Wissembourg (67) : la DGSI assistée du Raid a mené une opération au domicile de la mère de Foued Mohamed-Aggad, l’un des tueurs du Bataclan

By  |  1 Comment

Financement du terrorisme : cinq interpellations, dont la mère du kamikaze du Bataclan
Les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) assistés du Raid ont mené une opération ce mardi matin dans le Bas-Rhin. Cinq personnes ont été interpellées, notamment à Strasbourg et à Wissembourg, dont la mère de Foued Mohamed-Aggad, l’un des tueurs du Bataclan le 13 novembre 2015. Une sixième interpellation a eu lieu en Gironde.
Par Guillemette JOLAIN et Antoine BONIN
L’opération a débuté à 6h précises ce mardi 8 juin, notamment rue Neuve, une ruelle du centre-ville de Wissembourg : les fonctionnaires du Raid ont fait exploser la porte d’entrée de la maison occupée par la mère de Foued Mohamed-Aggad, l’un des kamikazes du Bataclan. Ils ont pénétré dans l’habitation en compagnie des policiers du groupe d’appui opérationnel de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Les policiers sont restés un peu moins de deux heures dans la maison. Ils ont quitté les lieux à 7h45 à bord de plusieurs fourgons banalisés, emmenant au moins une personne avec eux. Agée de 54 ans, la mère du kamikaze du Bataclan a été interpellée, nous a confirmé une source judiciaire. D’autres personnes étaient présentes dans l’habitation au moment de l’intervention des forces de sécurité. Une seconde interpellation a été effectuée à Wissembourg.
Dans le même temps, deux personnes ont été arrêtées à Strasbourg et une à Keffenach, un petit village d’Alsace du Nord de 198 habitants, situé à une quinzaine de kilomètres de Wissembourg. Il s’agit d’une tante de Foued Mohamed-Aggad âgée de 51 ans. Une sixième interpellation a été réalisée en Gironde.
Ces six interpellations interviennent dans le cadre d’une enquête préliminaire du parquet national antiterroriste (Pnat) portant sur du financement du terrorisme. Les suspects auraient apporté un soutien financier à Foued Mohamed-Aggad et à son épouse strasbourgeoise Hadjira en 2014-2015, alors que le couple se trouvait en Syrie. Ils leur auraient fait parvenir plusieurs milliers d’euros.
D’après nos informations, les deux personnes arrêtées à Strasbourg sont les parents d’Hadjira, la jeune femme qui avait rejoint Foued Mohamed-Aggad en Syrie en mars 2014 pour l’épouser religieusement. En août 2015, la jeune Franco-Algérienne avait donné naissance à une fille en Irak. Elle aurait trouvé la mort avec son enfant début 2018 au cours d’un bombardement.
Les hommes du groupe d’appui opérationnel de la DGSI avaient déjà mené une opération similaire le 22 janvier 2019 dans la maison de la rue Neuve à Wissembourg. A l’époque, trois membres de la famille de Foued Mohamed-Aggad avaient été interpellés et placés en garde à vue pour le délit d’aide au financement du terrorisme. Ils avaient été remis en liberté quelques jours plus tard sans faire l’objet de poursuites.
Source :
https://www.dna.fr/faits-divers-justice/2021/06/08/wissembourg-une-operation-de-la-dsgi-au-domicile-de-la-mere-du-kamikaze-du-bataclan

happywheels

1 Comment

  1. capucine dit :

    On est jamais trop prudent avec ces crapules là. …

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *