifs ne peut se comparer avec quoi que ce soit et les JG le reconnaissent eux mêmes , d’ailleurs.

    Cela suffit d’évoquer l’indicible horreur de plus en plus souvent , de vouloir montrer que certains sont malheureux , et, de suite, de se comparer à ce qui a été un véritable génocide « INDUSTRIEL » , avec le lot des pires souffrances, que l’on puisse infliger à des hommes .

    d’autant qu’aujourd’hui , l’on apprend encore et encore sur ce que des hommes civilisés, parait il ! arrivent à faire subir à d’autres hommes

    Je suis entrain de lire un livre de Shlomo Venezia, « Sonderkommando dans l’enfer des chambres à gaz » et je ne peux retenir mes larmes .

    que tous ces gens se documentent un peu, et ça leur passera l’envie d’oser même, penser à se comparer à ces êtres que les nazis ont exterminé, sans auparavant, leur avoir infligé les pires tortures absolument inimaginables .

    Lisez le superbe livre de Primo Levi :

    « Si c’est un homme « .

  7. Claude

    25 novembre 2019 at 12 h 58 min

    Vous qui vivez en toute quiétude
    Bien au chaud dans vos maisons,
    Vous qui trouvez le soir en rentrant
    La table mise et des visages amis,
    Considérez si c’est un homme
    Que celui qui peine dans la boue,
    Qui ne connait pas de repos,
    Qui se bat pour un quignon de pain,
    Qui meurt pour un oui pour un non.
    Considérez si c’est une femme
    Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux
    Et jusqu’à la force de se souvenir,
    Les yeux vides et le sein froid
    Comme une grenouille en hiver.
    N’oubliez pas que cela fut,
    Non ne l’oubliez pas :
    Gravez ces mots dans votre cœur.
    Pense y chez vous, dans la rue,
    En vous couchant, en vous levant ;
    Répétez les à vos enfants.
    Ou que votre maison s’écroule,
    Que la maladie vous accable,
    Que vos enfants se détournent de vous.

    Primo Levi « Si c’est un homme « 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *