Vannes. La vente aux enchères d’objets nazis a bien eu lieu

By  |  4 Comments

Une vente aux enchères prévue à Vannes ce samedi suscite un tollé. Elle comprend une quarantaine d’objets du IIIe Reich, explique Ouest France.
La section du Pays de Vannes de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) dénonce cette vente où « figure une importante collection d’armes, brassards, films de propagande, fanions du IIIe Reich, exposant ostensiblement, sur le site internet de la salle des ventes, l’imagerie nazie. »
Remarquons que la vente des insignes des antijuifs palestiniens ne dérange en rien la LDH ! C’est sans doute l’antiracisme à géométrie variable.
Le Commissaire priseur de Vannes Jack-Philippe Ruellan, missionné pour cette vente par la famille, nous a confié qu’il était « très ennuyé et touché par cette réaction », même s’il aurait préféré que la Ligue des Droits de l’Homme l’appelle directement. Il ne souhaite « surtout pas créer de trouble ». »S’il comprend l’association, pour lui ce sont surtout des « souvenirs qui participent de notre histoire ». « Il ne faudrait pas bien-sûr qu’ils tombent entre de mauvaises mains, mais tous les collectionneurs de souvenirs militaires sont pour la plupart des gens biens », ajoute t-il.

Francis Loisel, l’expert mandaté par l’étude, a indiqué de son côté qu’il se tenait chaque année en France « des centaines de ventes de la sorte, sans que cela ne pose problème ». « La vente n’est absolument pas interdite, ce qui est interdit c’est de faire l’apologie de cette idéologie et d’exposer en public les symboles nazis », a-t-il déclaré, estimant qu’empêcher ce type d’événements reviendrait à « faire du négationnisme et de la censure ». Le commissaire priseur précise qu’il n’a pas encore pris de décision quant à la tenue ou non de cette vente et il veut prendre le temps d’en discuter encore. Quoiqu’il en soit, cette vente, autorisé « sous réserve qu’on ne fasse pas l’apologie du régime nazi », est très encadrée. Un cadre légal, qui veut que ces objets sensibles, ne soient pas exposés et tous les symboles masqués.

happywheels

4 Commentaires

  1. Pierre

    22 septembre 2019 at 7 h 47 min

    Cette nostalgie de certains bretons est toujours une valeur actuelle.

  2. capucine

    22 septembre 2019 at 12 h 49 min

    c’est une honte , ces objets auraient dû être détruit!! il y a le nazisme et le nazislamisme

  3. capucine

    22 septembre 2019 at 13 h 51 min

  4. KNOCKER

    22 septembre 2019 at 16 h 21 min

    IL FAUT SAVOIR QUE LES VENTES MILITARIA OU FIGURENT DES INSIGNES OU AUTRES DE LA PÉRIODE DU TROISIÈME REICH SONT AUTORISÉES DU MOMENT QU’IL Y A UN CACHE POUR MASQUER LA SVASTIKA. IL Y A DES COLLECTIONNEURS TRÈS RESPECTUEUX DE CETTE PÉRIODE. IL FAUT SAVOIR CONSERVER LES DOCUMENTS DU PASSÉ.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *