Quand Virginie Despentes déclarait son amour pour les tueurs de Charlie Hebdo…

By  |  18 Comments

Dans une tribune publiée dans Libération, la romancière dénonce “la belle démonstration de force” des “puissants, boss, chefs, gros bonnets” lors de la cérémonie des César. En 2015, elle s’illustrait pour des propos choquants sur l’attentat de Charlie Hebdo.
Le « César de la honte » attribué à Roman Polanski n’en finit plus de susciter une vive émotion. Si certaines personnalités, à l’image de l’acteur Jean Dujardin, ont fait part de leur écœurement devant un tel déferlement de haine, d’autres continuent de dénoncer la récompense accordée au réalisateur de J’accuse. Dans une tribune publiée ce lundi 2 mars dans les colonnes de Libération, et titrée « Désormais on se lève et on se barre », la romancière féministe Virginie Despentes a ainsi tenu des propos incisifs : « C’est grotesque, c’est insultant, c’est ignoble, mais ce n’est pas surprenant. […] Les plus puissants entendent défendre leurs prérogatives : ça fait partie de votre élégance, le viol est même ce qui fonde votre style. La loi vous couvre, les tribunaux sont votre domaine, les médias vous appartiennent. »

Rebelle institutionnelle, Virginie Despentes (ex-juré Goncourt !) exprimait autrefois son amour des tueurs de Charlie : « Je les ai aimés pour leur maladresse – quand je les ai vus les armes à la main semer la terreur en hurlant « On a vengé le Prophète ». https://www.lesinrocks.com/2015/01/17/actualite/actualite/virginie-despentes-les-hommes-nous-rappellent-qui-commande-et-comment/ …

Mélangeant étrangement cinéma, idéologie et recours au 49-3, Virginie Despentes a toutefois reçu un certain nombre d’éloges. Mais plusieurs internautes n’ont pas manqué de rappeler ses propos scandaleux sur l’attentat de Charlie Hebdo, le 17 janvier 2015 dans les colonnes des Inrocks. « J’ai été aussi les gars qui entrent avec leurs armes. Ceux qui venaient de s’acheter une kalachnikov au marché noir et avaient décidé, à leur façon, la seule qui leur soit accessible, de mourir debout plutôt que vivre à genoux. J’ai aimé aussi ceux-là qui ont fait lever leurs victimes en leur demandant de décliner leur identité avant de viser au visage. J’ai aimé aussi leur désespoir. Leur façon de dire – vous ne voulez pas de moi, vous ne voulez pas me voir, vous pensez que je vais vivre ma vie accroupi dans un ghetto en supportant votre hostilité sans venir gêner votre semaine de shopping soldes ou votre partie de golf – je vais faire irruption dans vos putains de réalités que je hais parce que non seulement elles m’excluent mais en plus elles me mettent en taule et condamnent tous les miens au déshonneur d’une précarité de plomb », écrivait-elle alors.
Et d’ajouter : « Je les ai aimés dans leur maladresse – quand je les ai vus armes à la main semer la terreur en hurlant “on a vengé le Prophète” et ne pas trouver le ton juste pour le dire. Du mauvais film d’action, du mauvais gangsta-rap. Jusque dans leur acte héroïque, quelque chose qui ne réussissait pas. Il y a eu deux jours comme ça de choc tellement intense que j’ai plané dans un amour de tous – dans un rayon puissant.»

Réagissant à la tribune dans Libération, l’humoriste Stéphane Guillon s’est également payé la romancière sur Twitter : « ‘Vous les puissants, boss, chefs, gros bonnets’. Virginie Despentes, autrice à succès, traduite dans le monde entier, gagnant plusieurs millions de droits d’auteur par an, se situe dans quelle catégorie ? L’article de Libération ne le précise pas. Dommage.»
Source :
https://www.valeursactuelles.com/societe/quand-virginie-despentes-declarait-son-amour-pour-les-tueurs-de-charlie-hebdo-116607

Virginie Despentes, née Virginie Daget le 13 juin 1969 à Nancy1, est une écrivaine et réalisatrice française, à l’occasion traductrice et parolière.
Elle a été révélée par son roman Baise-moi (1994), dont elle a ensuite réalisé l’adaptation cinématographique (2000). Son plus grand succès à ce jour est la trilogie Vernon Subutex publiée entre 2015 et 2017 et qui a été adaptée en série télévisée.
Elle est membre de l’académie Goncourt du 5 janvier 2016 jusqu’à sa démission le 6 janvier 2020
Dans Les Inrockuptibles le 17 janvier 2015, dix jours après le massacre à Charlie Hebdo elle écrit : « J’ai aimé mon prochain pendant quarante-huit heures. […] J’ai passé deux jours à me souvenir d’aimer les gens juste parce qu’ils étaient là et qu’on pouvait encore le leur dire. J’ai été Charlie, le balayeur et le flic à l’entrée. Et j’ai été aussi les gars qui entrent avec leurs armes. Ceux qui venaient de s’acheter une kalachnikov au marché noir et avaient décidé, à leur façon, la seule qui leur soit accessible, de mourir debout plutôt que vivre à genoux. J’ai aimé aussi ceux-là qui ont fait lever leurs victimes en leur demandant de décliner leur identité avant de viser au visage. J’ai aimé aussi leur désespoir. […] Je les ai aimés dans leur maladresse – quand je les ai vus les armes à la main hurler « on a vengé le Prophète » et ne pas trouver le ton juste pour le dire. […] Jusque dans leur acte héroïque, quelque chose qui ne réussissait pas. […] Il y a eu deux jours comme ça de choc tellement intense que j’ai plané dans un amour de tous. »

Lire l’article en entier en cliquant sur le lien ci-après

http://archive.wikiwix.com/cache/?url=https%3A%2F%2Fwww.lesinrocks.com%2F2015%2F01%2F17%2Factualite%2Factualite%2Fvirginie-despentes-les-hommes-nous-rappellent-qui-commande-et-comment%2F

happywheels

18 Commentaires

  1. Rosa SAHSAN

    3 mars 2020 at 14 h 11 min

    ECOEURANTE CETTE BONNE FEMME.
    ROSA

  2. josué bencanaan

    3 mars 2020 at 14 h 34 min

    Ces connes de féministes surement pro terroristes et fan de palo, au lieu de brouter du gazon elle feraient mieux de manger de la viande, ceux qui comprennent le deuxième degré auront compris ^^

    • Lucky974

      7 mars 2020 at 14 h 07 min

      Pourquoi de tels propos d’apologie de la violence ne sont-ils pas tombés sous le coup de la Loi? Alors que des propos antimu sulmans tenus par un Blan auraient été sanctionnés avec célérité…

  3. Yaacov

    3 mars 2020 at 14 h 55 min

    Cette pouf devrait allez se faire soigner

  4. mike

    3 mars 2020 at 15 h 30 min

    Comment Libération donne la parole à une telle tordue !!
    Heureusement qu’il y a encore des sites comme LDJ pour rappeler qui est qui

  5. vrcngtrx

    3 mars 2020 at 18 h 38 min

  6. Yaacov

    3 mars 2020 at 18 h 47 min

    Si un acte héroïque est de tuer des otages avec une arme de guerre je ne peux que souhaiter que la prochaine fois cette saloperie se trouve avec sa famille au mauvais moment et au mauvais endroit

  7. Olivier

    3 mars 2020 at 19 h 14 min

    incroyable ce texte !!!

    • daniel

      8 mars 2020 at 12 h 23 min

      Pas tant Olivier, pendant la guerre d’algérie ils portaient les valises et aidaient les musulmans contre leurs frères.
      C’est la même veine.

  8. Paul06

    3 mars 2020 at 19 h 35 min

    La bien pensance d’une certaine gauche…

    • STOP OU ENCORE

      4 mars 2020 at 19 h 31 min

      comme les go-chiasses genre brigades rouges traitres et lâches comme en 39/45 , une ordure pareille mérite le châtiment le plus dur comme la torture longue et douloureuse et …. LA MORT.

  9. Lys

    3 mars 2020 at 23 h 36 min

    Et dire que Louis Aragon avait dit: « De la femme vient la lumière »….Oui mais certaines n’ont pas la lumière à tous les étages et il est malheureusement consternant d’entendre des conneries pareilles :-((
    Dans son cas, le besoin de déclarer sa flamme à des terroristes la place finalement au même rang que les terroristes !

    • capucine

      4 mars 2020 at 14 h 22 min

      bien dit , Lys ! je suis d’accord avec vous !!

      • Lys

        4 mars 2020 at 20 h 09 min

        merci capucine !

  10. Ziona

    4 mars 2020 at 6 h 51 min

    Ça pue la bobo collabo

  11. Hector

    4 mars 2020 at 12 h 21 min

    Elle mange à tous les râteliers, ça rapporte bien apparemment!

  12. Hérode

    4 mars 2020 at 15 h 35 min

    Laide à l’interieur c’est certain, mais monstrueuse à l’extérieure, le visage ravagé,flasque,dégoulinant
    Le vieillissement n’est jamais trés chouette mais chez elle c’est le naufrage intégral

  13. Hérode

    6 mars 2020 at 14 h 44 min

    Cela dit question défraichissement brigitte n’est pas trés chouette.
    J’espère que macron n’ira pas la voir à l’ephad quand on va être en phase 3 du coronavirus, ça me ferait mal qu’il la contamine

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *