Lutte contre le djihad : le gouvernement gèle les ressources de Mohamed Latrèche

By  |  2 Comments

Dans un arrêté pris le 12 mai et publié au Journal officiel le 16, le ministère des finances officialise la décision de geler les ressources de Mohamed Latrèche, fondateur strasbourgeois du Parti des musulmans de France et président d’une association islamique.
Cet arrêté a été pris la semaine où les policiers sont intervenus à Strasbourg sur réquisition d’un juge antiterroriste pour interpeller sept jeunes revenus il y a quelque temps d’un séjour de
plusieurs mois en Syrie. Ces sept personnes âgées d’une vingtaine d’années ont été écrouées vendredi soir.
Rien, sinon la simultanéité, ne permet en l’état de faire le lien entre les deux événements.
Dans l’arrêté publié au journal officiel, il est indiqué que « les fonds, instruments financiers et ressources économiques qui appartiennent à Latrèche (Mohamed Ennacer) et à l’Association culturelle islamique sont gelés ». Le texte précise que « sont également interdits les mouvements ou transferts de fonds, instruments financiers et ressources économiques à leur bénéfice ».
Ces mesures prennent effet le 16 mai.
L’arrêté, indique le texte publié au JO, est motivé par le fait que M. Latrèche « fait l’apologie du djihad armé terroriste, notamment le djihad armé syrien, et, ce faisant, favorise les actes de terrorisme ». Mohamed Latrèche est le président fondateur de l’Association culturelle islamique qui est visée comme lui par cette mesure.
Mohamed Latrèche a également été le président du PMF, Parti des musulmans de France, et a été à ce titre candidat aux législatives à Strasbourg en 2007 et aux municipales en 2008
lire l’article des DERNIERES NOUVELLES D’ALSACE en cliquant sur le lien ci-après

http://www.dna.fr/actualite/2014/05/19/lutte-contre-le-djihad-le-gouvernement-gele-les-ressources-de-mohamed-latreche

EXTRAIT DE LA FICHE WIKIPEIDA DE CE GRAND AMI DU HEZBOLLAH

Mohamed Ennacer Latrèche est un militant de l’islam politique franco-algérien, né aux alentours de 1954 en Tunisie d’une famille d’origine algérienne. Il est le fondateur du Parti des musulmans de France (PMF). De retour en France, il fonda le 30 avril 1997, le Parti des musulmans de France (PMF), un mouvement créé à Strasbourg pour « libérer les musulmans de France de l’influence du Parti Socialiste » qu’il juge «sionisé» et non représentatif, et pour proposer une alternative politique aux «7 millions de musulmans qui ont renoncé à rentrer dans leur pays». Il se dit seulement un «sympathisant» des mouvements de résistance Hamas et Hezbollah. À travers le PMF, il souhaite fédérer les musulmans de France et les amener à développer une conscience politique.

Son parti, le PMF, a obtenu pour chacun de ses 4 candidats plus de 1 % des voix aux élections législatives de 2007. Mais avec environ 2000 adhérents revendiqués, il représenterait une force non négligeable. Selon certains spécialistes, il pourrait en fait compter sur un peu plus de 500 militants. Fondateur et principal penseur du Parti des musulmans de France, Mohamed Enacer Latrèche participe de façon active à la vie du parti (il a d’ailleurs été tête de la liste du PMF lors des élections municipales et cantonales à Strasbourg) et intervient de façon récurrente sur le site Internet officiel du PMF, où il dénonce l’emprise de la « nébuleuse sioniste » sur les institutions musulmanes de France.


Antisioniste, Latrèche publie, en 2002, en collaboration avec La Pierre et l’Olivier — une association propalestinienne, présidée par Ginette Skandrani — un livre intitulé «Le Manifeste judéo-nazi d’Ariel Sharon» qui cite des propos violemment racistes du premier ministre israélien Ariel Sharon. Selon l’Observatoire du communautarisme, «ce texte regorge de fantasmes antisémites». Ses comparaisons et certains de ses discours lui ont également valu des accusations d’antisémitisme par des partisans du sionisme. Il fait un parallèle entre Ariel Sharon et George W. Bush avec Adolf Hitler et compare le sionisme avec le nazisme. L’anti colonialiste Serge Thion est un compagnon de route du Parti des musulmans de France, et participe à plusieurs de leurs conférences. Il intervient également sur le site internet du parti. Xavier Ternisien, dans le quotidien Le Monde, signale ses multiples dérapages antisémites

Le parti critique la gauche, et ne s’oppose pas aux droites nationalistes du fait des positions communes sur l’Irak. En 2003, peu de temps avant la guerre et l’occupation de l’irak par l’armée américaine, M.E.Latrèche part ainsi en Irak au côté de Hervé Van Laethemdans le but de dénoncer l’opération militaire des États-Unis et d’apporter son soutien aux populations civiles, victimes de 12 années d’embargo. Lors de ses consignes de vote à l’élection présidentielle 2007, il ne se prononce pas sur le vote Front national

happywheels

2 Commentaires

  1. Catholique-de-France dit :

    Bonjour,

    Cela fait déjà plusieurs années que l’on a vu des vidéos où ce dément éructe …

    Mais que fait la République contre ce genre de type ?

    Rien , rien et rien !

  2. Eveil dit :

    Des ennemis de l’intérieur !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *