Condamnation ferme des dérapages antisémites sur Radio libertaire : aucune complaisance avec les paroles racistes en milieu anarchiste!

By  |  1 Comment

Radio libertaire est une oeuvre de la Fédération Anarchiste mais dont les émissions sont animées par nombre de personnes non membres de notre fédération. Les animateurs d’une émission hebdomadaire de Radio Libertaire, « De la pente du carmel, la vue est magnifique », ont dérapé et proféré des propos clairement antisémites (avec des prétendues « plaisanteries » abjectes sur « les youp' » et le « zyklon ») le 23 septembre 2019. L’émission a été suspendue depuis le 26 octobre 2019 dans l’attente de décisions définitives après convocation des intéressés.
Le Groupe Gard-Vaucluse de la Fédération Anarchiste estime qu’il faut rapidement aller plus loin, plus vite : supprimer l’émission et exclure ses animateurs de Radio Libertaire. Il ne doit y avoir aucune complaisance vis-à-vis de paroles racistes en milieu anarchiste, et encore moins dans un lieu dépendant de la Fédération Anarchiste, même si le contrôle ne peut se faire dans un cadre libertaire qu’a posteriori dans une procédure permettant à ceux qui sont accusés de se défendre.
Le dernier congrès de la Fédération Anarchiste de juin 2019 a d’ailleurs adopté une résolution claire sur l’antisémitisme et ses « Principes de base » condamnent sans ambiguïté tout racisme . Un pseudo « humour » nauséabond ne peut servir de prétexte à entacher notre éthique humaniste.

Groupe Gard-Vaucluse de la Fédération Anarchiste, le 7 novembre 2019
Source :
https://blogs.mediapart.fr/philippe-corcuff/blog/081119/antisemitisme-sur-radio-libertaire

pour plus de détails
https://www.libertaire.net/discussion/racisme-sur-radio-libertaire-encore.24127/page-4

happywheels

1 Comment

  1. Franccomtois

    10 novembre 2019 at 9 h 48 min

    Laisser parler des enfants de salopes et pleurnicher aprés faut-être con.Radio de merde,j´ai eu á faire a des anars type Radio libertaire,je les vomis.Proudhon ne serait-il pas un de leurs maitres á penser?
    Bien que Proudhon ne fasse pas, contrairement à Alphonse Toussenel, de l’antisémitisme un fondement de sa pensée, il exprime, à une dizaine de reprises, des humeurs judéophobes parfois extrêmement violentes dans des Carnets où, pendant une vingtaine d’années, il a noté au fur et à mesure tout ce qui lui passait par la tête : « le Juif est l’ennemi du genre humain. Il faut renvoyer cette race en Asie ou l’exterminer… Par le fer, par le feu ou par l’expulsion il faut que le Juif disparaisse » (Carnets, 26 décembre 1847.)115.

    Parce qu’il croit que le Juif représente le capitalisme naissant, que les Juifs sont une « race insolente, obstinée, infernale »116. « Premiers auteurs de cette superstition malfaisante, appelée catholicisme… » (Carnets, 20 février 1847), qui exercent une action dissolvante sur la société, et que les Juifs sont inassimilables et source de tensions sociales permanentes, Proudhon se range parmi les précurseurs de l’antisémitisme de gauche5,117.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *