Francis Kalifat, l’ami du pouvoir, n’a pas à “dicter” de consigne de vote

By  |  10 Comments

Par Sarah CATTAN

Hier sur Radio J, dans le Grand Journal de Steve Nadjar, Francis Kalifat, Président du CRIF, endossait un costume grotesque, s’arrogeant le droit de dicter à la Communauté qu’il est supposé représenter … des consignes de vote contre un candidat encore potentiel à ce jour.
Pas une voix juive ne doit aller au candidat potentiel Eric Zemmour, a-t-il déclaré, ayant étonnamment loupé un épisode et prouvant à tout le moins combien il était déconnecté de sa Communauté, laquelle a déjà pris, pour une partie non négligeable, fait et cause pour le dénommé Zemmour.
Revenant bien après le match sur les propos du polémiste qui n’hésita pas dans La France n’a pas dit son dernier mot à faire un rapprochement odieux entre un terroriste et ses victimes et leur reprochant à tous d’avoir été enterrés hors France, étrangers avant tout, et voulant le rester par-delà la mort,
Reprochant à Zemmour d’être celui qui veut réhabiliter Pétain et d’avoir choisi un camp, Francis Kalifat s’est mué en Maître à penser, concluant : Si demain il venait à déclarer sa candidature, il est évident que nous devons faire barrage, et pas une voix, pas une voix juive en tous cas ne doit aller sur le candidat potentiel Eric Zemmour.
La Communauté juive appréciera.
Elle qui souventes fois s’est demandée à quoi donc servaient ces Institutions supposées la représenter,
Elle qui n’a guère entendu le CRIF officiel se porter à ses côtés avec le courage attendu lorsque s’est déroulée la non-instruction de l’Affaire Sarah Halimi, “l’Affaire étant d’emblée considérée comme non antisémite dans ses motivations par nos représentants” via un Communiqué en parallèle avec le Procureur François Mollins.
Elle qui aurait apprécié que ce Président qui murmurait à l’oreille du PR s’étonne, s’offusque, exige des explications au lieu que de se gorger de vaines promesses énoncées la main sur le cœur lors de Commémorations et de dîners improbables où tout ce monde-là vient s’autocongratuler, entre deux intervenants glosant sur les mesures à venir pour combattre l’antisémitisme.
Francis Kalifat a-t-il été sommé par le Palais de parler au nom d’un vote juif qui n’existe pas, rappelons-le-lui.
Francis Kalifat, Juif de Cour parmi quelques autres, courtisan agrippé à son rond de serviette, berger d’un troupeau qu’il imagine représenter, se piquerait de le réunir en lui donnant pas moins … qu’une consigne de vote ?
Pour bien moins ladite Communauté serait tentée de demander la démission d’un Président qui se conduit en affidé d’un Occupant de l’Elysée un brin inquiet…
Rendons au Président du CRIF que Oui, la société juive bataille aujourd’hui sur le cas Zemmour, Renégat pour certains, Totem pour d’autres, comme l’a excellemment résumé Noémie Halioua, Un juif qui en plus n’aime pas qu’on le saoule avec des histoires de juifs. […] La communauté se déchire. Est-ce bon pour « nous », se demande-t-elle. […] Au « T’as pas honte ? Tu veux voter pour un pétainiste ?! » s’oppose un « Zemmour est notre sauveur, celui que Dieu a mis sur notre route pour nous défendre !
Rendons-lui encore que Oui, il en est pour penser que l’animal, premier Président juif en France, serait, en s’attaquant frontalement à l’islamisme, un espoir pour les Juifs des quartiers sensibles et incarnerait la dernière chance avant … l’exil.
Mais voilà : Au lieu que d’inviter à leur tour le Polémiste, Francis Kalifat, comme le FSJU et l’UEJF, ont choisi de le qualifier définitivement, pauvres arguments à l’appui, de Juif honteux, et pourquoi pas demain de Juif antisémite.
Il est très déconseillé, chacun le sait, de s’opposer à nos Institutions et de moquer un brin leur inanité. Leur inanité ? Que dis-je : leur abus de pouvoir ici. Leur inutilité. La preuve s’il en était besoin qu’un Kalifat est prompt à descendre dans l’arène parce que le Palais le lui a assurément conseillé vivement.
Heureusement Existent des Sections du CRIF affranchies de cette tutelle et qui, Elles, auront peut-être à coeur l’idée simple d’inviter Zemmour à débattre autour d’une table.
Peut-être encore est-il envisageable, même pour un Juif, de considérer le potentiel candidat … sans s’en référer à sa judéité.
Source
https://www.tribunejuive.info/2021/09/29/sarah-cattan-francis-kalifat-lami-du-pouvoir-na-pas-a-dicter-de-consigne-de-vote/

happywheels

10 Commentaires

  1. Rosa SAHSAN dit :

    Monsieur Khalifat TAISEZ-VOUS. vous ne représentez personne et encore moins la communauté juive.
    ROSA

  2. BENAROUS dit :

    Ce n’est certainement pas à Monsieur Khalifa de nous dire pour qui voter ou non. Si plusieurs personnes sont d’accord avec Éric Zemmour et se reconnaissent ils faut les respecter c’est leur droit. Je pense. Mais bon de nos jours pour qui voter.
    Cordialement. Mr.Eric Benarous

  3. JMC dit :

    Je préfère un Zemour qui diminuera ou bloquera l’immigration musulmanne, même si on le saoule avec nos histoires de juifs.

  4. Lior dit :

    Je veux bien être representé par Einstein, Feynman, Perelman, Haroche …etc
    Mais non, en aucune manière je ne veux être représenté par Mr Kalifat..
    Slikha..

  5. Pepito dit :

    Toute façon les juifs n’ont pas besoin es conseils d’un juif Collabo
    Oui c’est difficile comme choix mais avez nous d’autres choix que voter pour zemour
    L’exil se rapproche

  6. joseparis dit :

    Ubuesque que ce soit le Crif qui dise pour qui voter! Ils ne disent jamais rien sur l’antisémitisme islamo-gauchiste. Qu’est-ce-qu’ils connaissent à la vie des juifs de banlieue qui sont insultés et menacés tous les jours. Ils n’ont pas les moyens d’habiter les beaux quartiers, alors certains font leur aliya par défaut. J’espère au moins qu’il montera dans l’ordre de la légion d’honneur, le Khalifat. On lui a demandé de dire cela, et il l’a fait comme un bon juif de cour. J’étais déçu des déclarations de Zemmour sur les enfants de Toulouse. Mais merci M. Khalifat vous m’avez persuadé que c’est le candidat qu’il nous faut si le Crif appelle à voter contre lui.

  7. BENARROCH Gabriel dit :

    Les juifs sont majeurs et n’ont pas besoin de consignes de vote.
    De toutes manières la France n’est pas prête de porter au pouvoir ni un juif , ni un noir , ni un musulman, ni un kabyle. Mais les français se réjouissent quand Obama devient Président des états-unis.
    Mais jamais chez eux !!!

  8. Rony d'Alger dit :

    Dans l’histoire du peuple Juif en gola, les Juifs de cour utilisaient leur position sociale pour venir en aide à leurs frères en détresse. Mais dans le cas présent il s’agit plutôt d’un Juif de basse cour, du type servile et flagorneur, soucieux de plaire à ses maîtres, quitte à violer la vérité et à légitimer l’injustice. Ainsi ce président du crif qui prétendit que toutes les informations relatives à l’inaction des policiers lors des tortures infligées à Sarah Halimi étaient fausses. Et cette lâcheté conduisit à la mort de cette malheureuse.

  9. mike dit :

    Le kalifa macroniste n’a pas à donner de consignes.
    Les juifs de France (il en reste encore un peu) savent très bien pour qui voter.

  10. Patalf le Gris dit :

    Le CRIF… l’organisme le plus opaque qui soit! Avec un groupement d’organisations choisies on ne sait pas comment et ayant des grands électeurs dans des proportions toujours surprenantes par rapport à leur importance. Le Crif qui représente si mal les juifs de France se permet de dire pour qui on doit voter… Le Crif ne va pas être déçu du résultat !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *