Nice : « Je vais te crever, Allah akbar, sale traître! » Jamila B. N. condamnée pour avoir agressé une policière maghrébine

By  |  4 Comments

Prison ferme pour la jeune femme qui avait sauvagement agressé une policière municipale à Nice
Une femme de 19 ans a été condamnée en correctionnelle pour avoir frappé au sol la tête de l’agent lors d’un contrôle à Nice. Elle reste en détention. Son ami en sort, sanctionné lui aussi.
Au moins, ils ont présenté leurs excuses. Mais le mal est fait. Cette fois encore, la principale victime n’a pu assister à l’audience. Trop marquée. Traumatisée par l’agression du 30 juin.
Le tribunal correctionnel de Nice a condamné, vendredi, les deux amis interpellés par la police municipale à hauteur du 101, avenue de la Californie. Avec un degré de sanction différent, à l’instar de leurs rôles respectifs.
Jamila B. N., 19 ans, reste en détention, condamnée à deux ans de prison dont un an ferme à purger. Bemba N., 22 ans, retrouve quant à lui la liberté. Il écope de dix-huit mois, pour moitié avec sursis.
Le 30 juin, donc, ces deux jeunes sans histoire, au casier judiciaire vierge, suscitent l’intervention de la police municipale. La voiture, conduite par Bemba N., accroche plusieurs véhicules. Tous deux roulent ivres, après avoir abusé d’alcool fort. Celui-ci ne va pas leur réussir.
S’il se laisse interpeller sans trop de difficultés, le conducteur gratifie les agents d’insultes et de crachats. Sa passagère donne une fausse identité, puis refuse son interpellation. Et se déchaîne. Elle frappe les agents, gifle une policière, la fait tomber au sol. Puis elle saisit ses cheveux et lui frappe la tête par terre à plusieurs reprises, en s’écriant « Je vais te crever, Allah akbar, sale traître! »
« Elle s’est vue mourir. Elle aurait pu rejoindre Mélanie et Axelle », plaide Me Valérie Bothy, en référence aux récents décès de la gendarme Mélanie Lemée et de l’aide-soignante Axelle Dorier.
Le bilan (six jours d’ITT) pourrait s’alourdir. Les violences et menaces subies par cette trentenaire (le « sale traître » la renvoyant à ses origines maghrébines) l’ont laissée terrorisée.
Jamila B. N. ne conteste pas ces faits. Elle dit s’être sentie agressée, avoir réagi sous l’effet dévastateur de l’alcool, n’avoir aucun souvenir précis de la scène, rien que des flashes. Décidément, son impulsivité et son rapport à l’alcool posent problème: elle comparaît aussi pour avoir, un mois plus tôt, insulté un chauffeur Uber et cogné dans sa portière.
Coups, morsure, crachats, menaces… Me Adrien Verrier, avocat de neuf agents et de la Ville, fustige le déchaînement de violence d’un « dossier hors norme, en raison de la multiplicité des victimes. Il a fallu l’intervention de dix policiers! »
Se remettre en question
L’expert psychiatrique a conclu à une altération partielle du discernement de Jamila B. N., en état d’hystérie ce jour-là. Me Cindy Marafico souligne sa « capacité à se remettre en question », son « besoin de comprendre », la perspective d’un suivi psychiatrique « pour résoudre cette addiction à l’alcool et aux stupéfiants ».
Le tribunal, présidé par Guillaume Saint-Cricq, suit les réquisitions du parquet. Le sursis probatoire de Jamila B. N. prévoit l’obligation de se soigner, d’indemniser les victimes et de chercher un travail. Me Naïma Van der Beken obtient la remise en liberté pour Bemba N., inséré socialement, en misant sur sa capacité à s’amender.
Source :
https://www.nicematin.com/justice/prison-ferme-pour-la-jeune-femme-qui-avait-sauvagement-agresse-une-policiere-municipale-a-nice-546627?t=NjZmODdkNzI5NmJmMWZlMmExM2U2M2M4ODFiYjIyZDNfMTU5NjA0MzA5ODcwMF81NDY2Mjc%3D&tp=viewpay

happywheels

4 Commentaires

  1. J. Elsé

    29 juillet 2020 at 19 h 37 min

    Jamila.B.N. et Bemba.N. 19 et 22 ans sont majeurs, pourquoi ne pas donner le nom de ces salopards ? Un an pour conduite en état d’ivresse et « je vais te crever » (ne sont-ce pas des menaces de mort ?) Compte tenu de ma « capacité à me remettre en question », lorsque mon percepteur viendra réclamer les sommes dûes au titre du racket étatique, moi qui ai toujours été respectueux, je lui mettrai mon point dans la G… et j’appellerai M°Naïma Van der Beken pour qu’il explique au tribunal que je me suis senti agressé par le fonctionnaire des Finances ! Quand va-t-on OSER arrêter les c… dans ce pays ?

  2. Franccomtois

    30 juillet 2020 at 11 h 11 min

    Je vais te crever, Allah akbar, sale traître!
    un suivi psychiatrique « pour résoudre cette addiction à l’alcool et aux stupéfiants ».

    Je crois que tout le monde a compris,encore une déséquilibré et comme par hazard elle a crié allah akbar.Combien sont-ils en France,voir en Europe dans cet état?faut-il commencer á s´inquiéter?
    Si je comprend bien le fait qu´elle soit alcoolique et droguée fait d´elle une bonne muzz et l´autre qui est flic une renégat!Aprés ils nous emmerdent avec des histoires de hallal,á réexpédier illico-presto chez les momos du désert.Par respect pour nos ami(e)s Kabyle j´évite de parler de destination Maghreb.

  3. Rosa SAHSAN

    30 juillet 2020 at 12 h 13 min

    Elle aussi elle a manqué de discernement sous l’emprise de l’alcool.
    Mais je croyais que l’alcool était interdit pour la religion de paix, de bonheur et d’amour. C’est vrai que lorsque l’on crie je vais te crever c’est une grande déclaration d’amour.
    ROSA

  4. capucine

    30 juillet 2020 at 15 h 43 min

    en macronie il y a trop de fous de allah qui sont incontrôlable et c’est eux qui posent problèmes en France il a beaucoup trop de salafistes qui ne sont pas fermées et des écoles coraniques pas déclarées à la mairie ( vu un reportage à la télévision il y a quelques temps)

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *