Le soldat du Larzac qui faisait un salut nazi exclu de la Légion étrangère

By  |  1 Comment

Un légionnaire du camp militaire du Larzac, qui faisait un salut nazi sur les réseaux sociaux, a été exclu par la Légion étrangère. Sa période probatoire d’un an a été interrompue immédiatement.
Il ne fait plus partie de la Légion étrangère. Un soldat de la 13e brigade de la Légion étrangère, située au camp militaire du Larzac dans l’Aveyron, a été exclu définitivement de l’armée. Le soldat Lucas M. avait affiché ses convictions néonazies sur les réseaux sociaux, comme l’avait révélé Mediapart il y a quelques jours.
« Il a été exclu. Nous avons mis fin à sa période probatoire d’un an », explique à La Dépêche le capitaine Cédric Sabadotto. « Il n’avait pas respecté le Code du légionnaire et les règles de bienséance et de conduite au sein de l’armée ».
Le légionnaire avait publié sur son compte Instagram le 6 mars une photo d’un barbecue entre amis. L’inscription « 13 DBLE » comme « 13e demi-brigade de Légion étrangère » figurait sous l’une des photos. Le légionnaire avait aussi publié une vidéo sur laquelle il faisait le salut nazi accompagné de l’hymne franquiste.
On le voyait par ailleurs s’afficher, en ligne, arborant un tee-shirt de la division SS Charlemagne ou bien invectiver l’artiste Bilal Hassani par les mots « Zyklon B sa mère », en référence au gaz utilisé par les nazis dans la mise en œuvre de leur solution finale.
Le légionnaire avait signé pour cinq ans avec la Légion étrangère. Il n’y sera resté que quelques mois.
Source :
https://www.ladepeche.fr/2021/03/22/le-soldat-du-larzac-qui-faisait-un-salut-nazi-exclu-de-la-legion-etrangere-9443375.php?fbclid=IwAR2HW3blNIUCkQYNSKTWFAM1rOOyShtWLHhwFfT4A9H0keS4xa-zukt1Krg

Légion étrangère: 147 nationalités, un seul drapeau

L’histoire de la Légion est inséparable de celle de la France. Ce corps d’élite régi par un code d’honneur compte plus de 8000 volontaires étrangers placés sous le commandement de 450 officiers français. Des guerres coloniales aux combats contre l’Etat islamique au Mali, ces durs à cuire sont unis par les mêmes idéaux, discipline, amour du chef et surtout : la mission quoi qu’il en coûte. Une grande famille avec ses rites, ses mythes et ses coutumes.

happywheels

1 Comment

  1. Limone dit :

    Le multiculturel à la française
    L’amour du chef et en prime
    Une boîte de castex

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *