Où sont les défenseurs des chrétiens massacrés ?

By  |  1 Comment

Les réactions en Europe ces dernières semaines à l’action militaire menée par Israël contre le Hamas m’ont conduit plusieurs fois à me demander si nous n’étions pas revenus en 1938.
Des manifestations ouvertement antisémites, où l’on criait « Mort aux Juifs », ont eu lieu. Des actions aux allures de pogrom sont survenues. La parole antisémite s’est libérée, à droite, mais aussi, sous le masque commode de l’« anti-sionisme », à gauche et à l’extrême gauche.
Au fil du temps, j’ai pensé plutôt que nous étions dans un monde orwellien, tant la désinformation s’est emparée de quasiment tous les médias. Tout comme, dans la novlangue décrite dans 1984, « la vérité, c’est le mensonge », on a pu entendre des propos parlant d’« agression » d’Israël contre Gaza, de « massacres commis » par l’armée israélienne, que sais-je encore. Ce qui n’a quasiment jamais été dit est que le Hamas est une organisation aux buts explicitement génocidaires. Et que le Hamas cherche à faire tuer un maximum de membres de la population arabe pour exhiber ensuite de manière obscène les cadavres devant les caméras et tue lui-même, si besoin est, ceux dont il exhibe les cadavres.
La quasi-totalité des journalistes présents à Gaza ont été, en réalité, des otages du Hamas transformés en porte-voix de celui-ci : ce qui a eu pour résultat de transformer la plupart des médias en organes de propagande du Hamas. Dès lors que l’Europe est un continent sur lequel l’amitié envers les Juifs n’est pas une qualité essentielle, cela n’a guère suscité l’indignation.
La complaisance complice en¬vers une organisation abjecte n’est, cela dit, pas simplement une complaisance anti-juive : c’est aussi, ce doit être dit, une complaisance envers une organisation anti-arabe. Que pas un seul dirigeant occidental, hormis Stephen Harper au Canada, n’ait osé dire que la population arabe de Gaza devait être délivrée du Hamas qui la condamne à une vie (et parfois à une mort) atroce est un signe sombre posé sur ce temps où nous vivons. Où sont les défenseurs des droits de l’homme ? Du côté de ceux qui disent « Hamas vaincra » ? Allons donc.

La complaisance complice en¬vers une organisation abjecte fait oublier aussi une dimension essentielle des choses : les idées effroyables du Hamas sont les mêmes que celles qui imprègnent l’État islamique qui est en train d’exterminer les chrétiens en Syrie et en Irak, les mêmes que celles qui imprègnent Boko Haram, al Qaïda et toutes les organisations islamistes.
Au sein de celles-ci, il se dit souvent « après le samedi, le dimanche ». Les Juifs sont l’ennemi des islamistes, mais les chrétiens sont leurs ennemis aussi. Et, au-delà du Hamas rêvant d’exterminer les Juifs, c’est une épuration religieuse anti-chrétienne qui se mène présentement dans tout le monde musulman.

Où sont ceux qui se lèvent pour défendre les chrétiens massacrés ?
Pas du côté de ceux qui défendent la « résistance » à Gaza et qui ont des penchants pour un mouvement islamiste exterminationniste qui entend détruire Israël parce que ce n’est pas un pays islamiquement pur.
Pas du côté de ceux qui s’acharnent à ne pas voir que le combat du Hamas, celui de l’État islamique, celui de Boko Haram, celui d’al Qaïda est fondamentalement identique.
Pas du côté des dirigeants européens et de l’administration Obama apportant une aide « humanitaire » aux chrétiens du Nord de l’Irak sans attaquer l’État Islamique autrement que par quelques minuscules opérations aériennes et en livrant quelques armes – ce après avoir soigneusement laissé l’Etat Islamique grandir pendant des mois.
Pas du côté de ceux qui ont abandonné l’Irak à son sort en retirant toutes les troupes étrangères fin 2011.

Pas du côté de ceux qui disent que tout allait mieux sous Saddam Hussein, et qui glissent sous le tapis le gazage de villages kurdes par l’ancien dictateur, le soutien que celui-ci apportait à diverses organisations terroristes djihadistes, ou les armes de destruction massive (qui répète-t-on, n’existaient pas, mais dont la nomenclature figure néanmoins dans divers rapports officiels),
Une guerre est déclenchée par l’islam radical contre tout ce qui n’est pas lui. Et parce que le monde occidental est gouverné par des carpettes pusillanimes ou des complices du pire, l’islam radical avance et assassine. À Gaza. En Israël. En Syrie. En Irak. Au Nigeria. Ailleurs parfois.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

lire l’article de DREUZ en cliquant sur le lien ci-après

http://www.dreuz.info/2014/08/ou-sont-les-defenseurs-des-chretiens-massacres/

happywheels

1 Comment

  1. Debby

    29 août 2014 at 2 h 21 min

    Comme on a pu le constater les français ont une attache judéo-chrétienne quand ça les arrangent…beaucoup de français étaient dans les manifs pro gaza…et la quand il s’agit de défendre les chrétiens y a plus personne…pitoyable !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *