La mairie de Strasbourg fâche la communauté juive

By  |  14 Comments

En refusant d’adopter une définition officielle de l’antisémitisme, le conseil municipal a suscité une polémique jusqu’en Israël.
Par Yolande Baldeweck
L’antisionisme est-il une forme cachée de l’antisémitisme? Le refus de la maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian, et de sa majorité verte et communiste, de voter la définition de l’antisémitisme proposée par l’Alliance internationale de la mémoire de l’holocauste (Ihra), après un débat sur cette question, suscite des interrogations. Jusqu’en Israël où le Jerusalem Post a publié ce week-end une «lettre ouverte à Jeanne Barseghian». «Rejeter cette définition, c’est revenir à un sombre passé», écrit Shimon Samuels, un des dirigeants du centre Simon-Wiesenthal, organisation de lutte contre l’antisémitisme reconnue par les Nations unies, en appelant la maire «à être sensible à son environnement… historique», citant en exemple le camp de concentration alsacien de Natzweiler-Struthof. «Ce refus a été un électrochoc pour les Alsaciens qui vivent en Israël», explique Michel Rothé, mulhousien d’origine, qui anime le site internet «Judaïsme d’Alsace et de Lorraine». «Comme maire, elle aurait pu se désolidariser de sa majorité», suggère-t-il. Il évoque ensuite «ces faits qui inquiètent» à Strasbourg et dans la région. Il y a eu cet artiste graffeur, insulté parce qu’il portait un tee-shirt avec Israël marqué en petit, ce livreur refusant de porter des repas à des juifs, mais aussi les profanations de cimetières et les inscriptions racistes et antisémites…
Le débat a eu lieu lors du conseil municipal du 22 mars, jour du vote, très remarqué lui aussi, de la subvention à la mosquée Eyyub Sultan. La maire de Strasbourg avait accepté que Jean-Philippe Vetter, élu LR, présente la résolution de l’Ihra. Il a commencé en rappelant que «de nombreuses organisations, assemblées et villes, dont Paris et Nice, ont adopté cette définition». C’est autour de la notion d’antisionisme que se cristallisent rapidement les débats. Plusieurs intervenants de l’opposition insistent en indiquant que reconnaître l’existence de l’État d’Israël ne vaut pas soutien à son gouvernement. «Aujourd’hui l’antisionisme se retrouve dans les cours d’école, dans les prisons», a réagi Alain Fontanel, élu LREM, tandis que Catherine Trautmann, encartée au PS et pourtant alliée de Barseghian, s’est dite préoccupée de la tournure du débat. Rien n’y fit. La résolution a été rejetée par 39 voix contre, 19 pour et 1 abstention. «Nous sommes tous engagés contre l’antisémitisme», a toutefois insisté Barseghian, refusant d’«instrumentaliser ces questions ».
ans la foulée, Maurice Dahan, président du consistoire israélite du Bas-Rhin, s’est étonné auprès de la maire que la majorité ait refusé de mettre «des mots justes et éclairés sur ce fléau qu’est l’antisémitisme et les démons qui l’animent». «Je lui ai tendu la main, mais elle s’enferme dans le dogme», déplore-t-il. «La maire de Strasbourg a raté une occasion de reprendre le dessus», déplore le grand rabbin Harold Avraham Weill, en confirmant qu’«au sein de la communauté, les gens sont extrêmement choqués». Selon lui, «on n’a aucune chance de gagner contre le racisme, si l’on méconnaît la spécificité de l’antisémitisme». «Ce refus de reconnaître l’histoire spécifique du judaïsme me chagrine beaucoup», avoue le sociologue Freddy Raphaël, en expliquant que «la reconnaissance minimale de ce qu’a été la Shoah renvoie à tous les peuples opprimés».
Depuis, la Collectivité européenne d’Alsace, sous la présidence de Frédéric Bierry (LR), a adopté la résolution à l’unanimité, en présence de la ministre Brigitte Klinkert. Le président du Grand Est, Jean Rottner, devrait également la faire adopter lors de la prochaine session. Le débat pourrait rapidement rebondir à Strasbourg. Ainsi des cérémonies du 30e anniversaire du jumelage avec Ramat Gan, une ville de la banlieue de Tel-Aviv, célébrée en septembre. La maire n’a pas répondu à l’invitation qui lui a été faite.
Source :
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-mairie-de-strasbourg-fache-la-communaute-juive-20210406?fbclid=IwAR19WebveNh4tQXwlhvgMTXGOZP1CqlZl1oo-E2wMCWfjCer3Nle1s15aVI

happywheels

14 Commentaires

  1. limone dit :

    la saucisse de strasbourg est complètement
    a coté de ses pompes .. les écolos sont en pleins délires
    ils s’imagines un future avec des villes sans voitures
    des vélos partout des jardins potager sur les toits des immeubles
    des espaces verts partout, les petits oiseaux qui reviennent
    chater dans la capitale et tout … je pense que c’est totalement
    inutile de parler avec des fous comme ça !

  2. jacobrafman dit :

    la maire de Strasbourg est quasi-identique avec la maire de Lille
    qui a gelé pour ne pas dire annulé le jumelage de Lille avec Safed
    sous la pression pour ne pas dire l’intimidation voire les menaces
    de la communauté musulmane qui est importante au yeux de la maire de Lille
    Martine Aubry d’ailleurs tout comme aux yeux de la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian qui tout comme la maire de Lille doit probablement subir menaces et intimidations des prêcheurs comme des prédicateurs du vivre ensemble mais qu’entre-eux, qu’entre musulmans et sans les non-musulmans !

  3. Paul06 dit :

    Je serai concis : les verts me dégoûtent et représentent un danger pour la Démocratie.

  4. duchene dit :

    ET VOILA, CA RECOMMENCE. MALHEUR À NOUS……………..

  5. Franccomtois dit :

    Vraiment dégoûté par ces saloperies 🤢🤮!Que l´islam politique veut nous mettre le grappin dessus,crache sur les juifs,les chrétiens et toutes celles et ceux qui refusent de se soumettre á leur dogme ,c´est dit et vont tenter de le faire.Par contre toute ces merdes qui leur tendent la main pour mettre sur pied leurs projets sont des lâches,des collabos,en gros des déchêts.La maire de Strasbourg est d´origine arméniene me semble t-il?Pour quelle raison sa famille est venue en France,l´a t´elle oublié?Autre chose,la communauté kurde en France est entrain de prendre des coups de la part de la bande á micron et de groupes extrémiste turc qui eux ne sont pas emmerdés comme par hazard.

    הדסה ישורון פשמרגיינה Hadassa Yeshurun Peshmargayna:
    https://youtu.be/PHD3ep9EMe0

    سرائيل تتضامن مع كوردستان سوريا The people of Israel stand in solidarity with Kurdistan Syria
    https://youtu.be/wSFR50HOQuk

    Pendant qu´en Israel on soutien un peuple spolié de sa Terre,la France soutient les spoliateurs,comme sa politique en Algérie contre les Kabyles en soutenant le régime en place.

  6. joseparis dit :

    La mère de Strasbourg porte un patronyme Arménien, elle connait donc l’histoire avec les massacres commis par les Turcs au début du 20ème siècle envers les Arméniens. Son attitude est incompréhensible, elle aurait pu se désolidariser de sa majorité islamo-gauchiste. Cette majorité interlope de gauche n’est d’accord que sur une chose, la détestation d’Israël et donc des juifs. Toute cette mouvance islamo-gauchiste (LFI, EELV, PC, PS, etc…) est extrêmement dangereuse pour les valeurs de la république. Ce sont eux qui portent les combats racialistes, féministes, la cancel culture qui désintègrent la France.

  7. limone dit :

    les écolos sont des national socialiste déguiser
    c’est tout .. ils reviennent en (gentils) humanistes
    bienfaiteurs de la planète se sont des loups déguiser
    en humanistes hilter savait ce qu’il voulait eux
    c’est la concurrence de la dhimmmitude pour un projet
    écolo qui n’aboutira jamais .. vélo voiture électrique
    ville verte petits oiseaux qui reviennent chanter
    dans le parc de l’élysée du bio matin midi et soir
    surtout a 20 heures ect ect …..

  8. Goldman Max dit :

    les verts-écolos sont en réalité des vers-islamiques
    qui sont dans le fruit en train de pourrir
    la France de l’intérieur

  9. Rony d'Alger dit :

    Lorsqu’après mai 68, dans les années 70, les animateurs de groupuscules gauchistes décidèrent, après la déroute électorale de juin 68, de choisir de définir leur parcours politique futur, ils optèrent pour ce qui leur paraissait être de nature à offrir le maximum de chances de succès. C’est ainsi qu’ils firent le choix du créneau écologiste porteur d’espérances opportunistes. Mais ils n’ont en rien abandonné leur credo extrémiste. De plus les élections municipales de 2020 auraient dû être reportées car elles intervenaient dans une période d’épidémie, juste après un confinement, ce qui se traduisit par une abstention record. Résultat, en règle générale, les élus furent désignés par des minorités électorales. Et précisément à Strasbourg l’équipe élue ne remporta que 15% des électeurs inscrits, c’est à dire désignée par une toute petite minorité. Si les Français ne réagissent pas ils seront très vite soumis aux ukases des nouveaux venus, au nom du politiquement correct, ou plus précisément du politiquement pourri.

    • limone dit :

      les français ne comprennent rien a
      l’histoire géo politique de leurs pays
      leurs seuls préoccupations sortir du cauchemar
      du confinement et du couvre feux pour retrouver
      leurs activités et plaisirs mondains j’ai bien
      peur qu’ils se fassent manger par les premiers venus

  10. Goldman Max dit :

    et ce si beau pays qu’était la France est bel et bien foutu
    entre les verts-écolos et les verts-islamiques
    entre les roses-socialistes et les rouges-communistes
    entre les nazis-noirs et les fascistes-bruns

  11. limone dit :

    oufff ………

  12. limone dit :

    auriez vous le reportage le descendant
    de stéphane girad public sénat a supprimer
    la vidéo je ne la trouve pas sur le net
    merci d’avance

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *