Depuis sa cellule, un djihadiste niçois envoie 31 000 textos à sa femme

By  |  2 Comments

Cet islamiste de 24 ans, qui purge une peine de huit ans de prison, a été condamné à un mois supplémentaire pour recel de téléphone en détention.
Si la circulation de téléphones dans les prisons françaises n’a rien d’un secret, un couple d’islamistes a poussé le vice à son paroxysme : ils se sont échangé quelque 31 000 SMS alors qu’ils étaient derrière les barreaux pour des faits liés au terrorisme, rapporte Ouest-France.
L’homme, âgé de 24 ans, purgeait une peine de huit ans à la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) pour s’être rendu en Syrie, en 2013. Mercredi 11 décembre, il a écopé d’un mois supplémentaire, par le tribunal d’Alençon, pour recel de téléphone en détention. Sa compagne, Sarah Hervouet, a été condamnée à 20 ans de réclusion pour avoir tenté, en 2016, de faire exploser des bonbonnes de gaz près de Notre-Dame de Paris. Le couple s’est marié en 2017 après une seule rencontre.
Août 2018, la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP) affirmait avoir saisi, pour la seule année 2017, plus de 40 000 téléphones portables dans les prisons françaises. Un chiffre bien supérieur à l’année précédente (33 521), la barre des 10 000 ayant été franchie en 2010.
Source :
https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/depuis-sa-cellule-un-djihadiste-nicois-envoie-31-000-textos-sa-femme-113967

happywheels

2 Commentaires

  1. Sinel

    13 décembre 2019 at 10 h 29 min

    À priori, il semblerait, que les prisons françaises seraient de véritables passoires corrompus en sous main par tout un réseau islamiste/mafieux ?

  2. Nathalie JORGE - LAICK (Nice)

    13 décembre 2019 at 22 h 04 min

    Les prisons françaises ressemblent à tout notre système administratif, les islamistes ont introduit la corruption à tous les niveaux.
    Au vu et au su des autorités françaises qui ont signé tacitement et naïvement un pacte de non agression avec les racailles !
    Shabbat Chalom.
    Nathalie JORGE – LAICK

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *