Nathanaël Majster. Affaire Sarah Halimi: On frôle le délire juridique

By  |  7 Comments

Par Nathanaël Majster
Il n’y a désormais presque aucun doute, la Cour de Cassation confirmera l’arrêt de la Chambre de l’instruction et rejettera les pourvois des parties civiles. Les conclusions du Ministère public et l’avis du rapporteur ne permettent pas d’espérer.
Il faut dire que les conclusions rendues par les policiers, les témoignages de la famille et des amis de Traoré et les expertises psychiatriques sont cohérents pour ensemble disculper Traoré en donnant le portrait d’une bouffée délirante aigüe. On peut penser qu’il n’y a jamais eu la moindre bouffée délirante -il a agi avec une intelligence et une détermination sans faille – mais ça ne fait pas le poids face à la cohérence de ce que j’évoquais (la police, les proches, les experts) et la cour de cassation, qui est juge du droit et pas du fait ne peut que très difficilement aller contre.
C’est ce qu’on appelle en jargon juridique la décision souveraine des Juges du Fond (c’est-à-dire la Chambre de l’Instruction).
On peut quand même s’étonner des contradictions dans le raisonnement de l’Avocat général.
Peut-on à la fois se féliciter que Traoré ait été mis en examen pour la circonstance aggravante d’antisémitisme et dire qu’il avait un discernement aboli ? C’est affirmer que l’on peut être à la fois délirant et antisémite, position assumée par le Ministère public. Or l’antisémitisme est un mouvement de la pensée rationnelle, une explication causale des troubles du monde qui non seulement ne relève pas du délire, mais l’exclut. Sinon les mouvements criminels, notamment collectifs, qui reposent sur l’antisémitisme ne peuvent-ils aussi se réclamer du délire et de l’abolition du discernement ? Non folie et antisémitisme ne sont pas compatibles : le second est toujours le résultat d’une détermination individuelle consciente et responsable.
Pour se sortir de cette contradiction le Parquet Général a expliqué que les faits étaient qualifiés de « façon fictive », autrement dit répond à la question de savoir « comment auraient été qualifiés les faits s’ils avaient été commis par quelqu’un de raisonnable ». D’où provient une telle théorie ? Nul ne le sait.
Ensuite dire qu’il a commis un assassinat – c’est-à-dire qu’il a agi avec préméditation – et qu’il n’avait néanmoins pas de discernement, est-ce compatible ? Si l’abolition du discernement est liée à la prise d’un toxique il conviendrait que soit recherché le fait de savoir si la prise du toxique a été antérieure ou postérieure à la formation du projet criminel. Or le dossier ne permet pas de répondre avec certitude à ce point. N’aurait-il donc pas fallu exiger que le dossier permette d’y répondre ? Traoré avait-il déjà prémédité son crime avant de fumer ?
Comment pour finir expliquer sérieusement que la Cour de Cassation pourrait préférer requalifier les faits en coups mortels c’est-à-dire en homicide involontaire ? Cette qualification est retenue lorsqu’une faute entraîne une mort sans l’avoir cherché (une rixe par exemple, ou un accident du travail). Comme si Sarah Halimi était tombée involontairement de son balcon à cause d’un imprudent nommé Traoré. La seule faute imputable à Traoré serait d’avoir consommé du Cannabis. Faute produisant des effets non voulus. On frôle le délire juridique. Comment oser énoncer une telle ineptie, même à titre d’hypothèse ?
Alors que va-t-il se passer si la Cour de Cassation rejette les Pourvois ?
Kobili Traoré qui va bien et ne présente aucun trouble mental sortira de son hôpital psychiatrique et il sera plus dangereux que jamais puisque ayant commis un crime reconnu ni par lui ni par la société. On ne lui aura pas permis de devenir quelqu’un d’autre en payant pour son crime : c’est le sens du repentir que l’on peut attendre d’un processus judiciaire et pénitentiaire.
Alors s’il récidive, cette fois-ci, qui sera responsable ?
Nathanaël Majster, Avocat à la Cour
Source :
https://www.tribunejuive.info/2021/03/06/nathanael-majster-affaire-sarah-halimi-on-frole-le-delire-juridique/

happywheels

7 Commentaires

  1. Cohen dit :

    Une « justice » spécifique pour les juifs s’appelle un Statut des Juifs
    Comme sous petain
    Comme durant la collaboration
    Cette nouvelle collaboration a du mal à cacher ses intentions, très certainement politiques ?
    Électoralistes ?

  2. niro dit :

    on frole la pourriture juridique

  3. Elie KAZADO dit :

    IL VA FALOIRE FAIRE JUSTICE SOIT MEME ?…
    Puisque le MAL est remplacé part le BIEN.
    Ce Monde devient FOU !…

  4. Paul06 dit :

    La justice en France, exercée par des juges démagogues et ideologues est responsable de la derive de la société française, de sa violence, de son insécurité, de son antisémitisme…

  5. Franccomtois dit :

    Moi je dis que si en 2022 la situation de la France reste la même que les 30 dernieres années,il en sera fini de cette Nation.Terre de misere,voilá se que devient l´hexagone.Mais j´ai quand même peur que le reste de l´Europe suivent le même cheminement á quelques exceptions prés.

    Résistance Républicaine:
    -A ne pas manquer : quand Monsanto, Zyklon, Auschwitz, Gates et banques mondiales sont liées au Covid…
    A ne pas manquer Histoire Publié le 7 mars 2021 – par gigobleu – 5 commentaires

    Je me permet de dire que rapprocher le covid19 et ce qui en découle avec la Shoah,le port de l´étoile jaune me fait vomir.Celles et ceux qui jouent la-dessus me font tout simplement grandir la haine envers eux.Et comme le dit Elie,le Monde est fou….
    Fraternité Judeo-Chrétienne!!!

  6. altalena dit :

    J’ose à peine imaginer ce qu’aurait été la décision de justice si cette assassin avait utiliser un pistolet!
    Car la il y aurait : le pétard et la poudre en plus!
    Il devraient confier l’enquête à la brigade des stups plutôt qu’à l’anti terrorisme…
    Toute cette affaire est une parodie de justice! C’est honteux , qu’elle est leurs motivations à ces pseudos juges pour aller aussi loin?
    Le virus islamo-gauchiste aurait t’il fait un cluster au sein de la justice Française ?

  7. vrcngtrx dit :

    « la Cour de Cassation rejettera »
    En vertu des règles de droit qui s’imposent, MON OPINION est que ces gens sont des gros tas de merde, des fascistes inavoués, des enculés de traîtres à la République, des assassins des lois, des collabos en puissance, bref, des fils/filles de pute leurs mères auxquels il est impératif de cracher et de pisser à la gueule (dans un premier temps) !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *