Attentat au couteau à Paris : l’assaillant prévoyait de s’attaquer à une cible juive

By  |  0 Comments

L’assaillant de l’attentat au couteau du pont de Bir-Hakeim à Paris, Armand Rajabpour-Miyandoab, prévoyait de s’attaquer au jardin mémorial des enfants du Vel d’Hiv.
La communauté juive devait être visée le soir de l’attentat au couteau perpétré à Paris. L’assaillant, Armand Rajabpour-Miyandoab, prévoyait de sévir sur un lieu spécifique le 2 décembre dernier. D’après les informations du Monde révélées mercredi 6 décembre, ce Franco-Iranien de 26 ans, fiché S et souffrant de graves troubles psychiatriques, voulait s’attaquer au jardin mémorial des enfants du Vel d’Hiv. Le lieu avait été inauguré en 2017 pour honorer la mémoire des 4 115 mineurs juifs déportés dans le camp d’Auschwitz-Birkenau en 1942.
Pourquoi ce changement de plan ?
Le jardin est situé rue Nélaton dans le 15e arrondissement de Paris, près du pont de Bir-Hakeim. Les raisons du changement de plan d’Armand Rajabpour-Miyandoab sont encore inconnues. Mais Le Monde laisse entendre que le jardin aurait pu être désert étant donné que l’attaque au couteau a été perpétrée peu après 21h un samedi soir. L’individu radicalisé était en tout cas au clair sur son mode opératoire : « J’assomme au marteau, je tue au couteau. » Auprès des enquêteurs, il avait d’ailleurs assumé son geste et expliqué avoir réagi « à la persécution des musulmans dans le monde ».
Mercredi 6 décembre, le terroriste a été mis en examen, écroué et placé à l’isolement. Il a été présenté à un juge antiterroriste pour les chefs d’« assassinat en relation avec une entreprise terroriste en état de récidive légale », de « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste en état de récidive légale », et d’« association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d’un ou plusieurs crimes d’atteinte aux personnes ».
Source : Valeurs Actuelles

happywheels

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.