Manuel Valls : Face à Dieudonné et Soral, ne rien laisser passer

By  |  2 Comments

Extraits de l’interview d’Alexis LACROIX sur le site La Règle du Jeu

Alexis Lacroix : Vous êtes très attendu sur la Fréquence juive ; nombre d’auditeurs ont fait part de leur joie de vous y entendre ce matin, et dit que vous manquiez à la France, et en particulier aux Juifs de France. Avez-vous un message spécifique à leur adresser ?
Manuel Valls : De nombreux responsables politiques ont fait preuve de cécité lorsque les actes antisémites se sont multipliés, à la fin des années 1990 et surtout au début des années 2000, quand la haine du Juif s’est mélangée avec celle de la haine de l’État d’Israël, antisionisme rimant alors avec antisémitisme. Le message doit être celui de la confiance. Il faut rester vigilant, parce qu’on voit bien que dans ce monde si connecté qui est le nôtre, on cherche toujours des boucs émissaires. Dans l’histoire, les grandes pandémies ont souvent montré du doigt les Juifs comme les propagateurs des virus et des épidémies ; c’est la base même de l’antisémitisme et des théories complotistes. Il faut donc être exigeant dans le combat contre cet antisémitisme qui se propage notamment sur les réseaux sociaux. Mais je martèle toujours le même message de confiance : la France a besoin de cette part de judaïsme, elle a besoin des Français juifs, elle a besoin de ce rapport incroyable, inouï avec cette part d’elle-même, de son âme, qu’est aussi le judaïsme français.
Alexis Lacroix : Beaucoup se souviennent avec émotion du discours dans lequel vous disiez que la France sans les Juifs ne serait plus la France ; et, pour beaucoup de Français juifs, votre nom est associé au combat sans relâche que vous avez mené contre les conspirationnistes Dieudonné et Soral. Avez-vous le sentiment qu’aujourd’hui, on a suffisamment pris la mesure du danger qu’ils représentent sur le Net, par exemple autour de l’exploitation de l’antisémitisme dans la crise du COVID-19 ?
Manuel Valls : Je ne sais pas. Je vois que la justice agit. Il est essentiel de ne rien laisser passer. Cette « alliance » – je mets des guillemets – entre une partie de l’extrême droite et une partie l’extrême gauche, entre un néonazisme à la Soral et des personnages qui viennent plutôt de la gauche – même si tout cela ne veut pas dire grand-chose –, est extrêmement malsaine, inquiétante. Elle doit être combattue, et d’abord par le droit, par la justice, puisque, il faut en permanence le rappeler, le racisme et l’antisémitisme ne sont pas des opinions, ce sont des délits. Je pense qu’on sous-estime toujours la puissance de Dieudonné. Quand j’ai saisi le taureau par les cornes comme ministre de l’Intérieur et l’ai mis en cause à partir de 2013 – d’autres l’avaient fait –, j’ai pu mesurer sa violence et son influence dans de nombreux milieux. On a souvent parlé du nouvel antisémitisme venant de la jeunesse des quartiers populaires, d’une frange, minoritaire, bien évidemment, du monde arabo-musulman ; mais la force de Dieudonné, c’est qu’elle touche d’autres couches de la société et l’on a parfois pris cela à la légère. Quand je me suis représenté en 2017 une dernière fois pour être élu, et je l’ai été, mais de peu, député d’Evry, Dieudonné s’est lui aussi présenté à cette élection législative, et il a été traité par la presse comme un candidat comme les autres. Il a fait beaucoup de mal dans la société ; et l’absence de réaction, le fait que parfois je me suis senti seul, a montré, je crois, que l’on ne prenait pas en considération ce qu’il représentait. Il faut combattre cet antisémitisme. L’antisémitisme est toujours annonciateur de toutes les grandes catastrophes. Mais je pense que la République, le gouvernement actuel, les grands partis politiques et les parlementaires en sont parfaitement conscients.
SOURCE :
https://laregledujeu.org/2020/05/23/36203/manuel-valls-face-a-dieudonne-et-soral-ne-rien-laisser-passer/

happywheels

2 Commentaires

  1. Franccomtois

    23 mai 2020 at 13 h 20 min

    Pauvre France!Je crains que micron soit réélu président en 2022,comment peut-on voter pour les types de son gouvernement aprés tout le mal qu´ils ont fait au peuple de France?
    1789??????

    Le ministre Gérald Darmanin élu maire de Tourcoing
    Il entend cumuler les deux fonctions, s’affranchissant ainsi de la règle qui veut qu’un ministre ne peut pas être à la tête d’un exécutif local.

    Par Le Figaro avec AFP
    Publié il y a 4 heures, mis à jour il y a 3 heures

    Pour se qui est de Valls,même si je suis en complet accord avec ses propos sur mbala et sa copine soral,ce type n´inspire en rien la confiance.
    Continuons de faire vivre le peuple dans une république bananiere et voilá se qui risquerai d´arriver.
    La Carmagnole de 1792
    https://youtu.be/xJGdNVAG4gY

  2. Branlant Max

    23 mai 2020 at 15 h 53 min

    2 salopards à enfermer très vite.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *