Paris : un individu interpellé après la découverte de croix gammées près de la place de la Concorde

By  |  6 Comments

Selon une source proche du dossier, le suspect est un homme né en 1989 en Géorgie.

Une vingtaine de croix gammées ont été taguées, selon la mairie de Paris qui met tout en œuvre pour les effacer.
Elles sont visibles de loin. Des croix gammées ont été taguées à la peinture rouge, dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 octobre, sur plusieurs murs et colonnes près de la célèbre place de la Concorde, dans le premier arrondissement de Paris. Contacté par franceinfo, le parquet de Paris indique qu’un individu a été placé en garde à vue du chef de « dégradations » et qu’une enquête est en cours. Cette dernière a été confiée au service d’accueil et d’investigations de proximité (SAIP) de Paris-centre.

Sur Twitter, Colombe Brossel, adjointe en charge de la propreté de l’espace public, évoque une vingtaine de croix gammées au total, principalement sur les colonnes des arcades de la rue de Rivoli. Les équipes de la propreté sont mobilisées pour les effacer.
Sur Twitter, la mairie de Paris a précisé que l’homme avait été interpellé par « une équipe d’agents de la sécurité ». « Empêcher ces actes intolérables fait aussi partie de leur mission. Les équipes de nettoyage interviendront rapidement pour effacer toute trace de ces messages », peut-on lire. De son côté, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin évoque d' »ignobles tags nazis en plein Paris » et dit « merci aux policiers pour la réactivité ».

source :
https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/paris-un-individu-interpelle-apres-la-decouverte-de-croix-gammees-sur-la-place-de-la-concorde_4137491.html
Un homme de 31 ans soupçonné d’avoir tagué une vingtaine de croix gammées dans le centre de Paris dans la nuit de samedi à ce dimanche a été interpellé et placé en garde à vue, a-t-on appris de sources concordantes.
Il était environ 2h30 du matin, dans la nuit de samedi à ce dimanche, lorsque le tagueur présumé a été interpellé rue de Rivoli, près du Louvre (Ier arrondissement de Paris), par un équipage de la brigade d’intervention de Paris (BIP), sorte de « police municipale » de la capitale.
L’homme est soupçonné d’avoir inscrit plus de vingt croix gammées à la bombe de peinture rouge sur plusieurs murs et colonnes de la place de la Concorde et de la rue de Rivoli, selon une source policière.
Après son interpellation, le suspect a été remis aux services de police et a été placé en garde à vue « du chef de dégradations », indique au Parisien le parquet de Paris.
Les policiers du service d’accueil et d’investigations de proximité (SAIP) de Paris-Centre ont été saisis. Ils vont devoir déterminer si le trentenaire, un sans-abri né en Géorgie, est bien également l’auteur d’au moins un acte similaire, la veille, dans le VIIe arrondissement de la capitale.
Une autre croix gammée a en effet été découverte samedi, au petit matin, sur la façade du musée Rodin, rue de Varenne (VIIe). La maire LR de l’arrondissement, Rachida Dati, « a aussitôt mandaté les prestataires du service de la propreté. La croix gammée a été effacée très rapidement », assure au Parisien Jean Laussucq, conseiller de Paris LR dans le VIIe arrondissement.
Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé sur Twitter ces « ignobles tags nazis en plein Paris ». L’Hôtel de Ville a indiqué, sur le réseau social, que ses « services de nettoyage interviendraient rapidement pour [en] effacer toute trace ».
Source :
https://www.leparisien.fr/paris-75/paris-une-vingtaine-de-croix-gammees-taguees-un-suspect-interpelle-11-10-2020-8400585.php

happywheels

6 Commentaires

  1. zeev dit :

    C’est pas pour dégradation que la ville doit porter plainte contre lui mais pour promotion d’idées à caractère antisémite et incitation à la haine. DARMANIN a bien raison, la police a été réactive.

  2. Rosa SAHSAN dit :

    Encore un déséquilibré sous l’emprise de cannabis.
    ROSA

  3. capucine dit :

    ils en ont tagués partout sur les piliers des arcades de la rue des Tuileries ! c’est une honte de voir ça ! mais les dégénérés ça leurs plait à Hidalgo et à macron alors les parisiens paieront le nettoyage !!

  4. zeev dit :

    Je rajoute apologie de crime contre l’Humanité. C’est ce dont on doit l’accuser et non pas « dégradation »… Dégradation, qu’est ce qu’on s’en fout c’est pour l’excuser, lui donner une fameuse CHANCE pour cette CHANCE pour la France, pour pas le stigmatiser. Comme si lui ça l’avait soucié de promouvoir ces crimes… L’accuser d’APOLOGIE DE CRIME CONTRE L’HUMANITE c’est tout ce qu’il mérite. Et ce n’est que la vérité.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *