FRONT NATIONAL: QUAND LE PROPALESTINIEN STERNHELL SE FAIT DEBOULONNE PAR Pierre-André TAGUIEFF

By  |  5 Comments

Sternhell croit être un de ces nombreux spécialistes du « fascisme français ».

Seul problème avec lui est son extrême tolérance envers les fascistes arabes et spécialement ceux qui s’arrogent le nom de « palestiniens. »
Nous le classons parmi les ennemis de l’intérieur heureusement largement minoritaires en Israel.

Extrait de l’article du POINT : »Comment Sternhell peut-il se dire (encore) « sioniste » ? Ce « sioniste de toujours », car telle est l’image qu’il veut donner de lui-même, ne cache pas cependant qu’il est un déçu du sionisme. Et ce, jusqu’à laisser entendre qu’il désespère d’Israël, où les droites triomphent. Dans un article paru le 1er avril 2011 dans le quotidien gauchiste Haaretz, « L’Anachronisme d’Israël », Sternhell prend le visage d’un prophète progressiste condamnant son pays sur le même ton que les pires ennemis d’Israël, et va jusqu’à justifier les campagnes en faveur de la délégitimation de l’État juif, qu’il dénonce comme une détestable résurgence d’un passé dépassé : « Lentement, mais sûrement, Israël est en passe d’acquérir un statut d’anachronisme. […] Alors que les pays occidentaux se sont libérés de leur domination sur d’autres peuples, Israël, lui, prend forme quasi coloniale […] Existe-t-il ailleurs en Occident un tel anachronisme? Le colonialisme implantatoire est aujourd’hui la raison principale, et souvent même la seule, de l’opposition frisant parfois l’hostilité [sic] que suscite Israël dans de larges cercles de l’intelligentsia occidentale. Ce ne sont pas les ennemis du sionisme ou les antisémites qui provoquent la délégitimation d’Israël. C’est de ses propres mains, Israël lui-même. »

Dans Histoire et Lumières, le militant Sternhell va plus loin, en énonçant froidement : « Ce qui se profile à l’horizon est désormais un État d’apartheid contre lequel il faudra lutter. » L’image de l’apartheid empruntée à la propagande palestinienne semble l’empêcher de voir la réalité de la menace islamiste croissante, au Proche-Orient comme ailleurs. Dans Haaretz, le 1er novembre 2013, il ne rejette pas la thèse d’extrême gauche, largement diffusée par les milieux islamistes et pro-palestiniens, selon laquelle l’islamophobie serait en train de prendre aujourd’hui « la place de l’antisémitisme en tant que maladie du corps social ». Dans le même article, il n’hésite pas à affirmer, à propos de Marine Le Pen, que, « comparée à la plupart des membres du gouvernement et de la Knesset, cette dernière ressemble à une dangereuse gauchiste ». Bref, « Israël est aujourd’hui à l’extrême droite du spectre politique », et, pour lui, cela signifie que la politique d’Israël est raciste et xénophobe. Sternhell donne ainsi sa caution au thème majeur de l’actuelle propagande « antisioniste » : l’accusation de « racisme » et d' »apartheid » visant l’État d’Israël. Un tel aveuglement idéologique est inquiétant, en même temps qu’il témoigne du ralliement de certains intellectuels israéliens à la vulgate « antisioniste ». C’est, pour ces intellectuels citoyens d’un État hautement diabolisé, la condition à remplir pour bénéficier d’une large audience à l’étranger. Qu’il s’agisse de Shlomo Sand, d’Ilan Pappé, de Michel Warschawski ou de Zeev Sternhell, la dénonciation publique d’Israël représente pour eux une garantie de bonne réception médiatique dans les démocraties occidentales, où la diabolisation d’Israël s’est banalisée dans les milieux politique et culturel »

lire l’article du POINT en entier en cliquant sur le lien ci-après

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sebastien-le-fol/zeev-sternhell-un-regard-historique-sous-controle-ideologique-02-06-2014-1830224_1913.php

happywheels

5 Commentaires

  1. risset dit :

    Ce nouveau clivage commence à se développer partout, lses propos relèvent, d’un refus, totale de la politique d’israël, justifiant une  » certaine complaisance avec les terroristes palestiniens.c’est une honte soit nous sommes pour que l’état d’israël perdure en sécurité, soit on est du côté de la cause  » palestinienne  » mais il y’a pas de gris, pour la sécurité l’existence d’israël c’est blanc ou noir

  2. Catholique-de-France dit :

    Bonjour,

    C’est exactement ce que j’ai retenu , de mon côté , de l’intervention de Sternhell sur Radio J.

    Il a voulu entamer une diatribe sur le « fascisme qui monte en Israël » , mais Haziza a sans doute pensé que les bornes du délire étaient amplement franchies … et a fait prudemment dévier l’entretien …

    Combien de Juifs devront-ils être encore assassinés pour que Sternhell ose désigner le fascisme vert , le fascisme de notre temps , et pour qu’Haziza cesse ses appels ineptes à la fraternisation avec les Musulmans sans jamais oser leur demander de comptes ???

  3. aval31 dit :

    La haine de soit est une invention juive, nous avons été les premiers.

    C’est cette même haine qui veut qu’on soit plus blanc que blanc.
    C’est à dire de respecter les règles de la manière la plus scrupuleuse possible.

    D’être « super observant ».

    Or ce que nous enseigne notre religion c’est que d’être trop n’est justement pas religieux !

    on ne doit rien rajouter !

    Ainsi les religieux qui leur ont fait passer la création de l’état d’Israël au second plan (parceque c’est pas conforme sinon) et chez les non religieux la volonté de vouloir être plus blanc que blanc dénote du même esprit d’outre passer les limites à force de vouloir trop bien faire !

    C’est complétement interdit !

    Sternhell n’est donc sans le savoir que le frère jumeau de pensée de la majorité des religieux indifférents à Israël jusqu’en 1967 et qui ne font pas le service militaire actuellement.

    Un autre cinglé comme lui est fils de rabbin : rien d’étonnant, c’est la même démarche en faite, typiquement juive.

    Et ces super observant n’observent rien du tout car chez nous ce qui prévaut est bien la vie ! s’en démarquer est interdit !

    En en rajoutant sans arrêt ils n’ont été que les premiers au monde à avoir cultivé la haine de soit qui est en train de détruire l’occident.

    Super observance, créatrice de la haine de sois religieuse et non religieuse génératrice d’amalek.

    Elle a déjà détruit en partie le peuple juif du au grand retard de la création de l’état israélien.

  4. benjamin dit :

    ce sont les repliques en moins bons..des fameux porteurs de valise du FLN .ils veulent un passeport pour acceder a une derisoire notoriètè .et ce passeport c est la haine d israel.etres meprisables laches et peut etre dangereux pour la secutitè d israel en effet n iraient ils pas finalement dans leur folie jusqu a cacher et aider de vrais terroristes ? moi je pense que oui .ces gens sont capables de tout …surtout du pire .

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *