Mosquée de Strasbourg : l’imam de Drancy demande au gouvernement de “dissoudre Millî Görüs”

By  |  7 Comments

Hassen Chalghoumi a dénoncé le fait que cette association pro-turque n’était “pas au service des musulmans”.

L’imam de Drancy veut une solution radicale. Dans une interview sur Radio Classique, vendredi 26 mars, il a appelé le gouvernement à « dissoudre Millî Görüs » en réponse à la polémique qui secoue Strasbourg et la construction de sa grande mosquée depuis quelques jours.
La municipalité de la ville alsacienne a récemment validé un accord de subvention de 2,5 millions d’euros pour le projet de construction de la mosquée Eyyup Sultan. Le problème ? La confédération islamique Millî Görüs – soutenue par le gouvernement turc – serait impliquée dans le projet. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin suspecte même l’organisme d’« ingérence nationaliste ». Le président Emmanuel Macron a pointé la complaisance de la municipalité écologiste de Strasbourg vis-à-vis de Millî Görüs.
Pour l’imam de Drancy, cette association ne serait « pas au service des musulmans ». « Je n’arrive pas à croire qu’une ville comme Strasbourg soit touchée dans sa chair par le terrorisme et d’être complice d’une organisation islamo-politique, étrangère, au service d’Erdoğan », a réagi Hassen Chalghoumi, toujours sur Radio Classique. Pour lui, Recep Tayyip Erdoğan est décrit comme un « homme qui a menacé la France » mais aussi qui a « massacré les Kurdes ». Le fait que la mairie de la ville soutienne cet organisme serait « une insulte aux familles des victimes de terrorisme », selon Hassen Chalghoumi.
Après s’être exprimé une première fois sur BFMTV – et avoir estimé que Millî Görüs était liée à « l’islam politique, l’islam consulaire » – le religieux a reçu des « centaines d’appels de menaces et d’insultes ». En cause, l’association aurait « mis (s)on numéro de téléphone sur les réseaux sociaux », a-t-il déploré sur Radio Classique. Hassen Chalghoumi espère donc que cette « secte », comme il l’appelle, sera dissoute par l’Etat au même titre que le « CCIF et BarakaCity ».
Source :
https://www.valeursactuelles.com/societe/mosquee-de-strasbourg-limam-de-drancy-demande-au-gouvernement-de-dissoudre-milli-gorus/

happywheels

7 Commentaires

  1. joseparis dit :

    Le problème dans cette histoire d’islamisme, c’est qu’il n’y a que Hassen Chalghoumi qui monte au créneau à chaque fois. J’attends toujours impatiemment que les leaders modérés musulmans dénoncent avec force l’attitude de la mairie de Strasbourg.

  2. Paul06 dit :

    Les verts sont soutenus par la majorité d’une certaine communauté, éprise d’amour et de paix. Et cela est excellent à leurs yeux. L’imam Chalgoumi est l’exception mais il es bien seul.

  3. Belle dit :

    C est vraiment 1 exception, 1 héros cet homme de vérité et de paix….
    Mr Chalghoumi vous êtes donc l exception qui confirme la règle.
    👏🏻 bravo pour votre courage à dire les vérités !!!

  4. Franccomtois dit :

    J´avais ce texte de Jacques Ellul il y a de cela quelques temps,toujours interressant de le relire :

    -Jacques Ellul, 1989 : « Il faut vivre dans la lune pour croire que l’on pourra intégrer des musulmans » (rediff)
    Par Michelle d’Astier de la Vigerie|19 septembre 2020|Articles
    Source : Jacques Ellul, 1989 : « Il faut vivre dans la lune pour croire que l’on pourra intégrer des musulmans »
    Jihad. Extrait d’un article paru dans l’hebdomadaire Réforme en 1989. (Note MAV: quel visionnaire!)
    » Je dirais » oui « , aisément, au bouddhisme, au brahmanisme, à l’animisme… mais l’islam, c’est autre chose. C’est la seule religion au monde qui prétende imposer par la violence sa foi au monde entier.

    Je sais qu’aussitôt on me répondra : » Le christianisme aussi ! » Et l’on citera les croisades, les conquistadors, les Saxons de Charlemagne, etc.

    Eh bien, il y a une différence radicale.

    Lorsque les chrétiens agissaient par la violence et convertissaient par force, ils allaient à l’inverse de toute la Bible, et particulièrement des Evangiles. Ils faisaient le contraire des commandements de Jésus, alors que lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet.

    » Lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet. «

    Le djihad est la première obligation du croyant. Et le monde entier doit entrer, par tous les moyens, dans la communauté islamique. Je sais que l’on objectera : » Mais ce ne sont que les ‘intégristes’ qui veulent cette guerre. «

    Malheureusement, au cours de l’histoire complexe de l’Islam, ce sont toujours les » intégristes « , c’est-à -dire les fidèles à la lettre du Coran, qui l’ont emporté sur les courants modérés, sur les mystiques, etc.

    Déclarer sérieusement qu’en France l’adhésion de » certains musulmans » à l’intégrisme est le résultat d’une crise d’identité est une désastreuse interprétation. (…) Non, l’intégrisme est seulement le réveil de la conscience religieuse musulmane chez des hommes qui sont musulmans mais devenus plus ou moins » tièdes « .

    Maintenant, le réveil farouche et orthodoxe est un phénomène mondial.

    Il faut vivre dans la lune pour croire que l’on pourra » intégrer » des musulmans pacifiques et non conquérants.

    Il faut oublier ce qu’est la rémanence du sentiment religieux (ce que je ne puis développer ici). Il faut oublier la référence obligée au Coran. Il faut oublier que jamais pour un musulman l’État ne peut être laïque et la société sécularisée: c’est impensable.

    Il faut enfin oublier comment s’est faite l’expansion de l’Islam du VIe au IXe siècle. Une étude des historiens arabes des VIIe et IXe siècles, que l’on commence à connaître, est très instructive : elle apprend que l’islam s’est répandu en trois étapes dans les pays chrétiens d’Afrique du Nord et de l’Empire byzantin.

    Dans une première étape, une infiltration pacifique de groupes arabes isolés, s’installant en paix. Puis une sorte d’acclimatation religieuse : on faisait pacifiquement admettre la validité de la religion coranique.

    Et ce qui est ici particulièrement instructif, c’est que ce sont les chrétiens qui ouvraient les bras à la religion soeur, sur le fondement du monothéisme et de la religion du Livre, et enfin lorsque l’opinion publique était bien accoutumée, alors arrivait l’armée qui installait le pouvoir islamique et qui aussitôt éliminait les Eglises chrétiennes en employant la violence pour convertir.

    Nous commençons à assister à ce processus en France. Mais c’est du rêve éveillé que de présenter un programme de fédération islamique en France, pour mieux intégrer les musulmans. Ce sera au contraire le début de l’intégration des Français dans l’islam.

    La seule mesure juridique valable, c’est de passer avec tous les immigrés un contrat comportant : la reconnaissance de la laïcité du pouvoir, la promesse de ne jamais recourir au djihad (en particulier sous forme individuelle: terrorisme, etc.), le renoncement à la diffusion de l’islam en France. Et si un immigré, beur ou pas, désobéit à ces trois principes, alors, qu’il soit immédiatement rapatrié dans son pays.

    « Et si un immigré, beur ou pas, désobéit à ces trois principes, alors, qu’il soit immédiatement rapatrié dans son pays. »

    Note MAV: rappelons-nous que ceci a été écrit en 89, donc il y plus de trente ans. Jacques Elul ne fut pas le seul homme lucide, à l’époque, à tirer la sonnette d’alarme ! Qui a entendu ? En tout cas, pas l’Église, enfoncée dans son humanisme aveugle qui n’a rien à voir avec l’amour divin. Dieu n’a jamais voulu que son peuple s’allie avec des gens adorant de faux dieux. Cela les contamine et ils y perdent leur propre foi. Et c’est bien ce que nous voyons aujourd’hui en France. Le christianisme s’est dilué et a perdu toute puissance… Mais l’islam, lui, s’empare des cités les unes après les autres, des quartiers les uns après les autres, maintenant des mairies, et les politiciens en mal d’électeurs, leur font de plus en plus de concessions.

    Complement : Extrait d’un article de l’Express de 2004
    (…) L’anticonformiste Jacques Ellul s’inquiétait, en 1994, de voir naître chez les penseurs un « amour immodéré pour l’islam ». Il ne comprenait pas la montée d’un discours démagogique sur le Coran au sein même des Eglises. Un discours de l’équivalence: même Dieu, mêmes valeurs, même salut.

    C’est en théologien, très bon connaisseur de l’islam, qu’il réagit dans ce lumineux texte qui dénonce une » réécriture de l’Histoire entièrement favorable aux peuples musulmans » et la fausseté d’expressions telles que « nous sommes tous des fils d’Abraham « , » les religions du Livre « , » un imam, un rabbin et un prêtre partagent le même credo « , « l’Europe a des racines autant musulmanes que chrétiennes « , etc.

    Il dénonce une » réécriture de l’Histoire entièrement favorable aux peuples musulmans » et la fausseté d’expressions telles que » l’Europe a des racines autant musulmanes que chrétiennes « .

    Jacques Ellul montre qu’il s’agit d’un œcuménisme à sens unique – l’islam défend la » fixité » de ses dogmes, y compris les moins sympathiques (le mépris pour le non-musulman), tandis que ceux du judéo-christianisme n’ont cessé d’évoluer – (…) et » la contrainte et le définitif » du Coran, qui enlisent les pays à domination islamique.

    Jacques Ellul, juriste, historien, théologien, sociologue, est décédé en 1994. Il est reconnu comme l’un des plus importants penseurs contemporains. Extrait d’un article paru dans l’hebdomadaire Réforme en 1989.

    » Je dirais » oui « , aisément, au bouddhisme, au brahmanisme, à l’animisme… mais l’islam, c’est autre chose. C’est la seule religion au monde qui prétende imposer par la violence sa foi au monde entier.

    Jacques Ellul, juriste, historien, théologien, sociologue, est décédé en 1994. Il est reconnu comme l’un des plus importants penseurs contemporains

  5. Fleur dit :

    Pff chalgoumi …il se refait une virginité….ancien islamiste qui prêchait dans la mosquée de la sonacotra contre les mécréants sous entendu tout ceux qui ne sont pas islamistes

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *