HYPERCACHER :Hayat Boumeddiene, la petite amie d’Amedy Coulibaly, se serait échappée du camp où elle était détenue en Syrie

By  |  0 Comments

« >
Morte ou vivante ? Hayat Boumeddiene, l’épouse de l’auteur de l’attaque contre l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes dans la foulée de celle conduite contre Charlie Hebdo en janvier 2015 à Paris, et que l’on disait morte à Baghouz (Syrie) lors d’une intervention à l’automne dernier des forces arabo-kurdes, pourrait bien être toujours vivante. Elle fait, selon nos confrères de France 2 l’objet, depuis la fin du mois d’avril, d’une enquête pour  association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste .
C’est l’interrogatoire d’une djihadiste présumée, incarcérée dès son retour en France à la fin de l’année dernière, qui fait naître un doute sur la mort présumée de l’épouse d’Amedy Coulibaly. La femme qui a témoigné auprès de la justice française a rapporté que Hayat Boumedienne était en vie en octobre 2019. Cette dernière se serait échappée de l’immense camp d’Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie, où elles étaient toutes les deux retenues.
Ce témoignage est jugé  crédible , selon plusieurs sources au sein de la communauté du renseignement interrogées par France 2. Plusieurs enquêtes ont récemment été ouvertes par la justice antiterroriste visant des personnes disparues et parfois présumées mortes en zone irako-syrienne.
Hayat Boumedienne avait rejoint la zone irako-syrienne quelques jours avant les attaques de janvier 2015, en compagnie des deux frères Belhoucine, dont l’aîné Mohamed est considéré comme le mentor d’Amédy Coulibaly. Tous trois sont d’ailleurs visés par un mandat d’arrêt en vue du procès aux assises qui se tiendra en septembre pour juger ces attentats.
SOURCE :

https://www.ouest-france.fr/attentats-paris/attaque-de-l-hyper-cacher-hayat-boumeddiene-epouse-d-amedy-coulibaly-toujours-vivante-6835702

Le 7 janvier 2015, les frères Chérif et Saïd Kouachi avaient tué 12 personnes dans l’attaque du journal satirique Charlie Hebdo avant de prendre la fuite.
Lire notre dossier complet
Le lendemain, Amedy Coulibaly avait tué une policière municipale à Montrouge dans les Hauts-de-Seine). Le 9 janvier, il avait ensuite tué quatre hommes, tous juifs, lors de la prise d’otages du magasin Hyper Cacher, dans l’Est parisien. Il était mort sur place dans un assaut policier ; les frères Kouachi avaient été abattus peu avant dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële en Seine-et-Marne où ils s’étaient retranchés. Cette issue avait mis un terme aux premiers attentats d’une vague djihadiste en France qui a fait au total 258 morts

happywheels

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *