Attentat de Magnanville : un suspect en garde à vue, trois ans après l’assassinat du couple de policiers

By  |  1 Comment

Les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (SDAT) ont interpellé lundi matin un homme de 37 ans dans les Yvelines.
Trois ans et demi après l’assassinat d’un couple de policiers à Magnanville (Yvelines), les enquêteurs tentent toujours d’identifier d’éventuels complices du terroriste Larossi Abballa. Et répondre à cette interrogation lancinante : comment le jeune radicalisé, qui s’est revendiqué de Daech, a sélectionné ses victimes et eu connaissance de leur adresse?
C’est dans ce cadre que les policiers de la sous-direction antiterroriste (SDAT) ont interpellé un nouveau suspect lundi matin dans le quartier des Mureaux (Yvelines), d’où était originaire le tueur de 25 ans, rapporte une source proche de l’enquête. Ils cherchent à savoir s’il a pu fournir une complicité logistique ou intellectuelle à Larossi Abballa.


Cet homme de 37 ans est un proche de l’un des mis en examen. Son audition peut durer 96 heures. Interpellé aux Mureaux, il était en lien avec le frère d’une personne déjà détenue dans cette procédure.
Le 13 juin 2016, Larossi Abballa pénètre au domicile de Jean-Baptiste Salvaing, commandant de police, et de sa compagne Jessica Schneider, agent administratif. Il tue le couple à l’arme blanche, puis prend en otage leur fils de 3 ans et demi. Après s’être filmé avec l’ordinateur des victimes via l’application Facebook Live, déclarant prêter allégeance au calife autoproclamé de l’Etat islamique et avoir répondu à l’appel de tuer des « mécréants », il est abattu lors d’un assaut des policiers du Raid.
Le fils des policiers est retrouvé prostré mais sain et sauf. Il a depuis été rapatrié dans la famille de Jean-Baptiste Salvaing. Larossi Abballa avait déjà été condamné dans un dossier de filière djihadiste afghano-pakistanaise. Plusieurs de ses proches ont été mis en examen, connus dans ce premier dossier et soupçonnés d’avoir eu connaissance du projet ou lui avoir porté assistance.
Source :
http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentat-de-magnanville-un-suspect-en-garde-a-vue-trois-ans-apres-l-assassinat-du-couple-de-policiers-02-12-2019-8208309.php

happywheels

1 Comment

  1. Hector

    3 décembre 2019 at 9 h 44 min

    Ce couple est beau, qu’ils soient en paix, au ciel ensemble, et que leur fils soit protégé par tous!

    Il fait faire tout le point sur leurs agresseurs, aucune chance aux lâches et déséquilibrés ( je parle aussi de leurs complices directs et indirects) qui les ont attaqué chez eux, dans leur foyer ! il faut faire le travail démocratique, avec les armes démocratiques jusqu’au bout!

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *