Boycott de Ben & Jerry’s : le lourd avertissement d’Israël à Unilever, accusé de « capitulation honteuse à l’antisémitisme »

By  |  3 Comments

Alors qu’Unilever a annoncé la fin de la commercialisation des glaces Ben & Jerry’s dans les territoires palestiniens occupés, le premier ministre d’Israël a menacé le géant de l’agroalimentaire de « graves conséquences ». Cette décision « de boycotter Israël » est une « action anti-israélienne claire ».

Tel Aviv est remontée contre Unilever. Israël a menacé le géant de l’agroalimentaire de « graves conséquences » après le boycott de Ben & Jerry’s. « Du point de vue de l’Etat d’Israël, cette action aura de graves conséquences notamment sur le plan juridique », a affirmé Naftali Bennett, selon un communiqué de son bureau, précisant qu’il s’était entretenu avec Alan Jope, le patron d’Unilver. Le Premier ministre israélien considère cette décision « de boycotter Israël comme une action anti-israélienne claire ».
Dans un communiqué publié lundi, la filiale d’Unilever a déclaré: « Nous pensons qu’il n’est pas compatible avec nos valeurs que les glaces Ben & Jerry’s soient vendues dans les territoires palestiniens occupés ». « Nous avons un partenariat de longue date avec les détenteurs de notre licence qui fabriquent nos glaces en Israël et les distribuent dans la région », ajoute Ben & Jerry’s, qui a toutefois décidé de ne pas renouveler l’accord de licence qui expire en fin d’année prochaine.
Ben & Jerry’s précise toutefois dans son communiqué qu’il va « rester en Israël », bien que ses produits ne soient plus vendus dans les territoires occupés. « La décision de Ben & Jerry’s est une capitulation honteuse à l’antisémitisme, au mouvement BDS (de boycott des produits israéliens, ndlr), à tout ce qui est mauvais dans le discours anti-israélien et anti-juif », a commenté pour sa part le chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid dans une vidéo.
Fondée en 1978, Ben & Jerry’s est une entreprise connue pour ses engagements progressistes, de la protection de l’écologie au respect des droits humains ou la question des inégalités.
Source :
https://www.capital.fr/entreprises-marches/boycott-de-ben-jerrys-le-lourd-avertissement-disrael-a-unilever-accuse-de-capitulation-honteuse-a-lantisemitisme-1409897



happywheels

3 Commentaires

  1. bensoussan jean joseph dit :

    je vais aller sur le net pour voir si j’utilise des produits unilever (surement)afin de ne plus en acheter Cordialement,joseph

  2. Poissonchat dit :

    On leur laisse leurs glaces degueu,aux serpilleres de Tom&Jerry’s Une marque de glace(=dérisoire)qui fait de la geopolitique,c est comme un pendu qui ferait du saut a l elastique.Soros devrait un peu raccrocher,il se ridiculise dans ce genre d action sournoise

  3. capucine dit :

    j’en ai jamais acheté ! donc je continuerais à ne pas en acheté !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *