Tags à la gloire de Pétain découverts sur les murs de l’université de Pau

By  |  4 Comments

Des inscriptions fascistes ont été retrouvées sur les murs de l’université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) ce mercredi matin dans les Pyrénées-Atlantiques. On pouvait notamment lire : « Vive Pétain » ou « Travail / Famille / Patrie », la devise officielle de l’Etat français pendant la période dite du régime de Vichy. Dans un tweet publié en début après-midi la direction dénonce des « actes contraires aux valeurs humanistes défendues par l’établissement » et avoir « pris des mesures immédiates pour effacer ces inscriptions. »
L’UPPA affirme aussi qu’un « dépôt de plainte pour dégradation est en cours, il pourrait être requalifié en trouble à l’ordre public. » La sénatrice des Pyrénées-Atlantiques Frédérique Espagnac qui a relayé ces tags les condamne fermement.
Source :

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2995663-20210310-pau-tags-fascistes-decouverts-murs-universite?xtor=RSS-176

happywheels

4 Commentaires

  1. capucine dit :

    Ça ne dérange pas le gouvernement qu’ il y a des antisemites pour faire la gloire de Pétain
    Il laisse faire ….

  2. Franccomtois dit :

    Travail,Famille,Patrie pas de probleme,mais laisser cela entre les mains crasseuses et sanguinolente de ces anti-France,de ces lâches,de ces traitres….me fais vomir 🤮.La belle France est bien malade,bien triste tout cela!

  3. Franccomtois dit :

    H.S:
    La hausse des violences entre jeunes est « une impression », assure le sociologue Laurent Mucchielli
    Derrière ces violences, il y a des « histoires concrètes humaines », souligne-t-il, dénonçant une « panique politique et médiatique ».

    Article rédigé par
    franceinfo
    Radio France
    Publié le 10/03/2021 12:38

    -Je ne mets pas l´article dans sa totalité tant c´est merdique.Libre á vous de le consulter.Qu´il dise cela aux victimes cela leur fera sûrement plaisir.

    • liguedefensejuive dit :

      Découverts ce mercredi matin sur un mur et des fenêtres de la faculté de lettres de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, les tags ont été rapidement effacés par les agents.

      A 13 h, il n’en restait plus aucune trace.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *