« Mosquée de tueurs de profs »: deux interpellations après des tags sur la mosquée de Pantin

By  |  5 Comments

Deux personnes âgées de 21 ans ont été interpellées pour avoir tagué la mosquée de Pantin, qui avait notamment relayé une vidéo dénonçant le professeur Samuel Paty.
Leur acte a été qualifié d »‘intolérable » par le maire de la ville. Un homme et une femme âgés de 21 ans ont été interpellés en train de taguer la mosquée de Pantin, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit de vendredi à samedi, selon le parquet de Bobigny.

Les mots « Mosquée de tueurs de profs », « Justice pour Samuel Paty », « Je suis Charlie », ont été inscrits à la bombe blanche sur la clôture de la mosquée, fermée administrativement pour six mois sur décision du ministère de l’Intérieur pour avoir notamment relayé une vidéo dénonçant le cours de Samuel Paty.
Les deux jeunes ont été placés en garde à vue, précise le parquet. Ils étaient sur le point de terminer le tag « islamisme = fasci.. » lorsqu’ils ont été interpellés vers 4 heures du matin, indique une source proche de l’enquête. Les tags ont été effacés samedi matin par des agents de la ville.
« Je me réjouis que les personnes aient été interpellées. C’est décevant de voir des jeunes entraînés dans un engrenage qui les dépasse. On est dans une atmosphère qui appelle à la vigilance dans les mosquées », a déclaré M’hammed Henniche, responsable de la mosquée et président de la Fédération musulmane de Pantin.
« Les auteurs de ces inscriptions déshonorent la mémoire de Samuel Paty et de toutes les victimes de l’islamisme en considérant que tous les musulmans sont coupables, estime le maire PS de Pantin Bertrand Kern dans un communiqué. Face à cet acte intolérable, nous devons rester unis, calmes et déterminés ».
La mosquée de Pantin est fermée depuis dix jours. Une fermeture ordonnée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et validée mardi par le tribunal administratif de Montreuil.
Les autorités reprochent à la mosquée d’avoir partagé, le 9 octobre sur sa page Facebook, une vidéo montrant le père d’une élève d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) indigné à la suite d’un cours sur la liberté d’expression dispensé par Samuel Paty. Le 16 octobre, le professeur d’histoire-géographie a été décapité par un réfugié d’origine russe tchétchène âgé de 18 ans, qui lui reprochait d’avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.
Source :
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/mosquee-de-tueurs-de-profs-deux-interpellations-apres-des-tags-sur-la-mosquee-de-pantin_2137630.html

happywheels

5 Commentaires

  1. Félicitation pour les tagueurs! Où est-il dit, sur ces tags, que « Tous les musulmans sont coupables »? Ces tags ne visent que les islamistes!
    Comme le disaient les gauchistes des années 68: « Ce n’est qu’un début, continuons le combat! »

  2. Akolbesseder dit :

    Bravo à ces deux jeunes !
    Bien écrit, sans fautes d’orthographe.
    On aurait du les laisser finir la dernière phrase !

  3. capucine dit :

     » Face à cet acte intolérable, nous devons rester unis, calmes et déterminés »
    c’est facile à dire Mr le maire de Pantin !!!

  4. beaufils dit :

    Il se réjouis … alors que sa mosquée attaqué sur internet ce professeur
    sadique pervers

  5. beaufils dit :

    oups faute de frappe sa mosquée a attaqué ce professeur. CE monsieur qui se réjouis est un sadique pervers

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *