Paris : interpellation d’un clandestin sous OQTF, fiché S et recherché pour apologie du terrorisme

By  |  3 Comments

Le suspect avait tenu des propos en faveur d’Al-Qaida dans une église et déposé une lettre de menaces le 28 novembre.
Par Amaury Brelet

Partager cet article sur
Un clandestin radicalisé, visé par une obligation de quitter le territoire français (OQTF) et faisant l’objet d’un mandat de recherche délivré le 26 janvier par le Tribunal judiciaire de Metz pour apologie du terrorisme, a été interpellé ce mercredi 14 février à 15h40 par des agents de la brigade des réseaux franciliens (BRF) dans un train au départ de la gare Saint-Lazare à Paris et à destination de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines, selon nos informations.
Le 28 novembre dernier, cet homme avait tenu des propos en faveur d’Al-Qaida dans une église et déposé une lettre de menaces. En fuite, il était identifié grâce au fichier automatisé des empreintes digitales (FAED) avant d’être interpellé au Havre, en Seine-Maritime, le 5 janvier, puis hospitalisé sans consentement sur décision d’un représentant de l’Etat (SDRE) en raison de troubles psychiatriques.
« Un ordre à comparaître était décidé par le TJ de Metz pour le placer en garde à vue à l’issue des soins, mais le suspect fuguait avant », indique une source policière à Valeurs actuelles. Fiché S, connu au Traitement d’antécédents judiciaires (TAJ) et du renseignement territorial, l’individu est en situation irrégulière et a fait l’objet d’une OQTF notifiée. Il doit subir un nouvel examen psychiatrique ce jeudi.
Source

Accueil


happywheels

3 Commentaires

  1. Hérode dit :

    « Il doit subir un nouvel examen psychiatrique ce jeudi »

    payé avec nos impôts l’examen psychiatrique ??

  2. David dit :

    « clandestin OQTF et recherché

    Pourtant une fiche OQ ça doit se voir à moins que la fiche n’est pas assez grande .

  3. joseparis dit :

    Ne vous inquiétez pas, il sera sans doute relâché dans les heures qui viennent par un juge islamo-gauchiste, pris en charge par une association droit de l’hommiste subventionnée par l’état pour qu’il reste en France définitivement, et puisse continuer son oeuvre de haine anti-français.

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.