« J’ai soif de sang » : arrestation par la DGSI d’un admirateur de Hitler qui préparait un attentat et de sa petite amie islamiste

By  |  7 Comments

Un homme projetait de commettre un attentat en avril 2022. Adorateur de Hitler, rapporte « Le Parisien », l’homme conversait avec d’autres néonazis… et des islamistes.
Le profil du jeune homme glace le sang. Mardi 28 septembre, Simon* était interpellé par des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à son domicile, dans l’agglomération du Havre (Seine-Maritime). Âgé de 19 ans, le jeune homme s’était épanché, sur Internet, quant à ses projets d’attentats. Admirateur de Hitler, il projetait de s’en prendre à une mosquée havraise ainsi qu’à son ancien lycée. Une double-cible qu’explique fort bien le profil du terroriste en puissance. Selon Le Parisien, Simon est tout à la fois un néonazi forcené, auteur de carnets intitulés « Mein Kampf », et un garçon fragile, victime de harcèlement scolaire. Une schizophrénie mise en évidence par les éléments retrouvés à son domicile par les policiers, en plus de trois armes à feu appartenant à son beau-père.
C’est d’abord l’évidente radicalisation politique à l’extrême droite qui interpelle. Dans ses carnets personnels – au nombre d’une vingtaine –, Simon se décrit comme un « combattant blanc et nationaliste », « partisan extrémiste de la vision politique de Hitler ». Son projet d’attentat, il prévoyait de le mettre à exécution le 20 avril. Quatre jours avant le second tour de l’élection présidentielle, mais surtout 133 ans jour pour jour après la naissance d’Adolf Hitler. Le jeune homme, mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », est aussi ce qu’il faut désormais appeler un « incel » – de l’anglais « involuntary celibate », pour « célibataire involontaire ».
Esseulé, sans beaucoup d’amis et déscolarisé, Simon semble particulièrement détester les « racailles », « les Noirs, juifs et arabes » qui parviennent à conquérir « les femmes blanches » qu’il n’arrive pas à séduire. Le jeune homme de 19 ans écrit aussi sur le harcèlement dont il a été la cible – un élément qui semble fondamental dans sa radicalisation. Sur Telegram, en plus de ses canaux néonazis, Simon est ainsi membre d’un groupe intitulé « F*ck le harcèlement ». Il avait également établi une liste de trente élèves dont il espérait se venger. Selon Le Parisien, il aurait même évoqué le sujet lors de sa garde à vue, estimant que « l’impunité dont bénéficieraient les harceleurs dans les établissements scolaires est l’un des problèmes majeurs du pays ».
C’est cet ensemble d’éléments qui ont poussé les services de renseignements à interpeller le jeune homme. Mais s’ils ont fini par en savoir autant sur Simon, c’est surtout grâce à l’interpellation de Leïla, une amie virtuelle de Simon. Arrêtée en avril dernier, cette jeune Biterroise de 18 ans rêvait également de commettre un attentat. Seule différence : plutôt que Mein Kampf, Leïla préférait le Coran. Sa cible : une église dans laquelle elle aurait aimé faire exploser une bombe. Malgré cet antagonisme idéologique total, Leïla et Simon sont réunis par la fascination qu’exerce sur eux l’ultra-violence, qu’elle soit nazie ou djihadiste.
C’est en enquêtant sur Leïla que les services de renseignements ont découvert ses liens contre-nature entre jeunes musulmans aspirants au djihad et jeunes militants d’extrême droite fascinés par le nazisme. Parmi eux, Nicolas, un autre ami virtuel de Simon, devait lui aussi commettre un attentat le même jour que Simon, qui le présente comme son « frère d’armes ». Également interpellé, Nicolas a été placé sous surveillance et relâché : contrairement à Simon et Leïla, il semble que jamais il n’ait réellement envisagé de passer à l’acte.
Source
https://www.lepoint.fr/faits-divers/j-ai-soif-de-sang-arrestation-d-un-admirateur-d-hitler-qui-preparait-un-attentat-02-10-2021-2445896_2627.php

happywheels

7 Commentaires

  1. joseparis dit :

    Comme quoi islamisme et nazisme sont des synonymes. Ce n’est pas pour rien que le grand mufti de jerusalem s’est ralliée à Hitler.

  2. Bellara dit :

    Très vrai Joseparis…!

  3. Franccomtois dit :

    Mein Kampf est un best-seller dans les pays mahométan et serai quasiment le seul livre lu dans ces riantes contrées.Ils ne faut pas se voiler la face 😁,tout le monde qui se donne la peine de le vouloir connait le lien entre les nazis et les mahométans,ne serait-ce pour la seconde guerre mondiale.Maintenant comment peuvent-ils s´interresser autant á l´islam les nazis,qu´est-ce qui fait qu´ils accrochent autant á la religion musulmane?Ne serait-ce pas leur livre sacré?Moi je ne l´ai jamais lu,mais bon voilá y a un truc qui fait qu´ils s´amourachent l´un et l´autre.
    Heureux que ces deux malheureux n´est pas pu passer á l´acte.

  4. capucine dit :

    c’est un nazislamiste ! bravo à la DGSI pour son arrestation !

  5. Carvalho dit :

    Il y a une vingtaine d’années, lorsque j’habitais place du pont (guillotière) à Lyon, un voisin maghrébin me disais qu’Hitler était un héros pour les musulmans. Je pensais naivement à un cas isolé…Ben, le cas isolé c’est lorsqu’il ne l’est pas..Je me demande comment les commerçants juifs réussissent aujourd’hui à tenir le coup dans ce qu’est devenu aujourd’hui ce quartier, qui était très convivial pourtant dans les années 80 et où juifs et musulmans cohabitaient dans un respect mutuel. C’est très loin tout ça. Juste avant de partir, il y a 12 ans, j’ai vu les femmes voilées se multiplier (beaucoup de jeunes filles voire des ados) comme des champignons après la pluie. Cela n’a pas été progressif, mais s’est fait en un, deux ans. Le climat est clairement devenu malsain. Dommage, voilà ce qui arrive quand on laisse entrer n’inporte qui en France et qu’on applique encore et toujours la sempiternelle politique de l’excuse que défendent les gens de gauche, seulement voilà, à part quelques libertaires trop content de trouver de quoi « fumer » en bas de chez eux ou gens de passage dans le quartier, des gens de gauche il n’y en a pas beaucoup dans le quartier. Si les donneurs de leçons devaient se les appliquer avant de les dispenser au « bon peuple », on n’entendrait pas même une mouche péter..

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *