Strasbourg Un livreur antisémite refuse la course

By  |  10 Comments

Par deux fois dans deux restaurants casher strasbourgeois jeudi, un ou deux livreurs ont refusé de prendre une course au motif qu’ils ne livraient « pas pour les juifs ». Les restaurateurs ont porté plainte, de même que le bureau national de vigilance contre l’antisémitisme.
Par Jean-Frédéric TUEFFERD

Jeudi 7 janvier, un livreur siglé Deliveroo s’est présenté dans un restaurant casher de Strasbourg. « Il a demandé quelle est la spécialité du restaurant. Quand on lui a dit la cuisine israélienne, il a répondu : « Je ne sers pas les juifs » et il a tendu son portable en disant : « Voilà c’est annulé », raconte Me Raphaël Nisand. La même scène s’est déroulée quelques instants plus tard dans un autre restaurant casher, sans que l’on puisse savoir pour l’instant s’il s’agit du même livreur.
Suite aux faits, les deux restaurateurs ont porté plainte vendredi matin et prévenu le consistoire israélite. Shabbat passé, une nouvelle plainte a été posée dimanche par Me Nisand, au nom du bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), pour discrimination dans l’offre d’un bien ou d’un service en raison de l’ethnie, la race ou la religion contre Deliveroo et le ou les livreurs. « C’est maintenant à la diligence des autorités de police et du procureur », note Me Nisand. Une enquête a été ouverte.

Tout cela atterre l’avocat : « Le seul moyen de subsister pour les restaurants actuellement, c’est le click and collect et donc il faut passer par les livreurs. Et c’est inquiétant de savoir que des livreurs ont ce type de réactions pour les restaurateurs comme pour les clients. Ça rappelle des heures sombres de l’histoire. C’est le marquage et le boycott ! D’autant plus qu’ici, on passe d’Israël aux juifs », de l’antisionisme à l’antisémitisme.
« Ce n’est pas nouveau », soupire un livreur Deliveroo contacté hier soir avant sa tournée. Il évoque une histoire entre un restaurateur et un livreur l’an dernier. « Mais c’en était resté là. » Par contre, croit savoir ce livreur, « les restaurateurs ne peuvent porter plainte que contre le ou les livreurs ; Deliveroo n’est pas responsable car n’est pas employeur ». Le BNVCA n’en exige pas moins « que les dirigeants de Deliveroo publient une charte destinée à leur personnel, interdisant le boycott et la discrimination ».
Source :
https://www.lalsace.fr/faits-divers-justice/2021/01/10/un-livreur-antisemite-refuse-la-course

happywheels

10 Commentaires

  1. דן dit :

    Dans les années 30, alors que l’antisémitisme ne faisait qu’augmenter et que les juifs étaient chassés des clubs de sports. Les juifs, notamment en Europe de l’Est, se sont organisés en créant des clubs sportifs juifs (les clubs Maccabi), ce qui donna lieu à l’olympiade international juive des maccabiades. La réponse à l’antisémitisme actuel, qui ne cesse de grandir avec l’immigration arabo-mahométane massive et qui est en évolution exponentielle, doit être la sauvegarde du peuple juif qui passe par l’alyah de tous les juifs car, les juifs des années 30, n’avaient pas la chance d’avoir la possibilité de revenir en Eretz Yisrael, surtout avec les livres blancs britanniques, empêchant les juifs de revenir massivement en Eretz Yisrael ! Sinon, pour les juifs qui restent encore, provisoirement, en France, la réponse doit être, pour les restaurateurs juifs, de s’organiser, s’ils le veulent et s’ils le peuvent, pour créer un service de livraison de repas casher, pour les juifs, et qui n’emploieraient que des livreurs juifs, afin de devenir indépendant des services de livraison qui n’emploient que des migrants arabo-mahométans !

    • Franccomtois dit :

      דן,si des personnes comme les Franccomtois qui ne sont pas juifs souhaitent profiter de la cuisine juive si riche par ses diverses origines,impossible,bien triste tout cela!Je pense qu´il est plus judicieux d´être solidaire entre personnes intelligente qui considerent l´antisémitisme tout comme la xénophobie comme une tare!!!!

  2. capucine dit :

    Refus de livrer aux juifs ? C’est inadmissible. ..c’est à son patron de l’ejecter de son entreprise car c’est de l’antisémitisme. ..

  3. Paul06 dit :

    Des sanctions judiciaires? Ou un refus accepté et acceptable en France en 2021?

  4. Laloum dit :

    le responsable de cette affaire et le chef ou le patron Deliveroo de la région il faut même aller plus loin et porter plainte auprès du siège de deliveroo en France ..c’est le Consistoire de Paris qui pourrait s’occuper de cette affaire.. logiquement cet employé devrait être viré sans aucune indemnité..

    • liguedefensejuive dit :

      Le BNVCA est dessus

    • Levy isaac dit :

      Je limite de plus en plus mes Messages sur facebook car aussitot Detroits pourtant pas insultants quand meme mais qui te dit que le patron a bien declare son livréer et qui te dit que l,employeur n,est pas ordurier et qui te dit que le personnes ne crache pas dans la soupe et qui te dit que l,offficier de police IRA jusqu,au bout et qui te dit que la police n,est pas entisemite

  5. limone dit :

    licenciement pour faute grave
    et pas d’indemnité chômage
    connard ….

  6. duchene dit :

    Voila que ca recommence……………….On connait la chanson………..

  7. duchene dit :

    Ce monsieur devrait perdre son emploi……………

    j aimerais avoir une confirmation que ca sera fait……merci de votre

    compréhension………

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *